FRANCOPHONIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Léopold Sédar Senghor, 1949

Léopold Sédar Senghor, 1949
Crédits : Hulton Getty

photographie

Alain Mabanckou

Alain Mabanckou
Crédits : Sophie Bassouls/ Corbis

photographie


Au-delà de sa définition première (l'ensemble des personnes qui utilisent régulièrement le français, qu'il soit langue maternelle, langue d'usage, langue d'enseignement ou langue choisie par désir personnel), la francophonie reste une notion malaisée à circonscrire. Apparu à la fin du xixe siècle, le terme n’a acquis son sens plein et entier que lorsque, quelques décennies plus tard, des francophones ont pris conscience de l’existence d’un espace linguistique partagé, qui allait se révéler propice aux échanges, que ce soit dans le domaine de l’éducation et de l’économie ou dans le champ politique. Un espace qui n’a cessé de s’ouvrir. Signe des temps, en 2006, le Festival de la francophonie en France a choisi, pour sa promotion, de se présenter comme celui des Francofffonies !, faisant éclater la francophonie par la multiplication des f à la place du ph de la tradition orthographique, soulignant sa pluralité par le s final, et affichant sa modernité par le point d'exclamation. La même année, le choix de Bucarest (Roumanie) pour la tenue du XIe Sommet des chefs d'État des pays ayant le français en partage manifestait l’élargissement de la francophonie, et sans doute une nouvelle inflexion de la diplomatie francophone.

Une langue sur la défensive

On sait que le mot « francophonie », inventé une première fois en 1880 par le géographe Onésime Reclus, qui constatait l'expansion de la langue française dans le monde, parallèlement à l'expansion coloniale de la France, a été réinventé en 1962, au moment de la décolonisation, par quelques chefs d'État africains, dont Léopold Sédar Senghor et Habib Bourguiba, qui proposaient de rassembler les pays de langue française dans le cadre d'une nouvelle organisation intergouvernementale. Celle-ci s'est mise en place assez lentement, d'abord en marge des États : ainsi par la création dès 1961 de l'Association des universités partiellement ou entièrement de langue française (A.U.P.E.L.F.). Ce n'est qu'en 1970 qu'est fondé, à la Conférence de Niamey, le premier organisme de

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FRANCOPHONIE  » est également traité dans :

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 034 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La France dans le drame algérien »  : […] d'Alger, alors que le pays n'est que le vingt-sixième fournisseur de la France. Surtout, l'Algérie reste un des plus grands pays francophones au monde ; sa façade méditerranéenne, immense (1 200 km), est une large « frontière » avec l'Europe ; son potentiel humain (30 millions d'habitants en 1999), son dynamisme démographique (65 p. 100 de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_6059

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 517 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un petit pays densément peuplé »  : […] 60 p. 100 des Belges sont néerlandophones ; ceux-ci sont localisés dans le nord du pays. Les 40 p. 100 de francophones se trouvent dans le sud du pays et à Bruxelles. La très grande majorité – de l'ordre des neuf dixièmes – de la population bruxelloise utilise le français. De plus, 70 000 germanophones habitent à l'est de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-geographie/#i_6059

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le contentieux linguistique à la une »  : […] mouvement flamand qui y voit un instrument de protection de la langue et de la culture. L'opinion francophone, elle, en percevra surtout l'aspect de contrainte, et tout particulièrement dans l'agglomération bruxelloise et dans sa périphérie. Cette opposition trouve une expression politique dans un nouveau parti, le Front démocratique des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-la-periode-contemporaine/#i_6059

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Impact d'une réforme institutionnelle »  : […] À l’inverse, les francophones entendaient, non seulement ne pas fusionner région et communauté, mais maintenir deux régions distinctes, Bruxelles et la Wallonie. À cet effet, ils choisirent Namur comme capitale de la Wallonie, alors que le « coup d'État » institutionnel flamand a installé à Bruxelles, région à part entière, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-lettres-francaises/#i_6059

