GÉOLOGIEGéologie contemporaine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Faille sismique en Chine

Faille sismique en Chine
Crédits : Y. Klinger

photographie

Éclogite

Éclogite
Crédits : G. Godard/ IPGP

photographie

Ondulations à grandes longueurs d'onde du géoïde terrestre

Ondulations à grandes longueurs d'onde du géoïde terrestre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Géologie sous-marine

Géologie sous-marine
Crédits : INSU-IPGP

photographie

Tous les médias


La géologie, science d'ouverture

Le lien avec les autres disciplines

Les sciences de la Terre sont au carrefour de plusieurs disciplines, intégrant la problématique et les méthodes de chacune d'elles.

Le lien avec la paléontologie humaine est assez direct si l'on considère que les ancêtres de l'Homme et des grands singes sont des fossiles parmi d'autres. Ce lien s'est développé de façon originale à travers l'étude du contrôle géologique des mouvements des populations humaines, le long du grand rift africain notamment, et celle de l'évolution des environnements humains. Ainsi, la période de sécheresse issue de la formation du grand rift aurait joué un rôle déterminant dans l'acquisition de la bipédie d'après certains auteurs.

La géographie, historiquement dédiée à la géographie physique, partage avec la géologie les thématiques de la géomorphologie et de l'évolution des paysages. Le lien avec la géologie est aujourd'hui étendu à la géographie humaine. Toute étude environnementale globale, ou des ressources pétrolières et minéralogiques, ou encore des événements géologiques (tremblements de terre, éruptions volcaniques, tsunamis, glissements de terrain...) requiert en effet une double compétence ; d'une part, sur la connaissance du milieu naturel, et, d'autre part, sur la vulnérabilité et le comportement des populations humaines soumises aux évolutions de ce milieu.

La physique, initialement très orientée vers des techniques d'imagerie, et de propagation des ondes mécaniques, s'est élargie à des techniques de pointe, comme l'imagerie à renversement temporel, ou encore à la physique corpusculaire, comme les géoparticules, notamment les géoneutrinos. Dans ces domaines, le signal perçu par le géologue est souvent un bruit qui doit être corrigé pour le physicien. Ainsi, le bourdonnement sismique de la planète doit être parfaitement décrit pour permettre une éventuelle détection des ondes gravitationnelles sur les interféromètres géants. Les sciences de l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages



Écrit par :

  • : professeur des Universités à l'Institut de physique du globe de Paris, volcanologue

Classification


Autres références

«  GÉOLOGIE  » est également traité dans :

GÉOLOGIE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 878 mots

Au moyen âge la geologia était l'étude de tout ce qui était terrestre, par opposition au divin : en faisaient partie aussi bien les sciences humaines que les sciences de la matière. Le terme « géologie » n'a pris le sens de science de la Terre qu'au xviie siècle, mais il y eut des « géologues » bien avant – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-vue-d-ensemble/

GÉOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 6 538 mots
  •  • 5 médias

La géologie s'est constituée en une science organisée avec une étonnante rapidité, au début du xixe siècle. Depuis lors, elle s'est progressivement développée, enrichie et diversifiée. Les historiens sont intrigués par cette brusque naissance, et par tout ce qui a précédé : pourquoi une si longue et laborieuse préparation ? Or, lors de sa grande éclos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-histoire-des-sciences-de-la-terre/

GÉOLOGIE - Géologie de l'ingénieur

  • Écrit par 
  • Léon CALEMBERT
  •  • 2 525 mots

La géologie de l'ingénieur (Engineering Geology), appelée aussi dans un sens restrictif géologie du génie civil, applique les principes et les méthodes des sciences minérales et connexes aux travaux de l'ingénieur. Ce dernier ne peut en effet négliger ni les caractéristiques des sols, des roches, des massifs rocheux et des eaux souter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-de-l-ingenieur/

ACTUALISME ET CATASTROPHISME

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 2 436 mots

La géologie est une science qui a pour objet l'étude de la Terre et de son histoire. La reconstitution du passé de notre globe nécessite, à partir de l'étude de traces anciennes, l'élaboration d'hypothèses qui sont notamment fondées sur le principe des causes actuelles . Ce principe postule que les processus géologiques passés sont identiques à ceux que l'on observe actuelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actualisme-et-catastrophisme/#i_9695

