SADOWA (BATAILLE DE)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 3 juillet 1866 à Sadowa, près de l'Elbe, en Bohême, 221 000 Prussiens commandés par von Moltke écrasent les 215 000 Autrichiens et Saxons conduits par Ludwig August von Benedek (1804-1881). Les Prussiens, alors en pleine expansion sous l'impulsion du chancelier Otto von Bismarck, bénéficient de la supériorité de leur armement, à savoir les canons Krupp en acier, les fusils Dreyse à chargement par la culasse (le Zündnadelgewehr, fusil à aiguille qui utilise des cartouches, porte la cadence de tir à huit coups par minute, contre deux avec le fusil classique à chargement par la bouche). Les troupes autrichiennes sont décimées par les tirs rapides de l'infanterie prussienne qui, organisée en bataillons, se déplace avec célérité et efficacité. À l'inverse, l'armée autrichienne manœuvre en rangs serrés et privilégie les charges à la baïonnette. Cette bataille décisive, la plus importante du xixe siècle par les effectifs engagés, connue en Allemagne sous le nom de Königgrätz, met fin à une campagne-éclair de 7 semaines des Prussiens, qui ont parfaitement exploité le transport ferroviaire. Elle révèle à l'Europe entière la puissance de l'armée prussienne. Si les Prussiens perdent près de 9 000 hommes, les Autrichiens déplorent plus de 40 000 tués. Après la guerre de 1870, qui élimine l'opposition française, plus rien ne peut empêcher la Prusse d'édifier une Grande Allemagne.

—  Pascal LE PAUTREMAT

Écrit par :

  • : docteur en histoire, enseignant en histoire et géographie, en géopolitique et défense intérieure

Classification

Pour citer l’article

Pascal LE PAUTREMAT, « SADOWA (BATAILLE DE) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadowa-bataille-de/