GROUPE SOCIAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Groupe primaire

Selon l'inventeur de l'expression, Charles Horton Cooley, le groupe primaire est caractérisé par des relations intimes d'association et de coopération ; mais il est, au moins, une autre acception bien différente, d'origine psychologique et psychanalytique, puisque, pour Freud en particulier, « un groupe primaire est formé d'un certain nombre d'individus, qui ont un idéal commun en la personne de leur chef et qui, en vertu de cet idéal, s'identifient les uns aux autres ».

En fait, cette notion ne s'épuise pas dans une définition et, pour mieux l'appréhender, il est utile de retracer les principales étapes de la recherche, menée surtout par la sociologie et la psychologie sociale américaines, auxquelles le concept de groupe primaire est associé de façon caractéristique. Cette approche historique est, semble-t-il, particulièrement appropriée à un thème, dont la découverte relativement tardive (1909) et l'assez longue éclipse (plus de deux décennies) sont, peut-être autant que la vogue récente, significatives pour la compréhension de cette science. Il convient donc de dégager les postulats théoriques, souvent implicites, qui ont conduit tantôt à négliger le groupe primaire, tantôt, au contraire, à le mettre au premier plan ; on sera ainsi plus à même de situer les courants dominants à telle ou telle époque, de souligner leurs lignes de force, sans omettre leurs limites. Cette orientation conduit à porter, sur certaines études contemporaines relatives au groupe primaire, une appréciation qui, pour être positive, n'en sera pas moins tempérée de réserves.

Une réalité difficile à cerner

Le manque d'intérêt des sociologues européens pour le groupe primaire

Au xixe siècle, la sociologie se préoccupait essentiellement des grands ensembles sociaux (c'est-à-dire, dans la tradition de l'idéalisme allemand, de la société globale, qualifiée tantôt de libérale, tantôt de capitaliste) ou des totalités culturelles. De surcroît, on cherchait à définir l'originalité de la société [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages



Écrit par :

  • : professeur de sociologie à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  GROUPE SOCIAL  » est également traité dans :

ACTION COLLECTIVE

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 471 mots

On entend par ce terme, propre à la sociologie des minorités, des mouvements sociaux et des organisations, toutes les formes d'actions organisées et entreprises par un ensemble d'individus en vue d'atteindre des objectifs communs et d'en partager les profits. C'est autour de la question des motivations, des conditions de la coopération et des difficultés relatives à la coordination des membres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-collective/#i_42663

AGNOTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Mathias GIREL
  •  • 4 994 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Multiples et diverses ignorances »  : […] Une telle entreprise pourrait sembler contradictoire en soi et condamnée dès le départ : comment donc espérer savoir ce que l’on ne sait pas ? La contradiction reste superficielle cependant, car il s’agit rarement d’identifier au présent ce que nous ne savons pas. Il reste en effet possible de se prononcer sur ce que nous ne savions pas ou encore sur ce que nos prédécesseurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agnotologie/#i_42663

ANTHROPOLOGIE URBAINE

  • Écrit par 
  • Thierry BOISSIÈRE
  •  • 4 895 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Quelques grandes orientations thématiques de l’anthropologie urbaine »  : […] En travaillant sur la ville, les anthropologues ont de fait privilégié l’étude de groupements relativement homogènes, fondés sur la coexistence (immeuble, rue, quartier, îlot) ou sur une appartenance ou un genre de vie communs (groupes ethniques, diasporas, groupes professionnels, bandes et groupes de pairs, milieux organisés autour d’une activité ou d’une passion, etc.) et construisant souvent en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-urbaine/#i_42663

AUTOCONTRAINTE

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 1 191 mots

Dans le chapitre « Réagencements du modèle d’analyse »  : […] Critiqué comme évolutionniste et téléologique, le modèle a été précisé et affiné à l’occasion des réceptions différées successives du grand œuvre. Ces ajustements, qui permettent notamment de penser certaines séquences de relâchement des contrôles des affects comme constitutives du procès, interdisent de réduire celui-ci à un accroissement mécanique constant des autocontraintes. Autre pierre d’ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autocontrainte/#i_42663

BOLTANSKI LUC (1940- )

  • Écrit par 
  • Mohamed NACHI
  •  • 1 571 mots

Dans le chapitre « Une sociologie pragmatique de la critique »  : […] L’œuvre sociologique de Boltanski s’est développée en se diversifiant, associant fréquemment l’analyse des données empiriques, à partir d’une méthodologie rigoureuse, et l’élaboration théorique. Récusant la spécialisation dans un domaine précis de la sociologie, Boltanski a élaboré une œuvre qui relève de domaines variés : sociologie de l’éducation, de la culture, de la catégorisation sociale, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-boltanski/#i_42663