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 139 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les fossiles, marqueurs du temps »  : […] Pour les chrétiens, l’histoire prenait un nouveau sens de suite ordonnée, et non plus de séquence quasiment aléatoire d’événements. Le changement fut particulièrement bien illustré par la première chronologie « universelle » que l’évêque Eusèbe de Césarée (~265-av. 341) établit par le biais d’habiles rapprochements effectués entre systèmes chronologiques différents : ceux des Romains et des Grecs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-terre/#i_9695

ÂGE ET PÉRIODE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 1 958 mots

Dans le chapitre « Grandes classifications »  : […] Toutefois, le temps biblique reste l'ultime référence, et le Déluge, en particulier, constitue l'une des bornes temporelles de référence : peut-on, se demandent les savants, retrouver les restes d'un homme « antédiluvien » ? C'est en ces termes que l'un des fondateurs de la préhistoire, Boucher de Perthes, publie en 1847 et 1857 ses Antiquités celtiques et antédiluviennes , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-et-periode/#i_9695

ANTHROPOCÈNE

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 2 468 mots
  •  • 2 médias

En 2002, le chimiste et météorologue Paul Crutzen suggère une nouvelle subdivision géologique de l’ère quaternaire, caractérisée par les conséquences des activités humaines sur la planète, qu’il nomme Anthropocène. Cette proposition présente des caractéristiques inédites et la notion d’Anthropocène fait encore débat. En revanche, l’idée que l’homme est devenu une « force géologique » est loin d’ê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropocene/#i_9695

ARAMBOURG CAMILLE (1885-1969)

  • Écrit par 
  • Djillali HADJOUIS
  •  • 1 316 mots

Dans le chapitre « De l’agronomie et la paléontologie »  : […] Camille Louis Joseph Arambourg est né en 1885 à Paris. Son père, issu d’une famille de notables installée dès le xix e  siècle dans l'Oranais (Ouest algérien), s'est lancé dans la production viticole. Celui-ci, voyant son fils achever ses études d'ingénieur agronome en 1908 après deux baccalauréats passés à Paris, le sollicite pour mettre en place […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arambourg-camille-1885-1969/#i_9695

BAGOMBÉ RÉACTEUR NUCLÉAIRE NATUREL DE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 570 mots

Le gisement d'uranium d'Oklo, au Gabon, présente une particularité unique au monde : véritable curiosité géologique, il est constitué d'une quinzaine de réacteurs nucléaires naturels qui fonctionnent sur un principe équivalent de ceux qui sont réalisés par l'homme pour la production d'électricité. La Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf), une filiale de la Cogema (Areva depuis 2006 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reacteur-nucleaire-naturel-de-bagombe/#i_9695

CARTOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Guy BONNEROT, 
  • Estelle DUCOM, 
  • Fernand JOLY
  •  • 8 488 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cartographie moderne »  : […] La période moderne de la cartographie topographique commence avec les grandes réalisations du xix e  siècle. Elle est notamment illustrée en France par la carte de l'état-major, au 1 :80 000 en hachures, qui servit de prototype à plusieurs autres cartes européennes. Les travaux de cette carte, commencés en 1818, durèrent jusqu'en 1880 (et même 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartographie/#i_9695

DÉRIVE DES CONTINENTS

  • Écrit par 
  • John Tuzo WILSON
  • , Universalis
  •  • 3 387 mots
  •  • 10 médias

La tectonique des plaques est formulée de façon synthétique dans deux articles publiés en 1968, l'un signé par l'Américain W. Jason Morgan, l'autre par le Français Xavier Le Pichon. Ces deux chercheurs s'étaient « appuyés sur les épaules de géants », parmi lesquels John Tuzo Wilson, qui avait proposé la notion de faille transformante. Ce dernier écrivit en 1969 cet article, qui est repris quasi in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents/#i_9695

DÉRIVE DES CONTINENTS (modélisation numérique)

  • Écrit par 
  • Nicolas COLTICE
  •  • 791 mots
  •  • 1 média

C'est en 1912 que l'astronome et climatologue allemand Alfred Wegener introduit dans la science moderne l'hypothèse, déjà émise au xvi e  siècle, d'une dérive des continents, et l'existence d'un ancien supercontinent, la Pangée. Pour autant, les forces motrices du mouvement des continents et la reconstitution de leurs trajectoires restent encore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents-modelisation-numerique/#i_9695

