CRUMB ROBERT (1943- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La quasi-totalité de la bande dessinée américaine obéit à des impératifs commerciaux qui ne laissent aux auteurs qu’une marge de manœuvre très réduite, mais il existe, en dehors des éditeurs et diffuseurs traditionnels, une production plus indépendante, généralement très critique à l’égard de la société. Ce courant, déjà sensible dans les années 1952-1956 avec la revue satirique Mad, alors dirigée par Harvey Kurtzman, s’est amplifié dans les années 1960 et 1970 avec le mouvement dit underground (littéralement « souterrain ») qui, en bousculant les tabous de la bande dessinée traditionnelle – par la représentation de la violence et de la sexualité, et par la dérision des institutions – a joué un rôle essentiel dans la remise en cause du système de valeurs des États-Unis. Cette bande dessinée de contestation, sous-tendue par une idéologie libertaire, s’inscrit dans un contexte politique, et il est significatif qu’elle ait connu son apogée dans les années 1965-1975, c’est-à-dire celles de la guerre du Vietnam. Il est également symptomatique que son créateur le plus emblématique, Robert Crumb, ait renoncé à vivre aux États-Unis et habite depuis 1991 dans le midi de la France.

Né à Philadelphie le 30 août 1943, Robert Crumb a surtout publié (à partir de 1965) dans de nombreuses petits revues marginales (comix) liées à la contre-culture dérivée du phénomène hippy. Il a notamment collaboré à deux magazines qu’il a contribué à fonder, Zap (1968-1989) et Weirdo (1981-1990), et à Raw (1985 et 1990), la revue graphique d’avant-garde dirigée par son confrère Art Spiegelman. Dans cette œuvre à la fois dispersée et sporadique, la série la plus connue en France est Fritz le chat.

Fritz the Cat a commencé à être publié en 1965 dans le magazine Help ! et s’est terminé en 1972 dans The People’s Comics, l’ensemble représentant un peu moins de 100 pages. À la manière des productions de Walt Disney (qui ont beaucoup marqué Robert Crumb dans son en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CRUMB ROBERT (1943- )  » est également traité dans :

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 298 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « États-Unis »  : […] L'élimination des bandes dessinées d'horreur va permettre aux super-héros de dominer à nouveau les comic books . En quelques années, le dessinateur Jack Kirby (Jacob Kurtzberg, 1917-1994) et le scénariste Stan Lee (Stanley Lieber) remodèlent et enrichissent cet univers. En 1961 ils créent les Fantastic Four , quatre super-héros qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-dessinee/#i_84288

PEKAR HARVEY (1939-2010)

  • Écrit par 
  • Michael RAY
  •  • 494 mots

Scénariste de bande dessinée américain, Harvey Pekar relate les menus faits de sa vie à Cleveland – le caractère fastidieux de son travail d'archiviste (1965-2001) dans un hôpital pour anciens combattants, ses malheurs en amour ainsi que ses problèmes de santé – dans la longue série autobiographique American Splendor : From off the street of Cleveland . À l'instar d'Anton Tch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harvey-pekar/#i_84288

Pour citer l’article

Dominique PETITFAUX, « CRUMB ROBERT (1943- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-crumb/