Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) Les grammairiens grecs

Bibliographie

Textes

Grammatici Graeci, R. Schneider, G. Uhlig et al. éd., Leipzig, 1878-1910, rééd. Hildesheim, 1965 ; J. Lallot éd., La Grammaire de Denys de Thrace, éd. du C.N.R.S., 1989 ; The Syntax of Apollonius Dyscolus, trad. et comment. F. W. Householder, coll. Studies in the history of linguistics, Amsterdam, 1981.

Études

M. Baratin & F. Desbordes, L'Analyse linguistique dans l'Antiquité classique, I : Les Théories, Klincksieck, Paris, 1981 ; « La Naissance de la réflexion linguistique occidentale », in Histoire des idées linguistiques, S. Auroux dir., Mardaga, 1989

E. Egger, Apollonius Dyscole, Paris, 1854

L. Giard, Les Origines de la théorie grammaticale dans l'Antiquité classique, univ. de Paris-VII, 1983

J. Pinborg, « Historiography of Linguistics. Classical Antiquity : Greece », in Current Trends in Linguistics, vol. XIII, Mouton, Paris-La Haye, 1975

R. H. Robins, A Short History of Linguistics, Longmans, Green & Co. Ltd., Londres-Harlow, 1967 (trad. franç., Brève histoire de la linguistique, Seuil, Paris, 1976)

H. Steinthal, Geschichte der Sprachwissenschaft bei der Griechen und Römern, 2e éd., Berlin, 1890-1891, rééd. Hildesheim, 1971.

Autres lectures utiles

H. I. Marrou, Histoire de l'éducation dans l'Antiquité, Seuil, 1948, rééd. 1981

R. Pfeiffer, History of Classical Scholarship, from the Beginnings to the End of the Hellenistic Age, Oxford, 1968.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître assistant à l'École normale supérieure

Classification

Pour citer cet article

Jean LALLOT. GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) - Les grammairiens grecs [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ARABE (MONDE) - Langue

    • Écrit par David COHEN
    • 9 385 mots
    • 3 médias
    ...c'est-à-dire qu'il en fût tiré un corps de règles, une claire description d'un usage devenu coercitif. La tradition impute l'initiative de la constitution d'une grammaire au calife ‘Alī, qui l'aurait ordonnée pour défendre précisément la pureté linguistique du texte sacré contre les risques de corruption que lui...
  • ARISTOPHANE DE BYZANCE (257 av. J.-C.?-? 180 av. J.-C.)

    • Écrit par Universalis
    • 192 mots

    Directeur de la bibliothèque d'Alexandrie vers ~ 195, Aristophane de Byzance publia une version d'Homère, la Théogonie d'Hésiode, Alcée, Pindare, Euripide, Aristophane et peut-être Anacréon. Un grand nombre des « arguments » qui figurent au début des manuscrits de comédies et...

  • BEAUZÉE NICOLAS (1717-1789)

    • Écrit par Michel BRAUDEAU
    • 278 mots

    Né à Verdun, Beauzée s'attache d'abord aux sciences et aux mathématiques avant de s'intéresser à la grammaire. Lorsque Dumarsais meurt en 1756, Beauzée lui succède à la rédaction des articles de grammaire de l'Encyclopédie. Il publie en 1767 sa Grammaire générale ou...

  • CORAN (AL-QURĀN)

    • Écrit par Régis BLACHÈRE, Claude GILLIOT
    • 13 315 mots
    • 1 média
    ...qui faisait de la langue arabe en général, et du texte coranique en particulier, l'insurpassable expression de la transcendance elle-même. Commentaires grammaticaux et recherches philologiques n'ont donc pas été, dans l'Islam des origines et jusque dans le monde islamique contemporain, des disciplines...
  • Afficher les 32 références

Voir aussi