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Classes sur le papier et classes mobilisées »  : […] Construites à partir de l'espace des positions, les « classes probables » (dans la mesure où elles se prêtent à des entreprises de mobilisation) n'existent pas nécessairement comme groupe réels, bien qu'elles expliquent la possibilité de les mobiliser (cela sans exclure d'autres rassemblements et d'autres divisions inégalement probables). Pour rendre compte du passage de la « classe probable » à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-penser-les-classes-sociales/#i_42663

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 407 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une existence courte dans un temps long »  : […] En France, le processus de formation de la classe ouvrière, entamé pendant la période révolutionnaire s'inscrit dans le temps long, sur un siècle et demi, et prolonge l'histoire des corporations. Sa genèse, au cours du long xix e  siècle, est inséparable des luttes sociales pour l'autonomie ouvrière (sans-culottisme, journées révolutionnaires de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classe-ouvriere/#i_42663

CLASSES SOCIALES - Classes moyennes

  • Écrit par 
  • Louis CHAUVEL
  •  • 3 626 mots
  •  • 1 média

L'expression « classes moyennes » désigne des réalités diffuses, multiples, caractérisées selon les traditions nationales par une grande diversité morphologique, marquées aussi par une profonde instabilité historique. Toutes les tentatives de définition statistique rigides, destinées à enfermer cette réalité complexe dans des limites précises et immuables, ont débouché sur des impasses. En réalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classes-moyennes/#i_42663

CLASSIFICATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 996 mots

Une classification est une représentation du monde ou d’une partie du monde. Elle est basée sur un principe de division et, le cas échéant, sur un principe de hiérarchie. Dans la préface des Mots et les C hoses (1966), Michel Foucault évoque « une certaine encyclopédie chinoise » dans laquelle « les animaux se divisent en a) appart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classification-sociologie/#i_42663

COGNITION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 024 mots

Si la psychologie sociale étudie la manière dont les pensées, les émotions et les comportements sont influencés par autrui et l’affectent, la cognition occupe une place tout à fait privilégiée dans la discipline. Mobilisant de façon intensive les modèles de l’attention, de la mémoire, du raisonnement et de la formation de concepts, la cognition sociale est un courant de recherche très actif, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-sociale/#i_42663

COMMUNAUTARISME

  • Écrit par 
  • Justine LACROIX
  •  • 1 090 mots

Dans le chapitre « Le juste et le bon »  : […] Pourtant, manié avec prudence, le vocable « communautarisme » conserve une réelle pertinence. Même partie d'intentions politiques très différentes, la démarche des quatre principaux auteurs communautariens obéit aux mêmes principes directeurs. Tous sont unis par une commune défiance vis-à-vis des principes du libéralisme politique, lequel ne tiendrait pas suffisamment compte, pour la formation de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communautarisme/#i_42663

COMMUNAUTÉ

  • Écrit par 
  • Stéphanie MOREL
  •  • 1 424 mots

L'articulation des différents niveaux d'appartenance « communautaire » et leur degré d'intégration dans la communauté nationale constituent un problème récurrent pour les États modernes. La notion de « communauté » renvoie en effet à une question fondamentale : celle des principes d'organisation garantissant la cohésion sociale et des règles de cohabitation entre les divers groupes d'appartenanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute/#i_42663

CONFIGURATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 1 085 mots

Outil conceptuel développé par Norbert Elias, la notion de configuration est explicitement conçue dans l’optique d’une remise en cause de la dichotomie individu/société qui grèverait la plupart des théories sociologiques. Selon l’auteur, celles-ci seraient saturées d’idéologies et, par conséquent, inaptes à s’émanciper de représentations du monde social en termes de « double dépendance », les une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/configuration-sociale/#i_42663

CONSOMMATION - Comportement du consommateur

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Marc VANHUELE
  •  • 8 995 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'influence de l'univers interpersonnel (le groupe) »  : […] Quel que soit le concept central mis en relief (motivation, perception, attitude), l'approche individuelle analyse l'acte d'achat comme la résultante d'une décision prise par un acheteur isolé. Ce faisant, elle tend à ignorer la dimension sociale de l'achat et de la consommation. Or les normes sociales, souvent informelles, guident également notre comportement. Comment fonctionnent ces normes ? Qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-comportement-du-consommateur/#i_42663

