Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LUSIGNAN GUY DE (1129-1194) roi de Jérusalem (1186-1192)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Fils cadet du comte de la Marche, Hugues le Brun, Guy de Lusignan épousa Sybille, sœur du roi Baudouin IV, mariage arrangé en 1180 par son frère Amaury de Lusignan, connétable de Jérusalem. Le roi donna son accord, espérant que Guy serait un tuteur efficace pour le jeune fils qu'avait eu Sybille de son premier mari, Guillaume de Montferrat, et à qui Baudouin IV, lépreux et sans héritier direct, allait laisser la couronne. La vaine prétention et l'incapacité de Guy de Lusignan furent vite manifestes, mais le roi s'en rendit compte trop tard. À la mort de son beau-fils, Baudouin V, Lusignan, qui s'était fait donner le comté de Jaffa et Ascalon, revendiqua la couronne, soutenu par ceux avec qui, pendant la plus grande partie du règne de Baudouin IV, il avait formé le parti de la Cour. Malgré l'opposition de nombreux barons, mais grâce à quelques protections intéressées, comme celle du patriarche Héraclius et du grand maître du Temple, il fut élu et couronné à Jérusalem (20 juill. 1186) pendant que les barons réunis à Naplouse hésitaient à s'opposer par la force à ce coup d'État. Le comte Raymond III de Tripoli, fait régent du royaume par Baudouin IV et en qui beaucoup voyaient le meilleur roi possible, abandonna la lutte, privant le royaume de sa compétence. Vaincu et pris par Saladin (Ṣalāh al-dīn) à Ḥattīn (4 juill. 1187), le roi Guy obtint sa liberté contre la promesse, non tenue, de ne pas reprendre les armes. Mais la perte de Jérusalem (2 oct.) et la mort en 1189 de la reine Sybille offrirent aux barons l'occasion d'évincer un roi incapable. Guy de Lusignan entreprit alors, avec une petit armée, le siège d'Acre, qu'il reprit aux Turcs en juillet 1191. L'année suivante, il acheta à Richard Cœur de Lion l'île de Chypre et en fit son royaume. Il y mourut.

— Jean FAVIER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : membre de l'Institut, directeur général des Archives de France

Classification

Pour citer cet article

Jean FAVIER. LUSIGNAN GUY DE (1129-1194) roi de Jérusalem (1186-1192) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • CHYPRE

    • Écrit par , , , et
    • 10 311 mots
    • 9 médias
    ...de l'Orient latin. Rapidement soumise par Richard Cœur de Lion, en juin 1191, le roi d'Angleterre la cède aux Templiers puis, en mai 1192, la vend à Guy de Lusignan, chevalier poitevin vassal de Richard et roi déchu de Jérusalem. Le gouvernement de Guy, non officialisé par le titre de roi, jette les...
  • HATTIN BATAILLE DE ou BATAILLE DE TIBÉRIADE (4 juill. 1187)

    • Écrit par
    • 251 mots

    Le sultan ayyubide Saladin, maître de l'Égypte et du sud de la Syrie, a appelé au djihad (guerre sainte) pour éliminer les États latins issus de la première croisade. Encouragé par les Byzantins, appuyé par la plupart des autres princes musulmans de la région et fort du soutien du calife...

  • CHYPRE ROYAUME DE

    • Écrit par
    • 219 mots
    • 1 média

    En 1191, Chypre est conquise sur les Byzantins par le roi d'Angleterre Richard Cœur de Lion, qui se rendait en croisade. Richard revend l'île à Guy de Lusignan, ancien roi de Jérusalem, défait à Hattin en 1187 par Saladin. Guy crée alors, en 1192, le royaume de Chypre sur le modèle...

  • SALADIN (1137-1193)

    • Écrit par
    • 1 573 mots
    • 2 médias
    ...n'avaient pas été tous heureux ; mais, en 1187, à la bataille de Ḥaṭṭīn près de Tibériade, l'armée franque fut anéantie et le nouveau roi de Jérusalem, Guy de Lusignan, fait prisonnier ; Jérusalem alors fut reprise, après quelque quatre-vingt-huit ans de domination « infidèle » ; puis, en quelques mois,...