FRANCOPHONIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au-delà de sa définition première (l'ensemble des personnes qui utilisent régulièrement le français, qu'il soit langue maternelle, langue d'usage, langue d'enseignement ou langue choisie par désir personnel), la francophonie reste une notion malaisée à circonscrire. Apparu à la fin du xixe siècle, le terme n’a acquis son sens plein et entier que lorsque, quelques décennies plus tard, des francophones ont pris conscience de l’existence d’un espace linguistique partagé, qui allait se révéler propice aux échanges, que ce soit dans le domaine de l’éducation et de l’économie ou dans le champ politique. Un espace qui n’a cessé de s’ouvrir. Signe des temps, en 2006, le Festival de la francophonie en France a choisi, pour sa promotion, de se présenter comme celui des Francofffonies !, faisant éclater la francophonie par la multiplication des f à la place du ph de la tradition orthographique, soulignant sa pluralité par le s final, et affichant sa modernité par le point d'exclamation. La même année, le choix de Bucarest (Roumanie) pour la tenue du XIe Sommet des chefs d'État des pays ayant le français en partage manifestait l’élargissement de la francophonie, et sans doute une nouvelle inflexion de la diplomatie francophone.

Une langue sur la défensive

On sait que le mot « francophonie », inventé une première fois en 1880 par le géographe Onésime Reclus, qui constatait l'expansion de la langue française dans le monde, parallèlement à l'expansion coloniale de la France, a été réinventé en 1962, au moment de la décolonisation, par quelques chefs d'État africains, dont Léopold Sédar Senghor et Habib Bourguiba, qui proposaient de rassembler les pays de langue française dans le cadre d'une nouvelle organisation intergouvernementale. Celle-ci s'est mise en place assez lentement, d'abord en marge des États : ainsi par la création dès 1961 de l'Association des universités partiellement ou entièrement de langue française (A.U.P.E.L.F.). Ce n'est qu'en 1970 qu'est fondé, à la Conférence de N [...]

Léopold Sédar Senghor, 1949

Photographie : Léopold Sédar Senghor, 1949

Photographie

Le président du Sénégal Léopold Sédar Senghor. Poète et intellectuel de langue française, il reçoit ici le ministre français des Affaires culturelles, Edmond Michelet, en 1965. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Léopold Sédar Senghor, 1949

Léopold Sédar Senghor, 1949
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Alain Mabanckou

Alain Mabanckou
Crédits : Sophie Bassouls/ Corbis Historical/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  FRANCOPHONIE  » est également traité dans :

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La France dans le drame algérien »  : […] Un nouvel appel est lancé par Paris aux derniers Français résidant en Algérie. Mais l'alternative peut-elle aussi facilement se limiter à rester ou partir ? Rester, c'est exposer sa vie, voire celle des autres. Partir, c'est faire le jeu de ceux qui entendent tirer un trait définitif sur toute trace de présence française en Algérie. En juillet 1994, M gr Pierre Claverie, archevêque d'Oran, exprim […] Lire la suite

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 515 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un petit pays densément peuplé »  : […] Avec 11,3 millions d'habitants en 2015 sur 30 528 km 2 , la Belgique est le deuxième pays le plus dense d'Europe, après les Pays-Bas. La région flamande (13 522 km 2 ), au nord, et Bruxelles (161 km 2 ) rassemblent 65 p. 100 de la population sur 45 p. 100 du territoire (560 hab./km 2 ), alors que la région wallonne (16 844 km 2 ), au sud, ne compte que 213 hab./km 2 . Le pays est au contact, […] Lire la suite

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le contentieux linguistique à la une »  : […] Au début des années 1960, l'emploi des langues est toujours régi par une législation qui date de l'avant-guerre et qui est l'objet de critiques de la part du mouvement flamand. Celui-ci est hostile au mode de fixation de la délimitation des régions linguistiques, qui varie en fonction des réponses aux questions relatives à l'usage des langues posées lors des recensements généraux de la population. […] Lire la suite