CONSPIRATIONNISME

  • Écrit par 
  • Emmanuel TAÏEB
  •  • 6 437 mots

Le conspirationnisme est une vision du monde qui affirme que le cours de l’histoire n’est pas le fruit des jeux politiques nationaux et d’actions humaines incertaines, mais qu’il est en réalité provoqué uniformément par l’action secrète d’un petit groupe d’hommes désireux de réaliser un projet de contrôle et de domination des populations. Face à des événements ou des phénomènes dont ils contesten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conspirationnisme/#i_42663

CULTURE - Sociologie de la culture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 4 264 mots

Dans le chapitre « Du goût comme phénomène social aux usages sociaux de la culture »  : […] Contre cette fois la représentation humaniste de l'art et de la culture comme domaine exclusif de la sensibilité et du goût individuel, un second travail des sociologues de la culture a consisté à montrer le caractère socialement déterminé des attitudes et des pratiques en la matière. Il a d'abord fallu établir, notamment de manière statistique, le constat des différences sociales en matière de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-sociologie-de-la-culture/#i_42663

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 277 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une compétition ouverte et pacifiée »  : […] Dans une démocratie, l'accès aux positions de pouvoir (gouvernement, Parlement, exécutifs territoriaux) s'effectue, plus ou moins directement, à travers une lutte concurrentielle sur les votes et, plus généralement, sur le soutien des citoyens. La compétition est, dans l'ensemble, ouverte, sincère et pacifiée. Pourtant, tout au long de l'histoire de l'humanité, la violence physique a été un moyen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie/#i_42663

DÉVELOPPEMENT, psychologie interculturelle

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 2 361 mots

Le point de vue culturel sur le développement psychologique de l’enfant et de l’adolescent met en avant le fait que l’environnement dans lequel l’enfant grandit est historiquement et culturellement déterminé. Par conséquent, ce que nous observons du développement psychologique dans un contexte culturel donné (en Europe ou aux États-Unis, par exemple) n’est pas automatiquement généralisable à d’au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-psychologie-interculturelle/#i_42663

DÉVELOPPEMENT DU SOI

  • Écrit par 
  • Delphine MARTINOT
  •  • 1 040 mots

Le soi n’est pas présent à la naissance, mais se développe tout au long de la vie de l’individu, et plus particulièrement chez le jeune dans le cadre d’une interaction entre l’évolution des capacités cognitives personnelles et l’influence des agents de socialisation (parents, institution scolaire…). Six grandes étapes de développement du soi ont été identifiées (Harter, 1999). Durant la toute pet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-soi/#i_42663

DIVISION DU TRAVAIL SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 286 mots

La division du travail est l'un des concepts les plus anciens des sciences du social. Il concerne toute organisation stable ayant pour effet de coordonner des individus ou des groupes se livrant à des activités différentes, mais intégrées les unes par rapport aux autres. Selon l'économie politique classique, la division du travail productif augmente considérablement, pour une société donnée, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/division-du-travail-social/#i_42663

ÉGLISE ET SECTE, notion d'

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT
  •  • 1 350 mots

Église et secte, dans l'acception classique de ces termes, constituent deux modes opposés d'organisation des groupements religieux qui renvoient eux-mêmes à deux attitudes tranchées face à la manière d'envisager et de viser la quête du salut : une première attitude, constitutive des groupements religieux de type sectaire, privilégie la dimension d'intensité de la vie religieuse et exige du croy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-et-secte-notion-d/#i_42663

EMPATHIE

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 1 394 mots

Dans le chapitre « Fonctions et limites de l’empathie »  : […] Les recherches en psychologie sociale et en neurosciences sociales appuient l’idée que le partage émotionnel et le souci de l’autre (deux composants de l’empathie) jouent un rôle central dans la motivation des conduites prosociales ainsi que dans le développement de la morale chez l’enfant. Mais ces relations sont loin d’être systématiques ou indépendantes de l’identité sociale des personnes, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empathie/#i_42663

FAMILLE - Sociologie

  • Écrit par 
  • Rémi LENOIR
  •  • 5 316 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La famille et la naissance de la sociologie »  : […] Les discours sur la famille se multiplient dans la seconde moitié du xix e  siècle, aussi bien dans les domaines scientifiques, religieux, philosophiques, politiques que médicaux. À cet égard, les écrits de Durkheim sont exemplaires. Ils constituent inséparablement des éléments de connaissance de la famille de son temps et une représentation nor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-sociologie/#i_42663

GÉNÉRATION

  • Écrit par 
  • Claudine ATTIAS-DONFUT
  •  • 1 301 mots

La notion de génération est une catégorie qui procède non pas de données biologiques, mais de processus sociaux et temporels. Les naissances et décès continuels, par lesquels la société se renouvelle, ne forment pas en eux-mêmes des générations. Celles-ci sont des abstractions, des produits de l'imaginaire social, dont la fonction symbolique est d'organiser le temps. Si la notion de génération e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generation/#i_42663