DORSALES OCÉANIQUES

  • Écrit par 
  • Jean FRANCHETEAU
  •  • 5 368 mots
  •  • 10 médias

Les dorsales océaniques (souvent appelées dorsales médio-océaniques, bien qu'elles n'occupent pas toujours une position médiane) désignent des chaînes sous-marines existant dans tous les bassins océaniques. Alignées sur près de 60 000 kilomètres et localisées à la limite de deux plaques lithosphériques divergentes, elles représentent l'un des environnements les plus actifs de la Terre. En effet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorsales-oceaniques/#i_9695

EAU DU MANTEAU TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 2 658 mots
  •  • 3 médias

On qualifie souvent la Terre de « planète bleue » parce que l'eau des océans recouvre plus des deux tiers de sa surface. Les géologues spécialistes de l'intérieur de la Terre pourraient la qualifier plutôt de « planète verte », car le manteau – enveloppe la plus importante de la planète qui s'étend de la base de la croûte jusqu'à la surface du noyau métallique à 2 900 kilomètres de profondeur – e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-du-manteau-terrestre/#i_9695

ÉRUPTIONS VOLCANIQUES

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 3 926 mots
  •  • 7 médias

Jets de gaz, projections de magma, cendres, lapilli, blocs, ponces et scories, coulées et fontaines de lave, lahars, écoulements pyroclastiques, bombes volcaniques, panaches pliniens, nuées ardentes... les éruptions volcaniques peuvent être définies comme la dispersion à la surface de la Terre de différents matériaux géologiques d'origine magmatique. Comprendre les éruptions volcaniques, c'est ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eruptions-volcaniques/#i_9695

EXPANSION DES FONDS OCÉANIQUES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 566 mots

La théorie de l'expansion des fonds océaniques représente une étape fondamentale dans la compréhension de la dynamique terrestre, du même ordre d'importance que celles de la dérive des continents formulée par Alfred Wegener en 1912 et de la tectonique des plaques décrite par Jason Morgan, Dan McKenzie et Xavier Le Pichon en 1967-1968. Cette théorie repose sur l'idée que l'augmentation de la surfac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expansion-des-fonds-oceaniques/#i_9695

GÉOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 060 mots
  •  • 4 médias

La géochimie est une science qui applique les principes de la chimie à l'explication des processus géologiques, passés et présents, qui affectent les enveloppes terrestres internes (noyau, manteau, croûtes) et externes (océans, atmosphère, biosphère). Le Glossary of Geology and Related Sciences , publié en 1960, définit la géochimie comme « la science qui traite de l'abondan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochimie/#i_9695

GÉOCHRONOLOGIE ou DATATION, géologie

  • Écrit par 
  • René LÉTOLLE
  •  • 1 909 mots
  •  • 3 médias

La géochronologie est la branche de la géologie qui a pour objet la datation des diverses formations de la croûte terrestre. À côté de la géochronologie « relative », fondée essentiellement sur la stratigraphie et le paléomagnétisme, la géochronologie « absolue » et, plus précisément, la radiochronologie visent à obtenir des estimations quantitatives de l'âge des événements géologiques. On expose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochronologie-datation/#i_9695

GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL
  •  • 3 405 mots

Le mot « géodynamique » est apparu à l'aube du xx e  siècle (É. Hang, 1908 ? A.E.H. Love, 1911 ?) sans que sa naissance ait été accompagnée d'une définition qui en précise clairement les limites. Par rapport à l'expression antérieure « géologie dynamique », dont il apparaît comme une contraction, l'étymologie suggère un élargissement du sens, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geodynamique/#i_9695

GÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Dominique CROZAT, 
  • Jean DRESCH, 
  • Pierre GEORGE, 
  • Philippe PINCHEMEL, 
  • Céline ROZENBLAT, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 20 424 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Liens avec les sciences voisines »  : […] Si limiter la géographie à l'une de ses sections apparaît contraire à sa définition même, du moins peut-on s'attacher à préciser ses limites avec les sciences voisines, à définir ses méthodes propres ou seulement son objet. Beaucoup de géographes s'y sont efforcés, surtout en géographie humaine. En effet, les difficultés sont moindres en géographie physique. La géomorphologie est proche de la géo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geographie/#i_9695

GÉOMICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DÉVIGNE
  •  • 984 mots

La géomicrobiologie est l'une des applications de la microbiologie aux milieux naturels. Son objectif est de résoudre les problèmes que posent les actions réciproques des micro-organismes et des milieux qui les abritent au cours des processus géodynamiques. L'individualisation de cette discipline (la lithobiology des Anglo-Saxons) s'est affirmée avec la découverte d'une inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomicrobiologie/#i_9695

