GÖBEKLI TEPE, site archéologique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Göbekli Tepe, Turquie

Göbekli Tepe, Turquie
Crédits : Jean-Paul Demoule

photographie

Stèle ornée, Göbekli Tepe

Stèle ornée, Göbekli Tepe
Crédits : Vincent Musi/ National Geographic Creative/ Bridgeman Images

photographie

Plan du site de Göbekli Tepe

Plan du site de Göbekli Tepe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte


Le site de Göbekli Tepe en Turquie, qui date d’environ 9000 avant notre ère, est l’une des grandes découvertes archéologiques de ces dernières décennies. Inscrit en 2018 sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO (World Heritage List), il comprend d'impressionnantes constructions circulaires mégalithiques parfois considérées comme « les premiers temples de l’humanité ». Connu depuis les années 1960 mais non identifié comme tel, le site a commencé à être fouillé de manière intensive par une mission de l’Institut archéologique allemand (DAI) sous la direction de l’archéologue Klaus Schmidt (1953-2014). Le toponyme turc signifie « colline du nombril ». De fait, Göbekli Tepe se trouve sur une éminence dominant la plaine à environ 800 mètres d’altitude, dans une zone de collines et de steppes, à près de 15 kilomètres au nord-est de la ville turque d’Urfa, à proximité de la frontière syrienne et à la limite du Kurdistan turc. Il couvre environ neuf hectares et comprend jusqu’à 15 mètres de couches archéologiques – le mot tepe, comme le mot tell en arabe, désigne les collines artificielles dues à l’accumulation des vestiges.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et à l'Institut universitaire de France

Classification


Autres références

«  GÖBEKLI TEPE, site archéologique  » est également traité dans :

FIGURATION, paléolithique et néolithique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 558 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Révolution néolithique, révolution des images »  : […] En effet, à partir de – 10000 environ, dans l’actuelle période interglaciaire, des communautés de chasseurs-cueilleurs, de manière indépendante dans plusieurs régions du monde, se sédentarisent et inventent progressivement la domestication des animaux et des plantes, qui caractérise ce qu’on appelle le Néolithique. Ce bouleversement radical s’accompagne aussi d’une modification des figurations, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-paleolithique-et-neolithique/#i_57268

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul DEMOULE, « GÖBEKLI TEPE, site archéologique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gobekli-tepe-site-archeologique/