FRANCOPHONIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Léopold Sédar Senghor, 1949

Léopold Sédar Senghor, 1949
Crédits : Hulton Getty

photographie

Alain Mabanckou

Alain Mabanckou
Crédits : Sophie Bassouls/ Corbis

photographie


Au-delà de sa définition première (l'ensemble des personnes qui utilisent régulièrement le français, qu'il soit langue maternelle, langue d'usage, langue d'enseignement ou langue choisie par désir personnel), la francophonie reste une notion malaisée à circonscrire. Apparu à la fin du xixe siècle, le terme n’a acquis son sens plein et entier que lorsque, quelques décennies plus tard, des francophones ont pris conscience de l’existence d’un espace linguistique partagé, qui allait se révéler propice aux échanges, que ce soit dans le domaine de l’éducation et de l’économie ou dans le champ politique. Un espace qui n’a cessé de s’ouvrir. Signe des temps, en 2006, le Festival de la francophonie en France a choisi, pour sa promotion, de se présenter comme celui des Francofffonies !, faisant éclater la francophonie par la multiplication des f à la place du ph de la tradition orthographique, soulignant sa pluralité par le s final, et affichant sa modernité par le point d'exclamation. La même année, le choix de Bucarest (Roumanie) pour la tenue du XIe Sommet des chefs d'État des pays ayant le français en partage manifestait l’élargissement de la francophonie, et sans doute une nouvelle inflexion de la diplomatie francophone.

Une langue sur la défensive

On sait que le mot « francophonie », inventé une première fois en 1880 par le géographe Onésime Reclus, qui constatait l'expansion de la langue française dans le monde, parallèlement à l'expansion coloniale de la France, a été réinventé en 1962, au moment de la décolonisation, par quelques chefs d'État africains, dont Léopold Sédar Senghor et Habib Bourguiba, qui proposaient de rassembler les pays de langue française dans le cadre d'une nouvelle organisation intergouvernementale. Celle-ci s'est mise en place assez lentement, d'abord en marge des États : ainsi par la création dès 1961 de l'Association des universités partiellement ou entièrement de langue française (A.U.P.E.L.F.). Ce n'est qu'en 1970 qu'est fondé, à la Conférence de N [...]

Léopold Sédar Senghor, 1949

Léopold Sédar Senghor, 1949

Photographie

Le président du Sénégal Léopold Sédar Senghor. Poète et intellectuel de langue française, il reçoit ici le ministre français des Affaires culturelles, Edmond Michelet, en 1965. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FRANCOPHONIE  » est également traité dans :

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La France dans le drame algérien »  : […] Un nouvel appel est lancé par Paris aux derniers Français résidant en Algérie. Mais l'alternative peut-elle aussi facilement se limiter à rester ou partir ? Rester, c'est exposer sa vie, voire celle des autres. Partir, c'est faire le jeu de ceux qui entendent tirer un trait définitif sur toute trace de présence française en Algérie. En juillet 1994 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_6059

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 515 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un petit pays densément peuplé »  : […] Avec 11,3 millions d'habitants en 2015 sur 30 528 km 2 , la Belgique est le deuxième pays le plus dense d'Europe, après les Pays-Bas. La région flamande (13 522 km 2 ), au nord, et Bruxelles (161 km 2 ) rassemblent 65 p. 100 de la population sur 45 p. 100 du territoire (560 hab./km 2 ), alors que la région wallonne (16 844 km 2 ), au sud, ne co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-geographie/#i_6059

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le contentieux linguistique à la une »  : […] Au début des années 1960, l'emploi des langues est toujours régi par une législation qui date de l'avant-guerre et qui est l'objet de critiques de la part du mouvement flamand. Celui-ci est hostile au mode de fixation de la délimitation des régions linguistiques, qui varie en fonction des réponses aux questions relatives à l'usage des langues posée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-la-periode-contemporaine/#i_6059

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 541 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Impact d'une réforme institutionnelle »  : […] Le tournant des années 1970-1980, marqué par les débats autour de la belgitude, a également vu la mise en place et l'autonomisation des instances fédérées (régions et communautés) du royaume de Belgique, dont les effets commencent alors à se faire sentir. À l'exception toutefois de la région de Bruxelles-capitale qui devra attendre 1989 pour sort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-lettres-francaises/#i_6059

