KOHL HELMUT (1930-2017)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique allemand.

Helmut Kohl a été le chancelier de l'Allemagne fédérale pendant seize ans (1982-1998), dépassant de deux ans Konrad Adenauer (1949-1963) ; il n'a pas réalisé son rêve secret, qui était de battre le record établi par Bismarck, chancelier de 1871 à 1888. Helmut Kohl restera comme l'homme de l'unité européenne et de l'unité allemande, bien qu'il ait définitivement ruiné son prestige par une inexcusable affaire de pots de vin.

Une longue carrière politique

Né le 3 avril 1930 à Ludwigshafen, dans le Palatinat, Helmut Kohl appartient à une génération intermédiaire marquée par la guerre, mais non compromise avec le IIIe Reich. Catholique et patriote, sa famille n'adhérait pas au nazisme ; son père, modeste employé de l'administration fiscale, lui a enseigné très tôt les vertus de la démocratie. Né dans une région frontalière dévastée par les guerres successives, il a vite compris la nécessité de la réconciliation franco-allemande au service de l'Europe unie ; cette orientation fut confortée par des études d'histoire, conclues en 1958 par une thèse de doctorat sur la reconstitution des partis politiques en Rhénanie-Palatinat après 1945. Il finança ses études en travaillant comme tailleur de pierre.

Après avoir été, peu de temps, secrétaire général de la fédération patronale de la métallurgie en Rhénanie-Palatinat, Helmut Kohl se consacre entièrement à la politique. Il tisse sa toile à partir des villes de Ludwigshafen, Mayence et Bonn. Conquis très tôt par Konrad Adenauer, qui demeura son modèle, il participa en 1947 à la fondation de l'organisation des jeunes chrétiens-démocrates dans sa ville natale, dont il sera plus tard conseiller municipal et député. En 1959, il entre à la Diète régionale de Mayence, dont il est le plus jeune député, dirige en 1963 le groupe parlementaire CDU, et prend la présidence régionale de son parti en 1966. En 1969, il est déjà chef du gouvernement régional de son Land ; il aspire aussitôt à des responsabilités au niveau fédéral, à Bonn. Battu une première fois en 1971, il se fait élire à la présidence fédérale de l'Union chrétienne-démocrate (Christlich-Demokratische Union, CDU) dès 1973. Alors que les chrétiens-démocrates sont dans l'opposition depuis 1969, Helmut Kohl réussit à s'imposer face à son encombrant partenaire Franz Josef Strauss, président de la CSU, la branche bavaroise de la Démocratie chrétienne. Quand la coalition entre les sociaux-démocrates et les libéraux du chancelier Helmut Schmidt se rompt en septembre 1982, Helmut Kohl scelle une alliance gouvernementale avec les libéraux et devient, le 1er octobre, le sixième chancelier de la république fédérale d'Allemagne.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KOHL HELMUT (1930-2017)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 229 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La démocratie chrétienne »  : […] La démocratie chrétienne allemande se compose de deux branches qui forment cependant un groupe parlementaire commun au Bundestag, mais elles sont juridiquement et politiquement distinctes. L'Union chrétienne-démocrate (C.D.U.) existe dans tous les Länder, sauf en Bavière où l'Union chrétienne sociale (C.S.U.) mène une action indépendante. De 1961 à 1988, la C.S.U. est présidée par Franz Josef Str […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - Le processus de réunification

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 2 709 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Négociations interallemandes »  : […] Les bouleversements intervenus en R.D.A. à la fin de l'année 1989 créaient une dynamique favorable à l'unité allemande. Dès le 28 novembre, le chancelier Helmut Kohl propose dans ses « dix points » une coopération étroite entre les deux États destinée à aboutir à une confédération, puis à une fédération allemande. Le chef du gouvernement à Berlin-Est, le communiste réformateur Hans Modrow, plaide […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'Allemagne unie