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 585 mots
  •  • 18 médias

Sur le plan scientifique, la géothermie s'attache à l'étude du régime thermique du globe et aux mécanismes de transfert thermique – conductifs et convectifs. Elle tente d'intégrer l'ensemble des données géologiques, géochimiques et géophysiques dans des modèles satisfaisants. Abstraction faite des variations thermiques d'origine externe, qui affectent, selon leur périodicité, quelques mètres ou q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_9695

LITHOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Marc DAIGNIÈRES, 
  • Adolphe NICOLAS
  •  • 6 961 mots
  •  • 10 médias

Dès la naissance de la géophysique et de la géodynamique, les continents furent considérés comme un ensemble de masses rigides, le sial (acronyme de si lice et al umine) flottant sur un manteau fluide, le sima (acronyme de si lice et ma gnésium). Ainsi fut introduite en gravimétrie la notion de compensation iso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithosphere/#i_9695

MAGMA TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Chrystèle SANLOUP
  •  • 1 931 mots
  •  • 3 médias

Les magmas résultent de la fusion partielle des roches de la croûte ou du manteau terrestre ; ce sont donc des fluides silicatés (plus rarement carbonatés). Lorsque le magma remonte à la surface, on parle de lave (qui se solidifie en roche volcanique) ; lorsqu'il cristallise en profondeur, on parle de roche plutonique ou intrusive. Les magmas sont en effet produits en profondeur, laquelle dépend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magma-terrestre/#i_9695

MARGES CONTINENTALES

  • Écrit par 
  • Gilbert BOILLOT
  •  • 4 316 mots
  •  • 9 médias

Les marges continentales sont situées en bordure des continents, à la frontière du domaine océanique . Pour en comprendre l'origine et l'évolution géologique, un rappel des données de base de la tectonique des plaques et de la physique du globe est nécessaire. L'enveloppe superficielle de la Terre est la lithosphère, rigide, qui glisse lentement (quelques centimètres par an) sur l' asthénosphère, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marges-continentales/#i_9695

MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 3 910 mots

Indépendamment du phénomène de marée, le niveau général des mers a présenté des variations importantes tout au long de l'histoire géologique de notre planète, bien que la quantité totale d'eau disponible à sa surface soit restée sensiblement constante. Les géologues ont ainsi été amenés à créer le terme d'« eustatisme » pour désigner ces variations de niveau qui peuvent dépasser la centaine de mè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraits-et-avancees-des-mers/#i_9695

MERS MARGINALES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 3 628 mots
  •  • 6 médias

Les mers marginales sont définies comme des mers situées dans le domaine des marges actives, de type pacifique, liées à la subduction océanique sous la marge continentale . En sont donc exclues les mers installées sur des marges continentales stables, de type atlantique, comme la Manche ou la mer du Nord, que l'on désigne sous le nom de mers épicontinentales. En sont exclues également les mers née […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mers-marginales/#i_9695

MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Christian NICOLLET
  •  • 5 987 mots
  •  • 8 médias

La dynamique de notre planète est conditionnée depuis son origine par son évolution thermique : c’est la dissipation de l’ énergie thermique qui fait fonctionner la machine Terre. Volcanisme et flux de chaleur sont des exemples manifestes de transferts de la chaleur des profondeurs du globe vers la surface, associés au lent refroidissement de notre planète. De même, l’expansion des fonds océanique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphisme-et-geodynamique/#i_9695

MÉTAUX - Métallogénie

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 4 298 mots

Dans une première approche et de façon résumée, on peut dire que la métallogénie est la science des gisements (ou gîtes) métallifères et de leur genèse. Le terme a été créé, au début du xx e  siècle, par le géologue français Louis de Launay (1860-1938), pour qui : « La métallogénie étudie les gisements minéraux des éléments chimiques, leurs grou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metallogenie/#i_9695

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les modèles et l'analyse des processus géologiques »  : […] On a souligné plus haut l'opposition traditionnelle entre la géophysique, qui, parce qu'elle étudie des phénomènes susceptibles d'une représentation mathématique, doit raisonner sur des modèles définis d'une manière précise, et la géologie, qui s'est d'abord proposé de décrire et de classer, conformément aux méthodes des sciences naturelles ; mais la géologie s'efforce aussi de reconstituer les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modele/#i_9695

MONTAGNES - Formation des chaînes de montagnes

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Maurice MATTAUER, 
  • Jacques-Louis MERCIER
  •  • 11 316 mots
  •  • 10 médias

