Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MOLTKE HELMUTH comte von (1800-1891)

Feld-maréchal et théoricien militaire prussien, Moltke a été l'un des principaux artisans de l'unité allemande. Après avoir été instructeur dans l'armée turque, il fait une carrière d'officier d'état-major prussien et devient le chef de cet état-major en 1857. Disciple de Clausewitz, il a pour objectif la destruction totale de l'armée ennemie, l'occupation du territoire adverse et la « paix dictée ». Il apporte tous ses soins à l'acheminement et à la concentration des troupes sur le champ de bataille, mettant en application le principe : « Marcher séparément, se battre ensemble. » Il est un novateur à bien des titres ; ainsi, l'emploi des chemins de fer et du télégraphe en fait un précurseur en matière de logistique ; en outre, il souligne le rôle primordial de l'étude du terrain et introduit le fusil à aiguille dans l'armée prussienne. Exaltant le rôle du chef d'état-major, qui ne dépend pratiquement que du roi, il favorise ainsi le développement du militarisme prussien. Après avoir triomphé du Danemark dans la guerre des Duchés en 1864, il dirige de main de maître la campagne contre les Autrichiens du général Benedek. La victoire de Sadowa (Koeniggraetz), le 3 juillet 1866, ouvre la route de Vienne aux Prussiens et permet « l'expulsion de l'Autriche du corps germanique » (Droz). Les petits États d'Allemagne du Sud sont contraints de capituler. En 1870, il remporte la victoire de Sedan, puis organise le siège de Paris. Lorsqu'il veut poursuivre l'extermination des armées françaises, il entre en conflit avec Bismarck, qui souhaite une paix politique rapide et obtient l'appui de l'empereur Guillaume Ier. Il est fait comte puis nommé feld-maréchal en 1871. Membre du Reichstag depuis 1867, il siège ensuite au Landtag prussien où il est dans les rangs des conservateurs. Mis à la retraite en 1888, il assure alors la présidence de la commission de la Défense nationale. Parmi les ouvrages militaires qu'il a laissés, on peut citer Gesammelte Schriften und Denkwürdigkeiten (1891-1893) qui retrace l'histoire de la guerre de 1870-1871.

— Louis DUPEUX

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître assistant à l'Institut d'études politiques de Strasbourg

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ARMÉE - Doctrines et tactiques

    • Écrit par Jean DELMAS
    • 8 017 mots
    • 3 médias
    ...affirmant la primauté du politique sur le militaire, Clausewitz inspire la doctrine militaire allemande au service de la politique bismarckienne. M. von Moltke crée l'instrument de cette politique. Partisan de l'offensive rapide qui doit mener à la bataille de destruction, Moltke met l'accent sur la planification...
  • PRUSSE

    • Écrit par Michel EUDE
    • 8 240 mots
    • 6 médias
    ...et surtout par l'offre de tous les souverains allemands représentés par le roi de Bavière Louis II. En fait, c'est à la diplomatie de Bismarck et aux victoires de Moltke qu'est dû cet événement capital. Pourtant, lorsque Bismarck a été nommé en 1862 Premier ministre de Prusse, il s'agissait de résoudre...
  • SADOWA (BATAILLE DE)

    • Écrit par Pascal LE PAUTREMAT
    • 254 mots

    Le 3 juillet 1866 à Sadowa, près de l'Elbe, en Bohême, 221 000 Prussiens commandés par von Moltke écrasent les 215 000 Autrichiens et Saxons conduits par Ludwig August von Benedek (1804-1881). Les Prussiens, alors en pleine expansion sous l'impulsion du chancelierOtto von...

  • SEDAN BATAILLE DE (1er sept. 1870)

    • Écrit par Universalis
    • 396 mots
    • 1 média

    Défaite française majeure lors de la guerre de 1870, la bataille de Sedan entraîna la chute du second Empire. Elle opposa 120 000 soldats français sous les ordres du maréchal de Mac-Mahon à plus de 200 000 soldats allemands sous les ordres du général Helmuth von Moltke, autour de la place forte...

Voir aussi