GURVITCH GEORGES (1894-1965)

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe MARCEL
  •  • 1 409 mots

Dans le chapitre « La conception gurvitchienne de la sociologie »  : […] Après 1945, la sociologie française est désorganisée et discréditée par les discours concurrents du marxisme et ses dérivés (existentialisme, structuralisme...). Gurvitch s'efforce de la restaurer tout à la fois contre ce qu'il estime être l'empirisme non contrôlé de sociologues américains, l'inutilité de leurs productions théoriques – celles de Robert K. Merton et Talcott Parsons principalement – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-gurvitch/#i_42663

HABITUS

  • Écrit par 
  • Frédéric GONTHIER
  •  • 1 520 mots

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Dans son sens initial, l'habitus désigne une disposition acquise et stable relevant de l'éthique ou de la noétique. Dans le domaine éthique, l'habitus fait signe vers la vertu morale. Pour Aristote, l'homme vertueux actualise la manière d'être ( hexis ) sur laquelle il a délibéré (Léon Robin, 1947). La scolastique médiévale accentue le caractère actif de cette définition. L'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/habitus/#i_42663

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Quand compter devient interpréter : des masses au « singulier pluriel » »  : […] Ernest Renan affirmait qu'un nouvel horizon de questions suscite de nouvelles sources et, par conséquent, de nouvelles méthodes. Parmi les mutations de l'histoire au xx e  siècle, la simultanéité de l'évolution des sources et des méthodes et de l'émergence d'une histoire quantitative de l'économie est frappante. Parallèlement aux entreprises étran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-sources-et-methodes-de-l-histoire/#i_42663

HISTOIRE GLOBALE

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves SAUNIER
  •  • 5 954 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Partages et convergences »  : […] Entre 1950 et 1970, l’histoire sociale a proposé un déplacement vertical du regard historien : une histoire des groupes sociaux ordinaires plutôt que des élites, une histoire par le bas en matière de catégories sociales. Les approches « globales » entreprennent quant à elles un déplacement horizontal au regard des catégories spatiales. Cette mouvance historiographique est marquée par ce souci rel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-globale/#i_42663

IMAGINAIRE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Pierre ANSART
  •  • 1 312 mots

Par l'expression « imaginaire social », on désigne l'ensemble des représentations imaginaires propres à un groupe social : les mythes, les croyances cosmiques et religieuses, les utopies. On suppose que cet ensemble, générateur de significations, participe à la vie commune, aux pratiques sociales : ce sont ces liens, ces implications du symbolique dans les pratiques qui retiennent particulièrem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-social/#i_42663

INDIVIDUALISME

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 214 mots

Dans le chapitre « L'individualisme comme notion sociologique »  : […] Transférées du plan de la philosophie politique à celui de la sociologie, ces analyses vont s'enrichir de diagnostics reposant sur de nouvelles bases – les effets de la division du travail, notamment chez Émile Durkheim ( Leçons de sociologie , 1950). Source de l'individualisme, le développement de la division complexe du travail a pour conséquence de détacher l'individu d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individualisme/#i_42663

INDIVIDUATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Philippe RIUTORT
  •  • 773 mots

L’individuation constitue l’une des notions clés pour saisir l’ampleur du changement social qui caractérise l’avènement des sociétés industrielles à partir de la fin du xix e  siècle. Chacun à sa manière, les fondateurs de la discipline sociologique ont été confrontés à l’émergence de la notion comme de la réalité historique que représentait l’app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individuation-sociologie/#i_42663

INTÉRIORISATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 916 mots

L’étude de l’intériorisation, ou de l’incorporation, des dispositions caractéristiques d’un habitus national ou d’un habitus de classe, associées à un champ ou propres à un individu, conduit à distinguer deux cas de figure. « Aussi longtemps, écrit Bourdieu, que le travail pédagogique n’est pas clairement institué comme pratique spécifique et autonome et que c’est tout un groupe et tout un enviro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interiorisation-sociologie/#i_42663

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans l'histoire de l'Asie, le Japon occupe une place particulière du fait de son insularité. On l'a souvent comparée à celle de l'Angleterre dans l'histoire de l'Europe. Mais cette similitude géographique ne doit pas masquer les dissemblances qui, de fait, ont donné au Japon l'élément essentiel de son originalité et le caractère spécifique de son évolution historique. L'Angleterre, face à l'Europe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_42663