À la surface de la Terre, les zones de relief élevé qui forment ce que l'on appelle des « chaînes de montagnes » constituent un trait morphologique de première importance, comparable à celui des dorsales qui sillonnent le fond des océans. Les chaînes de montagnes correspondent donc à un marqueur géologique de premier ordre qui nous renseigne sur le fonctionnement de notre planète. Les géologues l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-formation-des-chaines-de-montagnes/#i_9695

OCÉAN ET MERS (Géologie sous-marine) - Étude des fonds sous-marins

  • Écrit par 
  • Gérard GRAU, 
  • Lucien MONTADERT, 
  • Claude SALLÉ
  •  • 4 245 mots
  •  • 6 médias

La description du monde minéral et la reconstitution historique des phénomènes géologiques restèrent longtemps essentiellement limitées aux continents. C'est seulement depuis le milieu du xx e  siècle que l'étude géologique des régions immergées, qui occupent 72 p. 100 de la surface du globe, a connu un développement vraiment spectaculaire. Certe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-geologie-sous-marine-etude-des-fonds-sous-marins/#i_9695

OCÉANOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Patrick GEISTDOERFER
  •  • 10 070 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un océan mondial »  : […] L’ensemble des océans et des mers recouvre près de 71 p. 100 de la surface du globe terrestre, soit quelque 361 millions de kilomètres carrés, et correspond à un volume d’eau de 1 370 millions de kilomètres cubes. Il y a continuité de la masse océanique mondiale, c’est-à-dire qu’il n’y a qu’un seul et même océan – l’océan mondial – avec des régions – les océans et les mers – qui possèdent leurs pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanographie/#i_9695

OPHIOLITES

  • Écrit par 
  • Michelle ERNEWEIN, 
  • Hubert WHITECHURCH
  •  • 3 836 mots

Les ophiolites correspondent à des assemblages particuliers de roches ultrabasiques et basiques, reconnus dans de nombreuses chaînes de montagnes. Elles se répartissent le long de ceintures ophiolitiques marquant souvent d'anciennes zones d'affrontement de plaques. Ces ceintures sont relativement continues dans les chaînes mésozoïques à cénozoïques alpines et circumpacifiques. Elles sont en revan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ophiolites/#i_9695

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 905 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les premiers hommes fossiles »  : […] Malgré tout, certains de ces pionniers demeurent eux-mêmes sur la défensive, imprégnés par les idées d'une époque entièrement dominée par l'autorité de Georges Cuvier (1769-1832) qui avait, à diverses reprises, cru démontrer l'inexistence des hommes fossiles en faisant table rase des erreurs du passé. Tel fut le cas du baron Von Schlottheim, qui signala, en 1820, des os humains exhumés d'une grot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_9695

PALÉOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 4 974 mots
  •  • 7 médias

Si la géographie décrit et étudie la surface de la Terre telle qu’elle se présente aujourd’hui, notamment sous ses aspects physiques et biologiques, la paléogéographie s’intéresse à retracer ses configurations passées. En effet, à l’échelle des temps géologiques, la surface de la Terre n’est pas immuable, mais en perpétuel changement sous l’effet de phénomènes divers. La paléogéographie s’attache […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleogeographie/#i_9695

PALÉOMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VALET
  •  • 5 029 mots
  •  • 6 médias

Comme son nom le suggère, le paléomagnétisme repose sur l’étude du champ magnétique ancien de la Terre. Cette discipline des sciences de la Terre a connu son plein essor à partir des années 1960. Elle a fortement contribué à démontrer l’expansion des fonds océaniques et, plus généralement, à la formulation de la théorie de la tectonique des plaques. Le paléomagnétisme repose pour l’essentiel sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleomagnetisme/#i_9695

PALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 11 007 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire des idées »  : […] L'histoire des fossiles et l'histoire de la Terre sont étroitement mêlées, comme nous allons le voir en retraçant l'évolution des idées sur les rapports de l'une et de l'autre. L'abbé Giraud-Soulavie peut être considéré comme le véritable fondateur de la paléontologie stratigraphique. Dans son ouvrage sur l' Histoire naturelle de la France méridionale (1780-1783), il établit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleontologie/#i_9695

PÉDOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 9 867 mots
  •  • 2 médias

La pédologie est définie essentiellement par son objet : c'est la science des sols, de même que la géologie est la science des roches constituant la croûte terrestre et la biologie la science des êtres vivants. C'est l'étude de l'organisation (structures et fonctionnement) des sols, de leurs propriétés, de leur distribution dans l'espace et de leur évolution dans le temps. Née officiellement en 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedologie/#i_9695

