INTERSEXUALITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Intersexualité hormonale

Vertébrés

Les recherches sur l'intersexualité hormonale des Vertébrés ont eu pour point de départ l'étude chez les Bovidés, d'intersexués spontanés dits free-martins : lorsqu'une vache porte des jumeaux de sexes différents, dont certaines annexes embryonnaires (chorions) présentent des anastomoses vasculaires, le mâle est normal, la femelle est intersexuée. Le plus faible degré d'intersexualité correspond à la transformation des gonades en ovotestis. Les intersexués « forts » sont caractérisés par une masculinisation presque complète des gonades, par la régression des conduits femelles et le développement des conduits mâles. Ces observations ont conduit simultanément, en 1916, l'Américain Frank Lillie et les Autrichiens Karl Keller et Julius Tandler à penser que des substances hormonales élaborées par l'embryon mâle masculinisent l'embryon femelle. Pour vérifier cette hypothèse et reproduire artificiellement les free-martins, on entreprit une expérimentation comportant d'une part les parabioses d'embryons, les greffes de gonades, d'autre part les injections d'hormones sexuelles.

– Parabioses embryonnaires et greffes de gonades. Les parabioses embryonnaires ont été effectuées chez les Amphibiens par R. K. Burns et par E. Witschi à partir de 1992. Elles ont consisté à souder flanc contre flanc deux jeunes embryons de Batracien. Dans le cas où les deux têtards sont de sexe différent, le têtard femelle est masculinisé par le têtard mâle : le cortex ovarien régresse, la médullaire se transforme en testicule. Parfois, c'est le partenaire mâle qui est féminisé.

Des résultats décisifs ont été obtenus en greffant directement une gonade dans un organisme larvaire. La greffe d'un testicule différencié dans une larve femelle d'Ambystoma mexicanum (R. R. Humphrey, 1929) ou de Pleurodeles waltlii (L. Gallien, 1954) a abouti à des changements de sexe tels que les individus génétiquement femelles transformés en mâles ont pu être croisés avec de vraies femelles et fournir une descendance dont l'étude a démontré (1945) l'hétérogamétie (ZW) du sexe femelle de ce [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  INTERSEXUALITÉ  » est également traité dans :

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Expression physique du sexe : sexualisation »  : […] La reproduction sexuée pose un problème qui lui est propre. C'est celui de la différenciation en deux sexes distincts ou sexualisation . En effet, la gamétogenèse s'effectue selon deux voies différentes. La gamétogenèse mâle produit des gamètes mâles ou spermatozoïdes  ; c'est une spermatogenèse. La gamétogenèse femelle donne des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_490

SEXUALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Jean-Marc LOBACCARO, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI, 
  • Charles SULTAN
  •  • 14 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « États intersexuels »  : […] On pourrait ranger parmi les états intersexuels les dysgénésies gonadiques étudiées plus haut, et aussi les syndromes virilisants ou féminisants tardifs qui figurent dans les chapitres précédents. Mais nous faisons place ici aux états pathologiques, de significations fort diverses, dans lesquels les organes génitaux externes, malformés, présentent à la fois des caractères féminins et des caractè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualisation-biologie/#i_490

Voir aussi

Pour citer l’article

Katy HAFFEN, « INTERSEXUALITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/intersexualite/