JEU - Ethnologie du jeu

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 9 576 mots

Dans le chapitre « Orientation des études sociologiques »  : […] La sociologie contemporaine ne s'attache guère à l'étude théorique du jeu qu'en fonction des concepts de groupe et de loisir. Ceux-ci, en tant que sujets d'étude, sont considérablement éloignés l'un de l'autre, mais ils ont en commun de pouvoir être étudiés sous l'aspect ludique. Tous deux se ressemblent en ceci qu'ils sont abordés, par le sociologue, du point de vue pragmatique. Chacun est consi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-ethnologie-du-jeu/#i_42663

LA CULTURE DES INDIVIDUS. DISSONANCES CULTURELLES ET DISTINCTION DE SOI (B.Lahire) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 1 042 mots

Au fil de ses ouvrages, Bernard Lahire propose une sociologie empirique de la culture articulée à une réflexion sur les modèles d'analyse du monde social. On retrouve ces différentes dimensions avec La Culture des individus (La Découverte, 2004), qui apporte une contribution importante à la sociologie du goût et des pratiques culturelles, et s'inscrit plus largement dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-culture-des-individus-dissonances-culturelles-et-distinction-de-soi/#i_42663

MANIFESTE, arts

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 2 728 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Se regrouper »  : […] Parce qu'il est un texte forcément collectif, le manifeste fait connaître l'existence d'un groupe de créateurs, si même il ne la fait pas advenir, en tant qu'instrument de constitution ou de consolidation de ce groupe. À ce titre, le manifeste joue un rôle analogue à ces autres éléments de la vie artistique moderne que sont les revues et les cafés, destinés à devenir la forme à la fois moderne et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manifeste-arts/#i_42663

MÉMOIRE COLLECTIVE (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Olivier KLEIN, 
  • Laurent LICATA
  •  • 1 037 mots

Dans le chapitre « Mémoire et conflit »  : […] À la suite d’un conflit, chaque groupe tend à justifier moralement ses actions passées. Cela peut se traduire par le développement d'une mémoire « victimaire » projetant toute la responsabilité sur l’autre groupe, entravant ainsi la résolution du conflit. La valeur morale accordée au statut de victime, et les bénéfices symboliques et matériels susceptibles d’en découler, peuvent entraîner différe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-collective-psychologie-sociale/#i_42663

MÉMOIRE COLLECTIVE

  • Écrit par 
  • Pierre ANSART
  •  • 1 933 mots
  •  • 1 média

La notion de mémoire collective est issue des travaux de Maurice Halbwachs, Les Cadres sociaux de la mémoire (1925) et La Mémoire collective (1950). En rapprochant ces deux termes : mémoire et collectif, Halbwachs se proposait, tout d'abord, de démontrer que tout groupe organisé crée une mémoire qui lui est propre. Il poursuivit sa réflexion en démont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-collective/#i_42663

MOBILISATION DES RESSOURCES

  • Écrit par 
  • Olivier FILLIEULE
  •  • 3 808 mots

Dans le chapitre « Critiques et extension du paradigme de la mobilisation des ressources »  : […] L’approche entrepreneuriale de la mobilisation des ressources a d’abord été contestée par des chercheurs pour lesquels l’organisation, au contraire d’être une condition sine qua non de toute mobilisation, contribue à tirer les mécontents de la rue aux salles de réunion. Pour Frances Piven et Richard Cloward, qui reprennent à leur compte les analyses classiques sur « la loi d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilisation-des-ressources/#i_42663

MOBILITÉ SOCIALE

  • Écrit par 
  • Dominique MERLLIÉ
  •  • 2 473 mots

Dans le chapitre « Effets sociaux »  : […] Quelles qu'en soient les formes, la signification, les modulations ou les causes, la mobilité sociale a elle-même des effets. Des effets sur les individus qui en font l'expérience, d'abord, qui vivent de manière plus ou moins heureuse des décalages entre le milieu où ils ont été socialisés enfants et celui de leur vie d'adulte et adoptent plus ou moins les comportements caractéristiques des group […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilite-sociale/#i_42663

MODE DE VIE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 230 mots

Si la notion de « mode de vie » a occupé une place centrale dans les débats de la sociologie urbaine des années 1970-1980, la notion de « genre de vie », passée de mode, est surtout utilisée en géographie humaine. Avec les notions de niveau de vie, de style de vie, de culture, de vie quotidienne ou d'identité, elles constituent un champ sémantique flou, réservoir de mots clés dans lequel puisent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-de-vie/#i_42663

NATION - La construction nationale

  • Écrit par 
  • Émile SICARD
  •  • 5 623 mots
  •  • 1 média

Chercher à discerner, sur la base de l'observation des nations « en train de se faire » (selon l'expression des sociologues latino-américains), les caractéristiques, les éléments constituants – éventuellement les moments – de ces « constructions nationales », s'efforcer simultanément de remonter dans le temps, de vague en vague, jusqu'aux premières nations historiquement admises, afin de tenter d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-la-construction-nationale/#i_42663