POINTS CHAUDS, géophysique

  • Écrit par 
  • Cinzia FARNETANI
  •  • 2 444 mots
  •  • 2 médias

Les points chauds sont des volcans qui diffèrent, par leur volcanisme même, des autres volcans par des montées de magma très profondes : les panaches mantelliques. De plus, ils peuvent se positionner, pour plusieurs dizaines de millions d'années, un peu n'importe où, en milieu océanique ou continental, contrairement aux autres manifestations volcaniques de limites de plaques lithosphériques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/points-chauds-geophysique/#i_9695

ROCHES (Formation) - Pétrologie

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Alain WEISBROD
  •  • 5 574 mots
  •  • 5 médias

La science des roches comporte deux aspects complémentaires : – leur interprétation, c'est-à-dire la recherche de règles et de lois qui rendent compte de leurs caractères, de leur répartition et, en définitive, de leurs conditions de genèse et évolution : c'est l'objet de la pétrologie  ; – leur description, c'est-à-dire l'analyse de leurs caractères de tous ordres, observabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-petrologie/#i_9695

ROCHES (Formation) - Érosion et sédimentation

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 7 038 mots
  •  • 9 médias

L'histoire des continents résulte d'une évolution où interfèrent des forces internes nées de déséquilibres crustaux et des forces externes qui détruisent les constructions orogéniques édifiées par les premières. Tous les reliefs ne sont que des états transitoires de cette évolution. Actuellement, le globe constitue un système clos, pour l'essentiel, et la conservation de la matière implique que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-erosion-et-sedimentation/#i_9695

ROCHES (Formation) - Diagenèse

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 2 022 mots
  •  • 4 médias

Le terme « diagenèse » a été introduit, en 1868, par von Guembel pour désigner les processus qui agissent sur les sédiments après leur dépôt, mais cette définition est trop vague et mérite d'être précisée. Actuellement, ce terme est utilisé par les auteurs dans des acceptions très variables. C'est ainsi que N. M. Strakhov définit la diagenèse comme la transformation d'un sédiment en roche sédimen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-diagenese/#i_9695

ROCHES (Formation) - Anatexie

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 1 830 mots
  •  • 2 médias

L' anatexie (du mot grec anatèxis qui signifie fusion) est le processus par lequel les roches métamorphiques fondent totalement ou partiellement. La notion de l'anatexie différentielle a été introduite par Eskola (1933) : pour une température suffisante, la fusion des roches est sélective et dépend surtout de la composition chimique des matériaux métamorphiques. Depuis 195 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-anatexie/#i_9695

ROCHES (Déformations) - Structurologie

  • Écrit par 
  • Jacques MARRE, 
  • José PONS
  •  • 3 941 mots
  •  • 4 médias

La structurologie est la science des structures, autrement dit de l'arrangement des différentes parties constituant un ensemble. Les procédés d'analyse qui s'y attachent sont naturellement utilisés dans un certain nombre de disciplines (métallographie, biologie, par exemple), mais ils ne sont envisagés ici que dans le cadre de la recherche géologique, dont ils forment une partie importante. La st […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-structurologie/#i_9695

ROCHES (Déformations) - Failles

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Roger COQUE, 
  • Universalis
  •  • 4 490 mots
  •  • 12 médias

Les failles sont des accidents tectoniques, autrement dit des déformations de l' écorce terrestre consécutives à des mouvements de celle-ci. Ces cassures sont responsables de certains de ses aspects les plus marquants, tant dans le domaine des chaînes de montagnes, à la constitution desquelles elles concourent soit seules soit associées aux autres accidents (plis, charriages), que dans celui des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-failles/#i_9695

ROCHES (Déformations) - Plis

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 3 042 mots
  •  • 15 médias

Les plis sont des accidents tectoniques, c'est-à-dire des déformations affectant la croûte terrestre. À moyenne échelle, ils sont souvent plus directement apparents – et plus diversifiés dans leur forme – que les failles, les chevauchements et les charriages ; aussi sont-ils plus connus, à tel point que l'on parle généralement de « chaînes plissées » pour désigner les chaînes de montagnes, dont i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-plis/#i_9695

ROCHES (Déformations) - Charriages et chevauchements

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 3 198 mots
  •  • 10 médias

« Chevauchement » et « charriage » sont des notions de tectonique qui correspondent à deux faits, dont le second explique le premier. Le premier fait est la superposition verticale de deux ensembles de terrains dont la succession n'est pas normale. Dans le cas des roches sédimentaires, il s'agira d'une succession non conforme aux lois de la stratigraphie, lorsque, par exemple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-charriages-et-chevauchements/#i_9695

