Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ISOCHRONIE & ISORYTHMIE

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Isochronie renvoie à rythme isochrone et se distingue d'isorythmie. Est isochrone ce qui est égal en durée, ce dont le temps est identique. Ainsi, des éléments rythmiques d'écriture différente peuvent avoir même valeur : un triolet apparaissant dans une mesure binaire, ou à l'inverse un duolet dans une mesure ternaire, etc.

L'isorythmie est un concept voisin qui s'applique à la technique de composition grâce à laquelle un même rythme commande aux différentes sections d'une œuvre musicale, poétique ou chorégraphique. C'est le musicologue Friedrich Ludwig qui l'employa d'abord en 1902, en ce sens large. Dans un sens plus strict, l'isorythmie caractérise la structure de la partie de ténor qui apparut dans les motets français au xiiie siècle. Dans cette partie de ténor, la mélodie était souvent, mais pas toujours répétée, pour se synchroniser avec la répétition rythmique : on employait le terme color pour la répétition du matériel mélodique, et le terme talea pour la répétition rythmique ; on pouvait soit augmenter les cellules rythmiquement identiques (les taleae), soit les diminuer. Johannes de Muris, Johannes de Garlandia (dans son ouvrage De musica mensurabili positio), Johannes Tinctoris, Guillaume de Machaut, Philippe de Vitry comptent parmi les théoriciens ou les plus grands compositeurs de motets isorythmiques.

— Pierre-Paul LACAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Pour citer cet article

Pierre-Paul LACAS. ISOCHRONIE & ISORYTHMIE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • MÉTRIQUE

    • Écrit par
    • 6 930 mots
    • 1 média
    ...que nous accueillerons ici sous le même nom de « slogans », comme « Ma - chin, - un' chanson », peut s'exprimer en termes d'équivalences de durée, ou «  isochronies » (métrique de durée, ou d'isochronies). Une approche traditionnelle en termes de notation musicale consisterait à noter par exemple...
  • RYTHME, musique

    • Écrit par
    • 5 571 mots
    • 18 médias

    La ponctuation égale d'une goutte d'eau qui tombe ; les battements du cœur, avec l'alternance continue d'un temps fort et d'un temps faible, systole et diastole ; la respiration où se succèdent identiques à elles-mêmes une durée brève, l'inspiration, et une durée longue, l'expiration ; le martèlement...