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 332 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un pays indépendant »  : […] Les fondateurs du Canada anglais – les premiers hommes d'affaires britanniques arrivés dans la colonie laurentienne immédiatement après la conquête, les loyalistes chassés de la république américaine, les hardis pionniers de l'Ouest, les millions d'immigrants venus des îles Britanniques – ont toujours eu l'ambition d'édifier au nord des États-Unis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-histoire-et-politique/#i_6059

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La mosaïque ethno-linguistique canadienne »  : […] Depuis longtemps, le Canada est un pays d'immigrants. Au début du xvi e siècle, la fondation de l'« abitation » de Québec par Samuel de Champlain illustre les prémices de l'établissement d'éléments étrangers dans le Nouveau Monde. Ensuite, durant près d'un siècle et demi, c'est de France que parviendront les colons. Cependant, une mutation s'amorc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_6059

DECAUX ALAIN (1925-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 870 mots
  •  • 1 média

« Ce que vous avez élu en ma personne, vous, immortels, c’est l’éphémère » : ces mots prononcés le 13 mars 1980 par Alain Decaux , le temps les a démentis puisqu'il a siégé trente-six ans à l'Académie française, au fauteuil de Jean Guéhenno, où il avait été élu le 15 février 1979. Mais s'il voulut évoquer l'éphémère, c'est en raison de sa carrière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-decaux/#i_6059

ETHNOCIDE

  • Écrit par 
  • Pierre CLASTRES
  •  • 4 680 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire, culture et ethnocide »  : […] L'ethnocide, est-il admis, c'est la suppression des différences culturelles jugées inférieures et mauvaises, c'est la mise en œuvre d'un principe d'identification, d'un projet de réduction de l'Autre au même (l'Indien amazonien supprimé comme Autre et réduit au même comme citoyen brésilien). En d'autres termes, l'ethnocide aboutit à la dissolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocide/#i_6059

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évolution de l'idée francophone »  : […] C'est à l'issue des années soixante que la question de la francophonie prend une véritable ampleur. La fin de la période de colonisation, le choix de l'engagement du dialogue Nord-Sud, le réveil de volontés d'indépendance poussent au renforcement de l'idée, le mot, créé par Onésime Reclus, datant quant à lui de 1880. De fait, autour de la notion de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-la-langue-francaise/#i_6059

FRANCOPHONES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc MOURA
  •  • 7 230 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un mot et une notion »  : […] Les notions de « francophone » et de «  francophonie  » apparaissent au tournant du xix e  siècle. Le terme « francophone », adjectif et substantif, est attesté en 1880, dans l’ouvrage du géographe Onésime Reclus, France, Algérie et colonies . Durant cette période, qui marque l’apogée des empires coloniaux européens d’outre-mer, il signifie alors : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophones-litteratures-de-langue-francaise/#i_6059

QUÉBEC, ville

  • Écrit par 
  • Henri ROUGIER
  •  • 922 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Tradition et modernisme »  : […] Sur la colline de la citadelle sont regroupées les fonctions politique et administrative, mais également la majorité des rues commerçantes et des quartiers résidentiels. Plus au nord, là où la rivière Saint-Charles conflue avec le Saint-Laurent, le port et les industries perpétuent une fonction que Québec a été la première à exercer au Canada. Alo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quebec-ville/#i_6059

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 943 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le milieu littéraire roumain après 1989 »  : […] Le renversement du communisme et la chute de Ceauşescu, en décembre 1989, ont surpris une grande partie des intellectuels et gens de lettres roumains, avertis de façon confuse qu'il s'agissait d'événements de même nature que ceux qui se déroulaient dans les pays frères de l'ancien bloc socialiste, et également persuadés, à cause de la rigidité du r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_6059

TERMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 6 205 mots

Dans le chapitre « Quelques écoles de pensée »  : […] Plusieurs écoles de pensée se sont constituées dans le prolongement de la réflexion engagée par Eugen Wüster. Ainsi de l'École de Vienne, qui situe la terminologie dans le champ de la philosophie analytique. L'École soviétique, de son côté, s'efforce de relier systèmes terminologiques et systèmes de connaissances. Dans le fil de ces idées se dével […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terminologie/#i_6059

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Louis JOUBERT, « FRANCOPHONIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophonie/