Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

KOHL HELMUT (1930-2017)

Homme politique allemand.

Helmut Kohl - crédits : Michael Jung/ picture alliance/ Getty Images

Helmut Kohl

Helmut Kohl a été le chancelier de l'Allemagne fédérale pendant seize ans (1982-1998), dépassant de deux ans Konrad Adenauer (1949-1963) ; il n'a pas réalisé son rêve secret, qui était de battre le record établi par Bismarck, chancelier de 1871 à 1888. Helmut Kohl restera comme l'homme de l'unité européenne et de l'unité allemande, bien qu'il ait définitivement ruiné son prestige par une inexcusable affaire de pots de vin.

Une longue carrière politique

Né le 3 avril 1930 à Ludwigshafen, dans le Palatinat, Helmut Kohl appartient à une génération intermédiaire marquée par la guerre, mais non compromise avec le IIIe Reich. Catholique et patriote, sa famille n'adhérait pas au nazisme ; son père, modeste employé de l'administration fiscale, lui a enseigné très tôt les vertus de la démocratie. Né dans une région frontalière dévastée par les guerres successives, il a vite compris la nécessité de la réconciliation franco-allemande au service de l'Europe unie ; cette orientation fut confortée par des études d'histoire, conclues en 1958 par une thèse de doctorat sur la reconstitution des partis politiques en Rhénanie-Palatinat après 1945. Il finança ses études en travaillant comme tailleur de pierre.

Après avoir été, peu de temps, secrétaire général de la fédération patronale de la métallurgie en Rhénanie-Palatinat, Helmut Kohl se consacre entièrement à la politique. Il tisse sa toile à partir des villes de Ludwigshafen, Mayence et Bonn. Conquis très tôt par Konrad Adenauer, qui demeura son modèle, il participa en 1947 à la fondation de l'organisation des jeunes chrétiens-démocrates dans sa ville natale, dont il sera plus tard conseiller municipal et député. En 1959, il entre à la Diète régionale de Mayence, dont il est le plus jeune député, dirige en 1963 le groupe parlementaire CDU, et prend la présidence régionale de son parti en 1966. En 1969, il est déjà chef du gouvernement régional de son Land ; il aspire aussitôt à des responsabilités au niveau fédéral, à Bonn. Battu une première fois en 1971, il se fait élire à la présidence fédérale de l'Union chrétienne-démocrate (Christlich-Demokratische Union, CDU) dès 1973. Alors que les chrétiens-démocrates sont dans l'opposition depuis 1969, Helmut Kohl réussit à s'imposer face à son encombrant partenaire Franz Josef Strauss, président de la CSU, la branche bavaroise de la Démocratie chrétienne. Quand la coalition entre les sociaux-démocrates et les libéraux du chancelier Helmut Schmidt se rompt en septembre 1982, Helmut Kohl scelle une alliance gouvernementale avec les libéraux et devient, le 1er octobre, le sixième chancelier de la république fédérale d'Allemagne.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Helmut Kohl - crédits : Michael Jung/ picture alliance/ Getty Images

Helmut Kohl

François Mitterrand et Helmut Kohl, 1984 - crédits : Ullstein Bild/ AKG-images

François Mitterrand et Helmut Kohl, 1984

Autres références

Voir aussi