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 336 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un pays indépendant »  : […] à créer la province de Québec. La majorité des Québécois était à l'époque et est demeurée francophone. Néanmoins le Québec, à cause du rôle primordial qu'a toujours joué la ville de Montréal dans l'économie de la vallée du Saint-Laurent, comptait alors et compte encore une population anglophone liée au Canada anglais. Minoritaires (23 p. 100 en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-histoire-et-politique/#i_6059

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 617 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La mosaïque ethno-linguistique canadienne »  : […] les Canadiens déclarant le français comme langue maternelle, neuf sur dix vivent au Québec. Cependant, les francophones représentent encore le tiers des citoyens du Nouveau-Brunswick (Acadie), alors que, partout ailleurs, ils n'entrent que pour moins de 5 p. 100 dans le total, y compris en Ontario, où le français constitue la seule langue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_6059

DECAUX ALAIN (1925-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 871 mots
  •  • 1 média

ces hommes et ces femmes qui, à travers le monde, [étaient prêts…] à se raccrocher à la francophonie comme à une planche de salut pour les uns, à une promesse d'avenir pour les autres ». Il n'oublia pas de rappeler que la communauté francophone représentait 10 p. 100 de la population mondiale, 12 p. 100 du PIB mondial et 20 p. 100 du commerce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-decaux/#i_6059

ETHNOCIDE

  • Écrit par 
  • Pierre CLASTRES
  •  • 4 681 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire, culture et ethnocide »  : […] déploiement accru du monde culturel. La culture française est une culture nationale, une culture du français. L'extension de l'autorité de l'État se traduit dans l'expansionnisme de la langue de l'État, le français. La nation peut se dire constituée, l'État se proclamer détenteur exclusif du pouvoir lorsque les gens sur qui s'exerce l'autorité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocide/#i_6059

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évolution de l'idée francophone »  : […] C'est à l'issue des années soixante que la question de la francophonie prend une véritable ampleur. La fin de la période de colonisation, le choix de l'engagement du dialogue Nord-Sud, le réveil de volontés d'indépendance poussent au renforcement de l'idée, le mot, créé par Onésime Reclus, datant quant à lui de 1880. De fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-la-langue-francaise/#i_6059

FRANCOPHONES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc MOURA
  •  • 7 228 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un mot et une notion »  : […] Les notions de « francophone » et de « francophonie » apparaissent au tournant du xixe siècle. Le terme « francophone », adjectif et substantif, est attesté en 1880, dans l’ouvrage du géographe Onésime Reclus, France, Algérie et colonies. Durant cette période, qui marque l’apogée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophones-litteratures-de-langue-francaise/#i_6059

QUÉBEC, ville

  • Écrit par 
  • Henri ROUGIER
  •  • 922 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Tradition et modernisme »  : […] Pour le peuple francophone, qui a connu dans l'Amérique du Nord sa diaspora, Québec est la représentation symbolique à la fois des racines, de la pérennité et d'une certaine façon d'être. Au début du xxie siècle, l'agglomération restait francophone à 96 p. 100. La ville moderne a gagné les banlieues de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quebec-ville/#i_6059

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 950 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le milieu littéraire roumain après 1989 »  : […] le mouvement intellectuel, culturel et artistique de l'Europe de l'entre-deux-guerres. Cet accès privilégié à la langue française, quoique non exclusif (l'allemand et le russe étant couramment pratiqués), a constitué l'aliment intellectuel de premier choix qui a contribué tant au maintien d'un bon niveau de culture générale qu'à la résistance de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_6059

TERMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 6 205 mots

Dans le chapitre « Quelques écoles de pensée »  : […] L'emprise de l'anglais, la nécessité de faire évoluer les vocabulaires spécialisés, la construction de la francophonie ont conduit à des prises de position politiques qui ont joué un grand rôle dans la constitution de la terminologie comme discipline. Il pouvait en effet paraître étrange que les pays francophones veuillent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terminologie/#i_6059

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Louis JOUBERT, « FRANCOPHONIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophonie/