GUILLAUME II LE BON (1154-1189) roi de Sicile (1166-1189)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi normand de Sicile (1166-1189), né en 1154, mort le 18 novembre 1189 à Palerme.

Guillaume II de Sicile, dit « Guillaume le Bon », règne sous la régence de sa mère Marguerite de Navarre (après 1131-1182) de 1166 à 1171. Il doit son épithète à sa politique de tolérance et de justice envers les villes et les barons normands de l'Italie méridionale qui se démarque de celle de son père Guillaume Ier le Mauvais (1120 env.-1166). Cependant, il poursuit la politique de son père dans ses relations amicales avec le pape Alexandre III et l'empereur byzantin Manuel Ier Comnène – du moins, pour ce qui concerne ce dernier, jusqu'à ce qu'il refuse à Guillaume la main de sa fille Marie en 1172. Désormais hostile aux Byzantins, Guillaume II signe en 1177 une trêve avec l'ennemi de son père, Frédéric Ier Barberousse qui, écrasé par la Ligue lombarde à Legnano en 1176, semble moins dangereux pour la Sicile. L'année 1177 voit aussi le mariage de Guillaume et Jeanne d'Angleterre, fille d'Henri II Plantagenêt. À la mort d'Alexandre III en 1181, Guillaume a les mains libres pour tirer parti de l'agitation intérieure qui règne dans l'Empire byzantin et pour se rapprocher de Frédéric Ier. Il consent au mariage de sa tante Constance avec le fils de celui-ci, le futur Henri VI. Le mariage de Guillaume II étant stérile, ces fiançailles (29 octobre 1184) font d'Henri un prétendant à la succession au trône. Cette situation ne plaît guère au parti normand.

En juin 1185, Guillaume part en campagne contre les Byzantins. Ses troupes traversent la Macédoine et prennent Thessalonique mais sont arrêtées et défaites non loin de Constantinople.

Guillaume II, dernier roi normand de Sicile, s'éteint en 1189 pendant les préparatifs de la troisième croisade.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  GUILLAUME II LE BON (1154-1189) roi de Sicile (1166-1189)  » est également traité dans :

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 945 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'unification normande »  : […] C'est probablement en 999, à Salerne, que des chevaliers normands apparaissent en Italie méridionale. Mais il faut attendre 1016 pour que d'autres Normands, recrutés par le pape et les princes lombards, participent aux luttes de Melo contre les Byzantins. Ce sont de jeunes chevaliers, fuyant la justice ducale, attirés par l'amour de la guerre et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_18096

SICILE NORMANDE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 320 mots

1060 Première intervention en Sicile de Roger, chargé par son frère Robert Guiscard, le duc normand de Pouille et de Calabre, de la conquête de l'île. 1072 Conquête normande de Palerme. 1086 Conquête normande de Syracuse. 1098 Le pape Urbain II accorde à Roger la légatie apostolique, et donc pleine autorité sur le clergé de Sicile et de Calabre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile-normande-reperes-chronologiques/#i_18096

TANCRÈDE DE LECCE (mort en 1194) roi de Sicile (1190-1194)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 296 mots

Fils bâtard de Roger, duc de Pouille (lui-même fils du roi Roger II de Sicile), et d'Emma, issue de la famille des comtes de Lecce, Tancrède est comte de Lecce en 1149. Ce grand aristocrate participe à la rébellion de 1156 contre le roi de Sicile Guillaume I er et son grand émir Maion, puis à la révolte de 1161, excitant en Sicile les Lombards con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tancrede-de-lecce/#i_18096

Pour citer l’article

« GUILLAUME II LE BON (1154-1189) - roi de Sicile (1166-1189) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ii-le-bon/