TANCRÈDE DE LECCE (mort en 1194) roi de Sicile (1190-1194)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils bâtard de Roger, duc de Pouille (lui-même fils du roi Roger II de Sicile), et d'Emma, issue de la famille des comtes de Lecce, Tancrède est comte de Lecce en 1149. Ce grand aristocrate participe à la rébellion de 1156 contre le roi de Sicile Guillaume Ier et son grand émir Maion, puis à la révolte de 1161, excitant en Sicile les Lombards contre les musulmans. Il doit s'exiler, puis rentre sous le règne de Guillaume II, qui le nomme grand connétable et maître justicier de la Pouille et de la terre de Labour, c'est-à-dire vice-roi sur le continent (1181). À la mort de Guillaume II (nov. 1189), le trône de Sicile doit aller à Constance, fille de Roger II, mariée à l'empereur germanique Henri VI. Mais, exploitant le sentiment anti-allemand des grandes villes et d'un important parti aristocratique, Tancrède se fait élire et couronner en janvier 1190. Habile stratège, il doit faire face à une révolte des musulmans de Sicile et à la défection de nombreux aristocrates apuliens ; il repousse les Allemands en 1190. Il doit encore traiter avec Richard Cœur de Lion, qui, partant pour la croisade, a pris Messine (1191). Devant une nouvelle invasion germanique soutenue par des aristocrates, il cherche à s'appuyer sur les villes. Les Salernitains lui livrent Constance. En 1192, le roi obtient l'appui du pape Célestin III. Il traite encore avec le basileus Isaac II Ange, mais ne peut que retarder l'avance allemande. À sa mort, il laisse un royaume déchiré à son fils Guillaume III sous la régence de la reine Sibille : quelques mois plus tard, le 20 novembre 1194, l'empereur Henri VI de Hohenstaufen entre à Palerme.

—  Jean-Marie MARTIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Marie MARTIN, « TANCRÈDE DE LECCE (mort en 1194) roi de Sicile (1190-1194) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tancrede-de-lecce/