CARTAN HENRI (1904-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien français ayant exercé une influence considérable sur son siècle, Henri Cartan s'est éteint à Paris le 13 août 2008, à l'âge de cent quatre ans. Fils du géomètre de grand renom Élie Cartan (1869-1951), il était né à Nancy le 8 juillet 1904. Dernier représentant de la génération Bourbaki, professeur à l'École normale supérieure pendant vingt-cinq ans, Henri Cartan a marqué d'une forte empreinte les mathématiques françaises non seulement par ses travaux sur les fonctions analytiques et la topologie algébrique, mais aussi à travers les hautes responsabilités pédagogiques et institutionnelles qu'il a remplies durant sa longue carrière.

À l'instar de ses collègues Jean Dieudonné (1906-1992), André Weil (1906-1998) et Claude Chevalley (1909-1984) avec lesquels – et quelques autres – il fondera le groupe Bourbaki en 1935, Cartan fait partie d'une génération profondément marquée par la Première Guerre mondiale. À l'École normale que ces jeunes gens fréquentent dans les années 1920, la mémoire d'une génération sacrifiée est alors très présente. Même si les liens scientifiques avec l'Allemagne sont rompus, l'héritage mathématique français est assez riche pour leur permettre de faire de belles thèses de doctorat. Dirigée par Paul Montel (1876-1975), celle de Cartan, en 1928, intitulée Sur les systèmes de fonctions holomorphes à variétés linéaires lacunaires et leurs applications, concerne les fonctions d'une ou plusieurs variables complexes.

Bourbaki

Bourbaki

photographie

Le groupe Bourbaki réuni à Besse (Puy-de-Dôme) en juillet 1935 lors du congrès fondateur. Debout de gauche à droite : Henri Cartan, René de Possel, Jean Dieudonné, André Weil et Luc Olivier (invité). Assis : A. Mirlès (invité), Claude Chevalley et Szolem Mandelbrojt. 

Crédits : Private Collection/ Archives Charmet/ Bridgeman Images

Afficher

En 1931, Cartan fait la connaissance, à Munich, du mathématicien Heinrich Behnke (1898-1979). La reprise des relations mathématiques avec l'Allemagne est un choc pour les jeunes Français. À Göttingen, Hambourg ou Munich, ces derniers se familiarisent avec une conception abstraite des mathématiques, où l'algèbre moderne, plutôt que l'analyse, paraît être le modèle à suivre. Ces considérations motivent la formation du groupe Bourbaki qui regroupe une petite dizaine de jeunes maîtres de conférences enseignant dans les universités [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CARTAN HENRI (1904-2008)  » est également traité dans :

BOURBAKI NICOLAS (XXe s.)

  • Écrit par 
  • André MARTINEAU
  •  • 1 734 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Unité de la mathématique »  : […] mais on en sort librement, et, en principe, automatiquement dès qu'on a dépassé l'âge de cinquante ans. Les fondateurs désignés par la tradition sont H. Cartan, C. Chevalley, J. Delsarte, J. Dieudonné et A. Weil. Ils sont tous anciens élèves de l'École normale supérieure de Paris, et ils ont appartenu à des promotions voisines. En dehors de leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourbaki-nicolas/#i_28716

FONCTIONS ANALYTIQUES - Fonctions de plusieurs variables complexes

  • Écrit par 
  • André MARTINEAU, 
  • Henri SKODA
  •  • 8 734 mots

Dans le chapitre « La théorie de Cartan-Serre »  : […] En 1951, Henri Cartan et Jean-Pierre Serre ont introduit la notion de variété de Stein. Ce sont les variétés analytiques complexes V qui possèdent les propriétés suivantes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonctions-analytiques-fonctions-de-plusieurs-variables-complexes/#i_28716

NICOLAS BOURBAKI (A. Aczel)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 894 mots

En décembre 1934, cinq mathématiciens (Henri Cartan, Claude Chevalley, Jean Dieudonné, Jean Delsarte et André Weil), réunis dans un café parisien au coin du boulevard Saint-Michel et de la rue Soufflot, décident d'écrire collectivement un traité d'analyse. Enseignants dans diverses universités, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-bourbaki/#i_28716

POTENTIEL THÉORIE DU

  • Écrit par 
  • Arnaud de la PRADELLE
  •  • 6 342 mots

Dans le chapitre « Ensembles exceptionnels »  : […] H. Cartan a montré qu'il y avait identité entre ensemble polaire et ensemble de capacité extérieure nulle dans un ouvert borné. Il a aussi démontré le théorème suivant, qui avait été obtenu précédemment par M. Brelot pour la capacité intérieure. Ce théorème est la clef de toutes les études fines de la théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-du-potentiel/#i_28716

Pour citer l’article

David AUBIN, « CARTAN HENRI - (1904-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-cartan/