NATION - Nation et idéologie

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 7 468 mots
  •  • 1 média

Le peuple, l'ethnie, la nationalité, la nation sont des vocables différents pour désigner divers types de formations globales d'une envergure qui dépasse et transcende celle des groupements globaux primaires : clans, tribus, villes et villages, cités-États, provinces. Ils impliquent tous un développement de solidarités unissant ces groupements ethniques ou territoriaux, ou encore à la fois ethniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-nation-et-ideologie/#i_42663

NÉPAL

  • Écrit par 
  • Gilles BÉGUIN, 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Luciano PETECH, 
  • Philippe RAMIREZ
  •  • 16 327 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Groupes ethniques et castes »  : […] Le Népal se caractérise par une très grande diversité humaine, tant linguistique, culturelle que sociale et religieuse. La succession continue de vagues de peuplement provenant de toutes les directions peut l'expliquer mais ne rend pas compte des interactions et syncrétismes qui en ont résulté. Au niveau le plus général, une classification peut être avancée à partir de deux critères : les langues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepal/#i_42663

NORME SOCIALE

  • Écrit par 
  • Pierre DEMEULENAERE
  •  • 1 340 mots

Dans le chapitre « Définitions »  : […] Pour définir les normes sociales, il faut les considérer de deux points de vue. D'une part, on tend, depuis Talcott Parsons, à les faire dériver de valeurs partagées par tout ou partie de la société : les normes correspondent à des applications particulières de valeurs sociales, qui ont une plus grande généralité. Les normes déterminent alors les rôles et les attentes qui conditionnent les intera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norme-sociale/#i_42663

OBSERVATION (sciences sociales)

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 1 075 mots

L’observation, qu’elle soit ou non participante, fait désormais partie des méthodes canoniques des sciences sociales, transmises aux étudiants dans les enseignements de sociologie et d’anthropologie et utilisées dans un grand nombre de recherches et sur une multiplicité de terrains. En France, cette généralisation des usages de l’observation renvoie à ce que l’on pourrait appeler un « tournant et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/observation-sciences-sociales/#i_42663

ORGANISATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 5 282 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les deux formes de solidarité »  : […] La première, qu'il appelle mécanique, est une solidarité par similitude. Quand elle prédomine dans une société, les individus diffèrent peu les uns des autres. Ils éprouvent les mêmes sentiments, servent les mêmes valeurs, révèrent le même monde sacré. La forme opposée de solidarité, que Durkheim nomme organique, est celle par laquelle les individus, non plus semblables mais différents, remplissen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-sociale/#i_42663

OUVRIER MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • Bernard PUDAL
  •  • 10 989 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le néo-libéralisme et la mondialisation »  : […] L'effondrement des régimes « communistes » d'une part, la mondialisation et la transformation de la division internationale du travail qui en résulte d'autre part, la domination du néo-libéralisme et les métamorphoses de la question sociale qu'elle suscite, enfin, sont sans aucun doute les trois phénomènes qui participent à la recomposition du mouvement ouvrier, dans ses variantes nationales comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-ouvrier/#i_42663

PERCEPTION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Gauthier FRADOIS
  •  • 888 mots

Dans un ouvrage qui a révolutionné la théorie de la connaissance, Critique de la raison pure , Emmanuel Kant expose l'existence de deux formes pures de l'intuition sensible, l'espace et le temps, comme fondements a priori de la connaissance du sujet. Ces cadres formels de l'expérience, inhérents à l'esprit humain, sont la condition de possibilité de nos intuitions empiriques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perception-sociologie/#i_42663

POLITIQUE - Le pouvoir politique

  • Écrit par 
  • Jean William LAPIERRE
  •  • 7 276 mots

Dans le chapitre « Pouvoir, puissance, influence »  : […] Un groupe est un ensemble de personnes qui ont entre elles des rapports réglés, relatifs à une ou plusieurs activités communes. Les actions collectives et la coordination des conduites individuelles qu'elles impliquent, l'établissement et l'application des règles exigent que des décisions soient prises et exécutées. Le pouvoir est l'ensemble des processus et des rôles sociaux par lesquels sont e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-le-pouvoir-politique/#i_42663