SÉDIMENTOLOGIE

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Jean-Pierre PINOT, 
  • André VATAN
  •  • 11 881 mots
  •  • 7 médias

Dans le vocabulaire géologique, le terme « sédimentologie » est relativement récent (H. Wadell, 1932) et il n'a d'ailleurs pas été admis sans discussion. On l'emploie le plus couramment aujourd'hui dans le sens d'étude des phénomènes sédimentaires et de leurs produits, les sédiments. Mais c'est sous la forme de roches (cf. roches  - Roches sédimentaires ) que se présenten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sedimentologie/#i_9695

SOCLE, géologie structurale

  • Écrit par 
  • Serge BOGDANOFF
  •  • 595 mots

En géologie structurale, on peut définir le socle comme un large ensemble de roches qui ont subi une ou plusieurs phases de déformation intense, une ou plusieurs phases de métamorphisme régional, une ou plusieurs granitisations, des intrusions de type varié acides ou basiques, le tout accompagné et suivi par une érosion et une pénéplanisation. Une fois ce bâti réalisé, une succession de transgress […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socle-geologie-structurale/#i_9695

STADE NOTION DE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 1 126 mots

En tenant compte de l'arbitraire qui s'attache à toute tentative de définition d'un concept, dans la mesure où elle opère par réduction à partir des prémisses, il semblerait que la notion de stade présente deux applications bien distinctes autour desquelles se distribuent diverses disciplines intéressées : dans les notions de direction et d'organisation. Si l'on considère, en effet, l'importance d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-stade/#i_9695

STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles Serge ODIN
  •  • 5 516 mots
  •  • 3 médias

La stratigraphie (du latin stratum , « couche », et du grec graphein , « écrire ») a pour objectif, commun à d'autres disciplines géologiques, de retracer l'histoire de la planète. Pour cela, elle étudie l'agencement dans l'espace et la situation dans le temps des couches externes de la planète. Les strates, ou couches géologiques, ont enregistré, lors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stratigraphie/#i_9695

SUBDUCTION

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 6 283 mots
  •  • 9 médias

La subduction peut être définie comme la plongée d'une plaque de lithosphère océanique sous une autre plaque lithosphérique, jusqu'à une profondeur de 700 kilomètres, au-delà de laquelle elle est recyclée dans le manteau. Cette plongée est accompagnée de phénomènes géodynamiques remarquables : forte activité sismique jusqu'à grande profondeur – tous les foyers intermédiaires (300 km) et profonds […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subduction/#i_9695

SUBSIDENCE, géologie

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise BRUNET
  •  • 2 213 mots
  •  • 1 média

La subsidence (du latin subsidere , s'enfoncer) est un affaissement de la surface de la croûte terrestre sous l'effet d'une charge qui vient s'ajouter soit au-dessus de la croûte (eau, sédiments, volcan, calotte glaciaire, chaîne de montagnes, plaque lithosphérique...), soit à l'intérieur de celle-ci (changement de phase par métamorphisme), soit au-dessous (matériel mantelli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subsidence-geologie/#i_9695

SUPERCONTINENTS

  • Écrit par 
  • Nicolas COLTICE
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

La dérive des continents est la manifestation de la dynamique interne de la Terre. Les mouvements de la croûte sont l’expression en surface de la convection du magma du manteau terrestre : les roches profondes se déforment à la manière d’un fluide très visqueux pour transporter la chaleur interne vers la surface. Les déplacements crustaux sont très importants et observables . Alfred Wegener propo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supercontinents/#i_9695

SUPERVOLCANS

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 1 722 mots
  •  • 2 médias

Si la notion de supervolcan est assez récente, c'est parce qu'elle se rapporte à des appareils volcaniques qui se manifestent rarement ; on ne trouve d'ailleurs aucune trace de superéruption dans l’histoire des civilisations humaines. Le premier à suggérer l'idée de superéruption fut le géologue néerlandais Reinout Willem van Bemmelen en 1949, alors qu'il étudiait les dépôts volcaniques gigantesq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supervolcans/#i_9695

TECTONIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Serge BOGDANOFF
  •  • 6 680 mots
  •  • 11 médias

