SIMENON GEORGES (1903-1989)

Georges Simenon est l'auteur d'une de ces œuvres qui sont à elles seules tout un univers. Marcel Aymé n'a-t-il pas dit de lui qu'il était “un Balzac, sans les longueurs” ? En effet, comme le souligne Alain Bertrand, “Simenon exprime peu pour sous-entendre beaucoup : nivelée jusqu'à l'indigence, sa prose gagne en suggestion ce qu'elle perd en expression”. Le romancier, qui s'est toujours senti plus proche des peintres et des sculpteurs que des écrivains, a lui-même déclaré qu'“il faisait de l'impressionnisme en roman” et Robert Kemp surenchérit en notant que “quand Simenon décrit, peint un paysage, il a la sûreté d'un peintre japonais”. On pourrait ajouter de même qu'en disséquant ses personnages, il confine à la maîtrise zen par la concision de son style.

Georges Simenon

Georges Simenon

photographie

Georges Simenon (1903 -1989), écrivain belge, est célèbre auprès du grand public pour sa série des Maigret, dont il a rédigé plus de 100 titres . 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Paradoxalement, cette économie de moyens, mise au service de la recherche et de la compréhension de ses contemporains, aboutit à une étonnante richesse d'introspection. C'est que Simenon possède, selon les mots de Max Jacob, “une manière unique de voir l'être dans la fourmilière humaine”. En prenant en quelque sorte “ses lecteurs pour personnages” (Roger Nimier), “en parlant de l'homme de la rue à l'homme de la rue”, et “en mettant à nu leurs communes angoisses et contradictions refoulées, en conférant un caractère universel à ce qu'il croit être une honte singulière, Simenon le déculpabilise [...]. En ce sens, Thomas Narcejac a bien raison de voir en lui moins un maître à penser qu'un maître à vivre” (Pierre Assouline).

L'apprentissage sur le terrain

Accompagner Simenon au fil des livres et des saisons fournirait assurément la matière d'un gros ouvrage. On se contentera ici d'un bref survol biographique.

Vendredi 13 février 1903 : naissance à Liège de Georges Joseph Christian Simenon, fils d'un comptable d'assurances et d'une vendeuse en mercerie, au confluent de plusieurs cultures, romanes et germaniques, et de statuts sociaux fort divers. Parler d'artisans wallons heureux et de négociants flamands tourmentés serait un raccourci, car viennent s'y greffer des origines hollandaises et allemandes. Dans ce milieu, le petit [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : ancien chef correcteur adjoint de l'Encyclopædia Universalis, correspondant du Centre d'études Simenon de l'université de Liège, Belgique
  • : agrégé de lettres, directeur de publication de la revue Traces (Travaux du centre d'études Georges-Simenon de l'université de Liège)

Classification


Autres références

«  SIMENON GEORGES (1903-1989)  » est également traité dans :

MONSIEUR GALLET, DÉCÉDÉ, G. Simenon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 189 mots

Monsieur Gallet, décédé paraît en 1931, année qui marque une étape décisive dans la vie de Georges Simenon (1903-1989). Celui-ci publie enfin sous son véritable nom, après neuf années passées dans l'ombre à apprendre le métier d'écrivain. De 1922 à 1924, il a fourni aux journaux d'innombrables contes . Puis il s'est lancé dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monsieur-gallet-decede/#i_6415

LE VOYAGEUR DE LA TOUSSAINT, Georges Simenon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 941 mots
  •  • 1 média

Écrit et publié chez Gallimard en 1941, Le Voyageur de la Toussaint prend place dans une série d'œuvres majeures de Georges Simenon , popularisées pour la plupart par le cinéma : Les Inconnus dans la maison (1940), La Veuve Couderc (1942), La Vérité sur Bébé Donge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-voyageur-de-la-toussaint/#i_6415

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 619 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le détective »  : […] commissaire Maigret, policier de la P.J., le pas pesant, la pipe à la bouche, nourri de sandwiches et de bière, tel que l'a imaginé Simenon, et qui fait ses débuts dans Pietr le Letton, en 1931, un an après la mort de Conan Doyle. Point de raisonnement, de déduction savante chez Maigret, mais un effort pour comprendre la crise, le plus souvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_6415

ROMAN - Essai de typologie

  • Écrit par 
  • Jean CABRIÈS
  •  • 5 923 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « De la chambre close à la violence ouverte »  : […] Tel est du moins le statut du roman policier jusqu'aux années 1930, car l'apparition de Georges Simenon va en inverser les données : le policier intelligent n'est plus le détective privé, mais un commissaire divisionnaire qui résume toutes les qualités de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-essai-de-typologie/#i_6415

Pour citer l’article

Pierre DELIGNY, Michel LEMOINE, « SIMENON GEORGES - (1903-1989) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-simenon/