PEELLAERT GUY (1934-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre, illustrateur, affichiste, photographe, auteur de bande dessinée, Guy Peellaert fut tout cela. Lui-même se définissait comme un « faiseur d'images ».

Né le 6 avril 1934 à Bruxelles, il commence une carrière de graphiste dans la publicité. De retour d'un séjour aux États-Unis, où il a rencontré les artistes du Push Pin Studio, il a l'idée de créer une bande dessinée qui serait graphiquement inspirée par le pop art. Ainsi naît en 1966, sur un scénario de Pierre Bartier, son premier album, Les Aventures de Jodelle, édité par Éric Losfeld. Le personnage principal, une espionne peu vêtue, sosie de la chanteuse Sylvie Vartan, évolue dans des décors antiques fantaisistes (enseignes lumineuses, voitures tirées par des chevaux blancs), où l'on rencontre André Malraux, François Mauriac, Paul VI, le président Lyndon Johnson et les Beatles. Guy Peellaert récidive avec Pravda la survireuse, une bande dessinée écrite par le futur cinéaste Pascal Thomas, publiée dans Hara-Kiri en 1967 et en album l'année suivante, toujours par Éric Losfeld. L'héroïne, à nouveau peu habillée et qui emprunte cette fois le physique de Françoise Hardy, passe l'essentiel de son temps sur une moto, dans une mégalopole qu'elle semble détester. Jusqu'en 1970, Guy Peellaert livre encore à Hara-Kiri quelques histoires où des photos viennent s'insinuer dans les dessins.

Le passage de Guy Peellaert dans l'univers de la bande dessinée fut bref, mais remarqué : l'héroïne féminine, Pravda, fut aussi bien le thème d'un spectacle du Crazy Horse que d'une collection de vêtements signée par le couturier Jean-Charles de Castelbajac, en 2001 ; Umberto Eco définit sobrement mais précisément Jodelle comme une bande dessinée pour adultes dans le style pop art ; Jean-Luc Godard songea à adapter Pravda au cinéma et Federico Fellini déclara que les bandes dessinées de Guy Peellaert « étaient la littérature de l'intelligence, de l'imagination et du romantisme ». Avec le recul, ces œuvres paraissent tout à fait caractéristiques de l'esthétis [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Dominique PETITFAUX, « PEELLAERT GUY - (1934-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-peellaert/