La tectonique (du grec tektôn , « constructeur ») est la discipline des sciences de la Terre qui est consacrée à l'étude des structures acquises par les roches postérieurement à leur formation, donc indépendamment de celle-ci ; science des déformations de l'écorce terrestre, elle est parfois dite géologie structurale. Ses fondements sont la connaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectonique/#i_9695

TECTONIQUE DES PLAQUES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 7 545 mots
  •  • 16 médias

La tectonique des plaques est née en 1968 sous la forme d'une théorie de l'évolution de la surface du globe dans son entier, d'où le nom qu'on lui donne souvent de tectonique globale. Fondée sur une approche géophysique, elle a, depuis lors, été l'objet de nombreuses vérifications qui en ont fait une théorie largement admise, rendant désuètes toutes les autres théories orogéniques, ou du moins le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectonique-des-plaques/#i_9695

TÉLÉDÉTECTION

  • Écrit par 
  • Philippe DELCLAUX
  •  • 7 394 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Géologie »  : […] En matière de géologie, l'imagerie satellitaire a permis de mettre en évidence les grandes structures visibles depuis l'espace pour en déduire, par exemple, une meilleure connaissance des réseaux de failles. Ces données sont particulièrement précieuses pour les activités de prospection minières ou pétrolières. Par ailleurs, les mesures de faibles déplacements de la surface du sol, obtenues par in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teledetection/#i_9695

TERRAIN, géologie

  • Écrit par 
  • Raymond MIROUSE
  •  • 4 925 mots
  •  • 1 média

La géologie étudie les masses minérales de la partie externe du globe, et elle a pour but d'en reconstituer l'histoire. Sa démarche consiste donc à rechercher, au sein des objets géologiques eux-mêmes, des témoignages concernant leur genèse ; ces témoignages sont interprétés par référence aux lois qui règlent actuellement, à la surface de la Terre et dans ses profondeurs, les processus d'évolutio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terrain-geologie/#i_9695

TERRE - La planète Terre

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean KOVALEVSKY, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 12 049 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Structure du globe terrestre »  : […] La densité des roches superficielles, égale à 2,7, très différente de celle de la Terre dans son ensemble, égale à 5,52, a conduit à conjecturer une composition variant avec la profondeur . En combinant la nature surtout granitique des roches de surface, celle, surtout basaltique, des roches issues des magmas rejetés par les volcans et la composition en fer-nickel de la majorité des météorites, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-la-planete-terre/#i_9695

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 133 mots
  •  • 5 médias

Peut-on imaginer la Terre entièrement couverte de glace ? L’hypothèse d’une Terre « boule de neige » ou Snowball Earth , proposée en 1992, a pris de plus en plus de cohérence et semble admise en 2017 au vu de la synthèse effectuée par une équipe internationale et interdisciplinaire conduite par le géologue canadien Paul Hoffman. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-terre-boule-de-neige/#i_9695

THERMOMÈTRES GÉOLOGIQUES ou GÉOTHERMOMÈTRES

  • Écrit par 
  • Marc JAVOY
  •  • 4 525 mots
  •  • 5 médias

Dans l'étude des phénomènes géologiques, la détermination de la température régnant au cours des différents processus qui ont donné et donnent naissance aux matériaux terrestres est un élément très important. Parmi ces phénomènes, il en est qui sont actuels et accessibles. Le problème de la mesure de la température est alors seulement un problème technique, parfois délicat, comme la mesure de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermometres-geologiques-geothermometres/#i_9695

UNIFORMITARISME

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 1 930 mots

Les sciences de la nature, la géologie plus que toute autre, ont pour but la reconstitution, image par image, du film de l'évolution terrestre. Elles tentent d'y parvenir par l'étude de témoins, reliques de ce passé, et s'appuient pour cette quête sur des modèles analogiques dégagés de l'observation de la nature actuelle ou de l'expérimentation. Comme les reliques deviennent plus rares avec le te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uniformitarisme/#i_9695

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 516 mots
  •  • 38 médias

Le 24 août de l'an 79 après J.-C., le Vésuve se réveilla au terme d'un repos de plusieurs siècles et détruisit les villes d'Herculanum, de Pompéi et de Stabiès. En 1783, l'éruption fissurale du Laki , en Islande, entraîna la mort de plus de 10 000 personnes par ses flots de lave et ses projections de cendres, qui couvrirent l'ensemble de l'île et engendrèrent des famines suivies d'épidémies. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcanisme-et-volcanologie/#i_9695

Voir aussi

Pour citer l’article

Édouard KAMINSKI, « GÉOLOGIE - Géologie contemporaine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-contemporaine/