FLANAGAN BARRY (1941-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le sculpteur britannique Barry Flanagan est célèbre pour ses lièvres malicieux et burlesques, réalisés en bronze, présents dans les musées et les espaces publics un peu partout dans le monde. On a tendance à oublier que le même artiste a joué, dans les années 1960, un rôle éminent au sein d'une communauté qui regroupait de jeunes plasticiens britanniques comme Richard Long, Gilbert et George, Hamisch Fulton ou Tony Cragg. Les uns et les autres entendaient défier les règles de la sculpture classique et de l'orthodoxie formaliste, donnant ainsi ses lettres de noblesse à un certain état de la sculpture anglaise.

Né en 1941 à Prestatyn, au pays de Galles, Barry Flanagan étudie d'abord l'architecture et la sculpture au Birmingham College of Arts and Crafts, avant de se rendre à Londres, à la Saint Martins'School of Art, où enseignent Anthony Caro et Phillip King. Il y poursuit ses études de sculpture jusqu'en 1966. Il affirme au regard du travail de ses maîtres : « Le rejet a été pour moi source de motivation [...]. En libérant la sculpture des préjugés, vous la libérez du carcan de la signification pour lui permettre d'incarner l'expérience authentique. » L'artiste expérimente alors bon nombre de possibilités offertes par un certain type de matériaux et de formes préexistantes comme des sacs, des piles de tissus ou des cordes susceptibles de se transformer et d'affirmer leur instabilité en fonction de la lumière et de l'environnement (Light on Light on Sacks, 1969, Stedelijk Museum voor Actuele Kunst, Gand, Belgique). Dans le même temps, Flanagan se passionne pour la poésie concrète et l'œuvre d'Alfred Jarry. Il devient un adepte du Collège de pataphysique en tant que « défi des conventions sociales et recours à l'imaginaire et à l'absurde ». La poésie concrète comme la performance sont à cette époque inhérentes à sa démarche. Il propose ainsi un Sile [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Maïten BOUISSET, « FLANAGAN BARRY - (1941-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/barry-flanagan/