PRÉJUGÉS ET DISCRIMINATION

  • Écrit par 
  • Markus BRAUER
  •  • 1 077 mots

Le terme  « préjugé » fait référence à une attitude défavorable envers les membres d’un groupe social. Cette attitude se manifeste sous forme d’évaluations négatives (par exemple, l’attribution de traits négatifs ou d’intentions malsaines) et de sentiments hostiles (le mépris, la haine…). Cette attitude constitue souvent une réaction défensive à une menace perçue pour son groupe d’appartenance, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prejuges-et-discrimination/#i_42663

PRESSE - Journalisme et journalistes

  • Écrit par 
  • Dominique MARCHETTI
  •  • 7 023 mots

Dans le chapitre « Un groupe de plus en plus homogène »  : […] Par ailleurs, si certains représentants des journalistes contribuent parfois à entretenir la croyance d'une « profession ouverte », l'accès aux postes reste globalement plus fermé qu'avant les années 1980. Bien que certaines rédactions et rubriques soient toujours composées de journalistes sans diplômes et/ou issus de catégories sociales populaires, l'élévation générale du niveau scolaire a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presse-journalisme-et-journalistes/#i_42663

PROFESSIONS SOCIOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel EYMERI-DOUZANS
  •  • 3 415 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La notion de profession »  : […] En français, le mot profession revêt quatre significations principales, comme l'expliquent Claude Dubar et Pierre Tripier. La première, et la plus ancienne, a peu à voir avec l'univers du travail : c'est celle que l'on trouve dans l'expression « faire profession de... », qui désigne l'affirmation publique de ses convictions philosophiques, religieuses ou politiques. Le mot profession est aussi uti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-des-professions/#i_42663

PSYCHOLOGIE DIFFÉRENTIELLE

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 4 662 mots

Dans le chapitre « La variabilité intergroupes »  : […] Quels groupes comparer ? Le choix de certaines comparaisons dépend du moment et du lieu (il y a quelques décennies on comparait les enfants selon qu'ils vivaient en milieu rural ou en milieu urbain, aux États-Unis on compare systématiquement les individus selon leur « race »). En revanche, les comparaisons en fonction du sexe et du statut social ne sont pas affaire de circonstances, car, dans tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-differentielle/#i_42663

PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 4 169 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les nombreux déterminants du développement »  : […] Le terme déterminant peut être utilisé pour désigner ce qui déclenche, freine ou empêche la mise en route des mécanismes du changement. Tous les événements de la vie d’un enfant sont susceptibles d’influencer son développement. Comme les enfants ne vivent pas les mêmes expériences, ces déterminants sont aussi des facteurs de différenciation interindividuelle. De nombreux travaux ont été menés sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-developpement/#i_42663

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 474 mots

Au croisement d’une multitude de courants de pensée et d’héritages intellectuels, incluant aussi bien la philosophie antique que certains développements inspirés par la biologie évolutionniste, la psychologie sociale aura amplement existé par ses thèmes et ses penseurs en chambre bien avant que ses progrès ne deviennent, pour l’essentiel, indissociables de la méthodologie scientifique et de la rec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-sociale/#i_42663

RAGOTS ET RUMEURS, anthropologie

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 112 mots

Loin de se réduire à un bavardage insignifiant, les ragots, potins, commérages et autres rumeurs sont des genres de discours qui jouent un rôle important dans toutes les sociétés. Max Gluckman a mis en lumière leur fonction sociale : échanger des potins réaffirme les valeurs collectives, renforce la cohésion entre les participants et exerce un contrôle social informel en dénigrant les comportemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ragots-et-rumeurs-anthropologie/#i_42663

RELATIONS INTERGROUPES

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 676 mots

L’étude des relations intergroupes s’intéresse aux aspects de l’interaction humaine qui impliquent des individus en tant qu’ils se perçoivent ou sont perçus comme membres d’une catégorie sociale. Cette dimension d’appartenance définit l’endogroupe, le groupe dont on est un membre, par opposition à l’exogroupe, le groupe auquel on n’appartient pas. Sur le plan des contenus, les travaux distinguent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-intergroupes/#i_42663

RÉSEAUX THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • François DENORD
  •  • 1 548 mots

Désignant un ensemble d'éléments interconnectés, la notion de réseau a un caractère polysémique dans le langage courant. D'un côté, elle possède souvent une connotation positive lorsqu'elle est employée à propos d'une forme organisationnelle ou de voies de communication. Le réseau renvoie ainsi, dans le domaine du management, à des modes d'organisation souples et décentralisés, pensés comme plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-reseaux/#i_42663

SALARIAT

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 8 712 mots
  •  • 2 médias

Le monde du salariat tend à se transformer. Ce n'est évidemment pas nouveau : quoi de commun entre le salariat du xix e  siècle, marqué par la précarité, la pauvreté et des luttes sans merci pour faire reconnaître la légitimité de l'organisation ouvrière, et celui de la seconde moitié du xx e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salariat/#i_42663

