Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MAURICE ÎLE

Nom officiel

République de Maurice (MU)

    Chef de l'État

    Prithvirajsing Roopun (depuis le 2 décembre 2019)

      Chef du gouvernement

      Pravind Jugnauth (depuis le 23 janvier 2017)

        Capitale

        Port Louis

          Langue officielle

          Anglais 2

            Unité monétaire

            Roupie mauricienne (MUR)

              Population (estim.) 1 235 000 (2023)
                Superficie 2 007 km²

                  Île indépendante au sein du Commonwealth, terre à majorité indienne où le français est la langue de la presse et d'une grande partie des communications sans être la langue officielle, lieu où coexistent peuples, langues et religions d'Asie, d'Europe et d'Afrique, Maurice pourrait être écartelée entre mille conflits. Une unité profonde y règne cependant, par-delà les cloisonnements et les contrastes. Le créole, hérité de la première colonisation et qui est très proche de celui que l'on parle aux Seychelles et à la Réunion, la conscience d'une identité insulaire, une structure sociale marquée par la plantation coloniale mais aussi par l'émergence d'une importante classe moyenne, la solidité des institutions enfin ont peu à peu exorcisé les vieux démons des antagonismes ethniques.

                  Maurice : carte physique

                  Maurice : carte physique

                  Maurice : drapeau

                  Maurice : drapeau

                  La vitalité intellectuelle, l'intensité du débat politique, la multiplicité des courants religieux venus d'Asie, du monde musulman et de la chrétienté, les efforts dans le domaine agricole donnent de ce pays une image attachante et d'emblée positive. Les problèmes ne manquent pas, mais on est loin de l'image déprimante de certains pays tropicaux où des dictatures se sont installées et pèsent sur un peuple sans espoir. La présence internationale de Maurice – présence politique, économique et financière, sans rapport avec la petite dimension du pays – tient à ces qualités et à ce dynamisme. Le remarquable essor industriel des années 1980, comme l'adaptation en cours aux nouvelles réalités du xxie siècle doivent beaucoup, eux aussi, au niveau culturel de la population de l'île et à la solidité de son organisation sociale.

                  Le milieu et les hommes

                  L'île aux dodos

                  Le Morne Brabant, île Maurice

                  Le Morne Brabant, île Maurice

                  À 900 kilomètres de Madagascar, centrée par 200 15' sud et 570 35' est, l'île Maurice fait partie avec l'île de la Réunion et l'île Rodrigues de l'archipel volcanique des Mascareignes. La plus ancienne des séries volcaniques tertiaires qui la composent subsiste sous forme de reliefs résiduels aux formes hardies, conférant au paysage de plaines côtières, en contrebas d'un plateau central né du volcanisme récent de type hawaiien, sa principale originalité. À l'exception du calcaire fourni par le corail des récifs frangeants, interrompus au sud et à l'ouest, qui la bordent, l'île ne possède aucune ressource minérale.

                  Le climat tropical, tempéré par les influences océaniques, bénéficie du souffle humide de l'alizé du sud-est qui engendre les classiques oppositions de versants : si le Centre et le Sud reçoivent de 2 à 5 mètres de précipitations, le Nord et l'Ouest peuvent souffrir de la sécheresse. Située sur la trajectoire des cyclones tropicaux du sud-ouest de l'océan Indien pendant l'été austral, l'île est parfois ravagée par ces météores. Les très fortes précipitations qui les accompagnent profitent toutefois à son agriculture. La fertilité des sols tropicaux rouges, issus de la décomposition des basaltes, est limitée par le caractère récent des coulées : les tas d'épierrement sont un trait spécifique du paysage agricole. De la curieuse faune insulaire, célèbre par ses tortues géantes et ses oiseaux sans ailes (dodos) maintenant disparus, il ne subsiste que très peu d'espèces ; il en est de même pour la végétation indigène dévastée par l'homme et dénaturée par l'introduction de multiples espèces : la forêt d'altitude à mousses, fougères, épiphytes, pandanus, qui dominait une forêt plus claire à palmiers et ébéniers, la savane à palmiers, les formations buissonnantes qui occupaient les plaines plus sèches. Sols et sous-sols sont très perméables. L'évaporation aidant, l'irrigation devient nécessaire au-dessous de 1 500 millimètres de pluies annuelles. Des lacs réservoirs artificiels drainant les eaux de surface, l'exploitation récente des eaux souterraines satisfont[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : professeur à l'université d'Aix-Marseille-III, responsable du groupement de recherches coordonnées océan Indien
                  • : professeur des Universités O.R.S.T.O.M. (Nouméa), membre du Centre d'études et de recherche sur les sociétés de l'océan Indien
                  • : professeur à l'université d'Aix-Marseille-III
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Maurice : carte physique

                  Maurice : carte physique

                  Maurice : drapeau

                  Maurice : drapeau

                  Le Morne Brabant, île Maurice

                  Le Morne Brabant, île Maurice

                  Autres références

                  • MAURICE, chronologie contemporaine

                    • Écrit par Universalis
                  • BERNARDIN DE SAINT-PIERRE HENRI (1737-1814)

                    • Écrit par Gabriel-Robert THIBAULT
                    • 1 886 mots
                    ...capitaine ingénieur pour relever les murs de Fort-Dauphin, à Madagascar. L'affectation se révéla, en définitive, être pour l'Isle de France, l'actuelle île Maurice. L'île était alors sous l'autorité du gouverneur Dumas et de l'intendant Poivre, un philanthrope proche des physiocrates (professant une...
                  • CONSERVATOIRE BOTANIQUE NATIONAL DE BREST

                    • Écrit par Luc GUIHARD
                    • 1 626 mots
                    • 2 médias
                    En 1990, l’espèce arbustive lorencei, endémique de l’île Maurice, est considérée comme éteinte. Puisqu’elle avait été identifiée comme très menacée, le Conservatoire botanique de Brest en avait heureusement prélevé quelques graines dès 1977. Après distribution à plusieurs jardins botaniques, seul...
                  • DODO

                    • Écrit par Eric BUFFETAUT
                    • 2 036 mots
                    • 1 média

                    Le dodo (Raphuscucullatus), ou dronte, est un oiseau qui a vécu à l'île Maurice jusqu’à sa disparition vers 1680. On a longtemps cru à l’existence d’une autre espèce de dodo sur l'île de la Réunion, mais ce n'est qu'un mythe. Le solitaire (Pezophapssolitaria...

                  • FRANCOPHONES LITTÉRATURES

                    • Écrit par Jean-Marc MOURA
                    • 7 220 mots
                    • 5 médias
                    ...pour qui le créole revêt une importance capitale. Les romanciers réunionnais Axel Gauvin ou Jean Lods témoignent de la recherche malaisée d’une identité. À Maurice, l’exotisme d’un Bernardin de Saint-Pierre a fait office de repoussoir dès l’entre-deux-guerres, au nom d’un témoignage véridique sur la...
                  • Afficher les 11 références

                  Voir aussi