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 7 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Allemagne d'Helmut Kohl (1982-1998) »  : […] Helmut Kohl, président de l'Union chrétienne-démocrate (C.D.U.), arrive au pouvoir en 1982, et s'y maintient jusqu'en 1998 : aucun autre chancelier allemand ne peut, à ce jour, se targuer d'une telle longévité. Aucun, non plus, n'a connu des fortunes aussi diverses. Vilipendé, durant les huit premières années de son gouvernement, pour sa timidité économique et son absence d'audace politique, ridi […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'économie allemande depuis la réunification

  • Écrit par 
  • Hans BRODERSEN
  •  • 6 021 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les deux républiques allemandes avant 1989 »  : […] Lorsque le Mur de Berlin s'effondre, la république fédérale d'Allemagne (RFA) à l'ouest est une économie de marché avancée et prospère. Elle dispose de nombreuses PME-PMI et de grands groupes internationaux, dont les produits et processus de fabrication sont soumis à une vive concurrence sur le marché mondial. Ces entreprises doivent en permanence s'adapter, se restructurer ou disparaître. Quaran […] Lire la suite

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 239 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le plan Delors »  : […] La création du Marché unique et la libération des mouvements de capitaux rouvrent le débat sur la nature et l'avenir du S.M.E. et sur l'identité monétaire de la Communauté. Dans le cadre de la présidence allemande, les gouvernements et la Commission présentent leurs points de vue à ce sujet. Celui du gouvernement allemand – dirigé par le chancelier Kohl – et de la Commission – présidée par Jacque […] Lire la suite

DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

  • Écrit par 
  • Pierre LETAMENDIA
  • , Universalis
  •  • 6 252 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Europe d'après guerre »  : […] Le retour de la démocratie en Autriche, en Allemagne et en Italie, la libération du reste de l'Europe et l'action de nombreux chrétiens contre le nazisme vont donner de nouvelles perspectives au catholicisme politique, qui dans de nombreux pays est de surcroît conforté par l'introduction du suffrage féminin. Les tendances catholiques autoritaires sont privées de légitimité par l'issue du conflit. […] Lire la suite

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 421 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « République démocratique allemande (R.D.A.) »  : […] La R.D.A., autre maillon fort du camp communiste, entre à son tour en dissidence. Cet État artificiel, créé par la volonté des seuls Soviétiques, sans légitimité nationale ou démocratique, ébranlé par la révolte des ouvriers de 1953 et par la fuite de sa population vers la république fédérale d'Allemagne, enfermait ses sujets derrière le rideau de fer et le Mur de Berlin. Après le remplacement de […] Lire la suite

MERKEL ANGELA (1954- )

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  • , Universalis
  •  • 1 995 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’entrée en politique »  : […] La vie d'Angela Merkel bascule avec le Mur, le 9 novembre 1989. Elle adhère à un petit parti de dissidents (Renouveau démocratique) où militent de nombreux pasteurs. Alors qu'elle s'est fait remarquer par sa capacité à organiser le service de presse, elle devient en avril 1990 porte-parole adjointe du dernier Premier ministre de RDA, Lothar de Maizière, et adhère à l'Union chrétienne-démocrate (C […] Lire la suite

RÉUNIFICATION ALLEMANDE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 272 mots

7 octobre 1989 Quarantième anniversaire de la République démocratique allemande (R.D.A.) 18 octobre 1989 Démission d'Erich Honecker, homme fort du régime est-allemand depuis 1971. 9 novembre 1989 Ouverture du Mur de Berlin. 28 novembre 1989 Plan en dix points d'Helmut Kohl pour unifier l'Allemagne. 18 mars 1990 Premières élections libres en R.D.A. : victoire de la C.D.U, favorable à une unité […] Lire la suite

SCHÄUBLE WOLFGANG (1942- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Wolfgang Schäuble est un homme politique allemand. Il est devenu président du Bundestag, l’assemblée des députés allemands, le 24 septembre 2017. Précédemment ministre des Finances en Allemagne, il est devenu au fil des années une référence en tant que défenseur de la rigueur budgétaire et du respect des traités définissant le fonctionnement de la zone euro. Ses prises de position, en particulier […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri MÉNUDIER, « KOHL HELMUT - (1930-2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/helmut-kohl/