CHANEL GABRIELLE dite COCO (1883-1971)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Coco Chanel

Coco Chanel
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tailleur Chanel

Tailleur Chanel
Crédits : Hulton Getty

photographie


André Malraux disait de Chanel qu'elle comptait, avec de Gaulle et Picasso, parmi les grandes figures de notre temps. La force de cette créatrice est d'avoir su vivre avec son époque, d'avoir pressenti les modes, accompagné le mouvement d'émancipation féminine et de s'être érigée en modèle. De l'ouverture de son premier atelier de modiste en 1909 à sa mort en 1971, elle n'a cessé d'affiner une conception résolument moderne de l'élégance.

Coco Chanel

Coco Chanel

Photographie

Gabrielle Chanel, dite Coco Chanel (1883-1971), pose ici dans un des ensembles en maille jersey de sa création. Photographie en noir et blanc, 1929. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Une ligne simple et d'avant-garde

Enfant illégitime, elle dissimula toute sa vie ses origines. Au sortir de l'orphelinat, Gabrielle Chanel est placée dans une maison spécialisée en layette, à Moulins, ville de garnison qui lui permet de se distinguer. Chantant « Qui qu'a vu Coco dans l'Trocadéro » – qui lui valut son surnom de « Coco » –, elle est remarquée par un officier de cavalerie, Étienne Balsan, qui l'initie à la vie de château. Solitaire, animée par une indéfectible volonté de liberté, la jeune femme est exempte de préjugés. « L'irrégulière » de Balsan fréquente le demi-monde et le séduit par ses tenues très simples empruntées au vestiaire masculin. L'amant suivant, l'Anglais Arthur Capel, l'aide à s'installer à Paris comme modiste, au 160, boulevard Malesherbes, où ses créations dépouillées contrastent avec les chapeaux énormes et surchargés de l'époque. Engageant des ouvrières professionnelles, elle s'installe un an plus tard, au 21, rue Cambon. Accoutumée aux rythmes saisonniers du beau monde, elle ouvre en 1913 une boutique à Deauville, où la garde-robe simplifiée qu'elle promeut éveille l'intérêt d'une clientèle huppée. Son succès lui permet, en 1915, d'installer une seconde boutique à Biarritz, refuge du Tout-Paris qui apprécie ses toilettes souples et sportives, constituées de jersey, matériau jusqu'alors réservé aux sous-vêtements masculins. Par la force d'un travail narcissique – elle créait d'abord en fonction de son propre corps – Chanel se fait donc connaître dès la Première Guerre mondiale.

À Paris, durant l'entre-deux-guerres, elle donne l'image d'une femme à la mode, proche de l'avant-garde artistique, tour à t [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHANEL GABRIELLE dite COCO (1883-1971)  » est également traité dans :

CHARLES-ROUX EDMONDE (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Laurent LEMIRE
  •  • 812 mots
  •  • 1 média

Née le 17 avril 1920 à Neuilly-sur-Seine, Edmonde Charles-Roux a commencé sa vie dans « le monde d’hier » cher à Stefan Zweig, celui des grandes capitales cosmopolites d’avant-guerre : Londres, Prague, Saint-Pétersbourg, Istanbul, Le Caire. En 1932, son père, François Charles-Roux (1879-1961), homme d’affaires, historien et diplomate, est nommé am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmonde-charles-roux/#i_92829

LAGERFELD KARL (1933- )

  • Écrit par 
  • Catherine ORMEN
  •  • 1 028 mots

« C'est jaune, c'est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie ! » affirmait Karl Lagerfeld qui avait, pour sensibiliser les automobilistes, revêtu l'affreux gilet jaune imposé par la Sécurité routière en 2008. Avec ses lunettes noires, son catogan, ses mitaines et ses bagues rock'n roll, il est sans aucun doute le créateur de mod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-lagerfeld/#i_92829

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 182 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le théâtre et le ballet »  : […] Avant l'acteur Talma, considéré comme le réformateur du costume de théâtre à la fin du xviii e  siècle, parce qu'il en exigeait une vraisemblance historique rigoureuse, les acteurs apparaissaient sur scène portant leurs vêtements de ville. Au xix e  siècle, on « voit se développer un souci de reconstitution de plus en plus maniaque [qui] marque cep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-le-phenomene-et-son-evolution/#i_92829

POIRET PAUL (1879-1944)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 1 276 mots

Grand rénovateur de la mode, et de la conception même du rôle de couturier, Paul Poiret a connu une carrière contrastée. Au cours de sa formation au rayon des manteaux et des costumes tailleurs chez le grand couturier Jacques Doucet, de 1898 à 1900, il s'est familiarisé avec les impératifs structurels de la création d'un vêtement ; plongé, lors de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-poiret/#i_92829

Voir aussi

Pour citer l’article

Catherine ORMEN, « CHANEL GABRIELLE dite COCO (1883-1971) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabrielle-chanel/