SCIENCES - Sociologie

  • Écrit par 
  • Yves GINGRAS
  •  • 5 538 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Stratification et reconnaissance »  : […] Au cours des années 1960, les sociologues délaisseront de plus en plus la question des liens entre science et société pour se concentrer davantage sur le fonctionnement interne à la communauté scientifique. Ce déplacement est un effet direct de la problématique fonctionnaliste des normes, laquelle mène à centrer l'attention sur des variables permettant de mettre en évidence leur caractère plus ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-sociologie/#i_42663

SECTES

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT, 
  • Jean SÉGUY
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La secte comme type sociologique »  : […] Historiens et sociologues se sont efforcés de définir la secte de façon moins sommaire : ainsi Paul Alphandéry ou Gustave Le Bon. Mais leurs efforts restaient tributaires de données historiques partielles ou d'une psycho-sociologie contestable. Il fallut attendre Weber et Troeltsch pour voir naître une analyse correcte du concept de secte. Il s'agit en l'occurrence d'un type idéal s'opposant à ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes/#i_42663

SOCIO-HISTOIRE

  • Écrit par 
  • François BUTON, 
  • Nicolas MARIOT
  •  • 1 268 mots

Dans le chapitre « Socio-histoire et échelle d'analyse »  : […] L'échelle d'observation privilégiée par la socio-histoire est partagée par d'autres courants (comme la micro-histoire ou la sociologie des interactions) : elle consiste à saisir les pratiques des individus par un travail empirique sur des documents de première main. Fidèle aux enseignements des fondateurs de la sociologie (Émile Durkheim et Max Weber), la démarche socio-historienne consiste à inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socio-histoire/#i_42663

SOCIOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Fabrice CLÉMENT
  •  • 2 957 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Saisir les interactions sociales »  : […] Dans la conception de Cicourel, la sociologie cognitive occupe ainsi une place de choix puisqu’elle vise à mettre en évidence les processus cognitifs sur lesquels repose l’ajustement des individus à leur environnement social . Il convient de préciser que ce dernier comporte en fait deux grands types de phénomènes qui doivent être pris en charge par les esprits individuels (Laurence Kaufmann et Fab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-cognitive/#i_42663

SOLIDARITÉ SOCIALE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe MARCEL
  •  • 1 231 mots

C'est dans son travail de thèse, De la division du travail social (1893), qu'Émile Durkheim utilise la notion de solidarité sociale. Celle-ci renvoie au lien moral qui unit les individus d'un même groupe, et qui forme le ciment de la cohésion sociale : pour qu'une société existe, il faut que ses membres éprouvent de la solidarité les uns envers les autres. C'est en examin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solidarite-sociale/#i_42663

STRUCTURE (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Lucien SCUBLA
  •  • 1 429 mots

Dans le chapitre « Ambitions théoriques »  : […] Avec des méthodes fort différentes, Murdock et Lévi-Strauss entreprennent l'analyse structurale de la culture, en se plaçant sur le terrain privilégié des systèmes de parenté, et en regardant comment leurs différentes composantes peuvent se combiner les unes avec les autres. Murdock recense toutes les nomenclatures de parenté attestées par l'ethnographie pour en dresser une classification systéma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-anthropologie/#i_42663

TILLY CHARLES (1929-2008)

  • Écrit par 
  • Ludivine VANTHOURNOUT
  •  • 1 073 mots

Né à Lombard dans l'Illinois, aux États-Unis, Tilly étudie la sociologie aux universités de Harvard et d'Oxford, où il obtient son doctorat en 1958. Mais, durant sa carrière, il ne s'en tient pas à cette seule perspective disciplinaire. Il investit également les méthodes historiques et devient un spécialiste de l'étude des archives. Il ne s'est pas contenté de dépasser les frontières disciplinai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-tilly/#i_42663

VALEURS, sociologie

  • Écrit par 
  • Patrick PHARO
  •  • 2 321 mots

Dans le chapitre « Polythéisme des valeurs ? »  : […] Si, dans une culture donnée, les valeurs sont des biens jugés dignes d'être recherchés, on peut alors les considérer comme irréductiblement « relatives », car toutes les cultures ne poursuivent pas les mêmes fins. De plus, les biens sont généralement liés à des préférences « subjectives » ou en tout cas contingentes, qui ont toutes chances de varier suivant les individus et les groupes. Les valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-sociologie/#i_42663

Voir aussi

Pour citer l’article

François CHAZEL, Georges BALANDIER, « GROUPE SOCIAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-social/