HAUTE COUTURE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 1858 Ouverture de la maison Worth & Bobergh à Paris.

  • 1868 Création à Paris de la Chambre syndicale de la couture et de la confection pour dames.

  • 1895 À la mort de son fondateur, la maison Worth emploie plus d'un millier de personnes.

  • 1905 Lady Duff-Gordon crée à Londres la maison Lucile, dont les présentations de collections, à date fixe, sont conçues comme des spectacles. Ces présentations peuvent durer jusqu'à trois heures.

  • 1910 Création de la Chambre syndicale de la couture, qui dissocie définitivement les maisons de couture, qui habillent les femmes sur mesures, et les maisons de confection.

  • 1924 Six des 32 mannequins de Jean Patou sont américains, plus longues, plus minces que les Françaises et chargées de séduire l'importante clientèle d'outre-Atlantique de la couture parisienne.

  • 1925 La couture représente 15 p. 100 des exportations françaises.

  • 1930 Au début des années 1930, la Chambre syndicale de la couture met en place un « calendrier » des présentations et les 400 modèles habituellement présentés par chaque maison sont réduits à une centaine.

  • 1946 La France compte 106 maisons de haute couture, mais ce chiffre est dès lors en déclin : 60 maisons en 1952, 36 en 1958 et 19 en 1967.

  • 1947 L'arrêté du 30 juin 1947, dans la droite ligne des règles instituées par le régime de Vichy, prévoit qu'une maison de « couture-création » doit, entre autres obligations, employer au moins 20 ouvriers dans ses ateliers, présenter un minimum de 75 modèles deux fois par an et disposer d'une cabine de 3 mannequins au moins pour les présentations privées à la clientèle.

  • 1950 La haute couture parisienne réalise les deux tiers de son chiffre d'affaires à l'étranger, auprès d'une clientèle privée mais surtout professionnelle (grands magasins et confectionneurs étrangers, en particulier américains).

  • 1952 Instauration d'une « Aide textile » de l'État français à la haute couture, couvrant 50 p. 100 de ses dépenses en tissu. Elle est supprimée en 1959.

  • 1997 Présentation par Jean-Paul Gaultier de sa premiè [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  HAUTE COUTURE  » est également traité dans :

ALAÏA AZZEDINE (1940-2017)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 889 mots
  •  • 1 média

D'un talent hardi et original, Azzedine Alaïa a accompli une double carrière d'exigeant technicien de la mode et de créateur adulé qui le situe parmi les grands maîtres de l'esthétique contemporaine. Il a introduit la notion d'une élégance issue d'une minutieuse construction de la silhouette féminine , épousée par des vêtements de cuir, de maille, et dont il souligne amoureusement les courbes grâc […] Lire la suite

BALENCIAGA CRISTOBAL (1895-1972)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 999 mots

Issu d'un modeste village de pêcheurs en Espagne, Balenciaga, « le couturier des couturiers », est devenu l'arbitre de l'élégance parisienne. Soucieux de rejeter les effets faciles alors que dans le contexte de l'après-guerre la mode se livre à des jeux frivoles, Balenciaga donne une vision très structurée et exigeante du vêtement. Encouragé dans son enfance par la marquise de Casa Torres, la femm […] Lire la suite

BALMAIN PIERRE (1914-1982)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 764 mots
  •  • 2 médias

Créateur réputé de la « Jolie Madame », Pierre Balmain symbolise la haute couture de l'après-guerre dans ce qu'elle eut de raffiné, de parisien . Né à Saint-Jean de Maurienne, il vient à Paris effectuer des études d'architecture en 1933, mais sa vraie vocation est la couture : engagé dans l'équipe parisienne de Molyneux, il s'y familiarise avec les lois de l'élégance retenue de ce couturier brita […] Lire la suite

BERGÉ PIERRE (1930-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 010 mots
  •  • 1 média

Personnage de la mode et du monde parisien parmi les plus en vue, Pierre Bergé a marqué son temps par la création de la maison de couture Yves Saint Laurent aux côtés du célèbre styliste en 1961, un sens aigu des affaires et une implication indirecte, mais bien réelle dans la vie politique du pays. Pierre Bergé est né le 14 novembre 1930 à Saint-Pierre-d’Oléron, une commune du département de la C […] Lire la suite

CARDIN PIERRE (1922- )

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 1 045 mots

Le couturier français Pierre Cardin est né en 1922 à Sant'Andrea di Barbarana, dans la province de Trévise. Il entre à quatorze ans chez un tailleur de Saint-Étienne et y reçoit sa première formation. Pendant la guerre, il s'adjoint à l'équipe de la maison de couture Regoly, à Vichy. Venu à Paris après la Libération, il entre chez Paquin, important salon de couture animé alors par Antonio del Cast […] Lire la suite

CHANEL GABRIELLE dite COCO (1883-1971)

  • Écrit par 
  • Catherine ORMEN
  •  • 1 700 mots
  •  • 3 médias

André Malraux disait de Chanel qu'elle comptait, avec de Gaulle et Picasso, parmi les grandes figures de notre temps. La force de cette créatrice est d'avoir su vivre avec son époque, d'avoir pressenti les modes, accompagné le mouvement d'émancipation féminine et de s'être érigée en modèle. De l'ouverture de son premier atelier de modiste en 1909 à sa mort en 1971, elle n'a cessé d'affiner une con […] Lire la suite

COURRÈGES ANDRÉ (1923-2016)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 926 mots
  •  • 1 média

Les créations vestimentaires futuristes et le style dynamique d'André Courrèges ont marqué une étape essentielle dans l'évolution de la mode, à partir des années 1960. Le va-et-vient du couturier entre la haute couture, le prêt-à-porter et la création d'objets illustre bien la problématique de la création contemporaine en couture. André Courrèges, né le 9 mars 1923 , effectue d'abord à Pau, sa vil […] Lire la suite

DE LA RENTA OSCAR (1932-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 449 mots

Le créateur de mode américain d’origine dominicaine Oscar de la Renta contribua à définir les critères de l’élégance en matière de robes pour les membres de la haute société, les premières dames des États-Unis et les célébrités du show-business. Il sut mêler dans ses créations le goût du luxe européen, le sens de l’adaptation américain et la sensualité latine au cours d’une carrière d’une cinquan […] Lire la suite

DIOR CHRISTIAN (1905-1957)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  • , Universalis
  •  • 1 274 mots
  •  • 4 médias

Christian Dior a apporté à la mode le new-look, qui a marqué la période de l'après-guerre. D'un caractère discret, introverti, le couturier sans doute le plus célèbre du xx e  siècle, va connaître de 1947 à 1957 onze années de succès . Sa notoriété, fondée sur une grande capacité d'innovation et secondée par une excellente gestion financière et commerciale de l'image de sa nouvelle marque, a permi […] Lire la suite

DOUCET JACQUES (1853-1929)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 1 107 mots

À la fois couturier et mécène, Jacques Doucet a témoigné à travers sa carrière de la fusion nouvelle entre la mode et les courants esthétiques et littéraires de la Belle Époque. Héritier du magasin familial à l'adresse déjà renommée, 21, rue de la Paix, qui se partageait entre la boutique de lingeries et dentelles de sa mère et le commerce de chemiserie dirigé par son père, il incarne la troisième […] Lire la suite

Pour citer l’article

Farid CHENOUNE, « HAUTE COUTURE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/haute-couture-reperes-chronologiques/