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 541 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Impact d'une réforme institutionnelle »  : […] Le tournant des années 1970-1980, marqué par les débats autour de la belgitude, a également vu la mise en place et l'autonomisation des instances fédérées (régions et communautés) du royaume de Belgique, dont les effets commencent alors à se faire sentir. À l'exception toutefois de la région de Bruxelles-capitale qui devra attendre 1989 pour sortir du « frigo » constitutionnel dans lequel entend […] Lire la suite

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 328 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un pays indépendant »  : […] Les fondateurs du Canada anglais – les premiers hommes d'affaires britanniques arrivés dans la colonie laurentienne immédiatement après la conquête, les loyalistes chassés de la république américaine, les hardis pionniers de l'Ouest, les millions d'immigrants venus des îles Britanniques – ont toujours eu l'ambition d'édifier au nord des États-Unis un vaste pays. En 1867, pour réaliser cet idéal, […] Lire la suite

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 12 409 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La mosaïque ethno-linguistique canadienne »  : […] Depuis longtemps, le Canada est un pays d'immigrants. Au début du xvi e siècle, la fondation de l'« abitation » de Québec par Samuel de Champlain illustre les prémices de l'établissement d'éléments étrangers dans le Nouveau Monde. Ensuite, durant près d'un siècle et demi, c'est de France que parviendront les colons. Cependant, une mutation s'amorce dès lors que se produit un afflux d'immigrants o […] Lire la suite

DECAUX ALAIN (1925-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 870 mots
  •  • 1 média

« Ce que vous avez élu en ma personne, vous, immortels, c’est l’éphémère » : ces mots prononcés le 13 mars 1980 par Alain Decaux , le temps les a démentis puisqu'il a siégé trente-six ans à l'Académie française, au fauteuil de Jean Guéhenno, où il avait été élu le 15 février 1979. Mais s'il voulut évoquer l'éphémère, c'est en raison de sa carrière d'historien tournée prioritairement vers le publi […] Lire la suite

ETHNOCIDE

  • Écrit par 
  • Pierre CLASTRES
  •  • 4 680 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire, culture et ethnocide »  : […] L'ethnocide, est-il admis, c'est la suppression des différences culturelles jugées inférieures et mauvaises, c'est la mise en œuvre d'un principe d'identification, d'un projet de réduction de l'Autre au même (l'Indien amazonien supprimé comme Autre et réduit au même comme citoyen brésilien). En d'autres termes, l'ethnocide aboutit à la dissolution du multiple dans l'Un. Qu'en est-il maintenant de […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évolution de l'idée francophone »  : […] C'est à l'issue des années soixante que la question de la francophonie prend une véritable ampleur. La fin de la période de colonisation, le choix de l'engagement du dialogue Nord-Sud, le réveil de volontés d'indépendance poussent au renforcement de l'idée, le mot, créé par Onésime Reclus, datant quant à lui de 1880. De fait, autour de la notion de langue française s'étaient constitués plusieurs g […] Lire la suite

FRANCOPHONES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc MOURA
  •  • 7 230 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un mot et une notion »  : […] Les notions de « francophone » et de «  francophonie  » apparaissent au tournant du xix e  siècle. Le terme « francophone », adjectif et substantif, est attesté en 1880, dans l’ouvrage du géographe Onésime Reclus, France, Algérie et colonies . Durant cette période, qui marque l’apogée des empires coloniaux européens d’outre-mer, il signifie alors : « qui parle français » et désigne les habitants d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France – Rwanda. Non-lieu en faveur des suspects rwandais dans l’affaire de l’attentat contre l’avion de Juvénal Habyarimana. 21 décembre 2018

ne pas disposer de « charges suffisantes » contre les huit Rwandais placés sous mandat d’arrêt, parmi lesquels sept proches du pouvoir actuel. Cette décision favorise le rétablissement de bonnes relations entre Paris et Kigali, amorcé avec l’élection en octobre de la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo à la présidence de l’Organisation internationale de la francophonie. […] Lire la suite

Canada. Remaniement ministériel. 18 juillet 2018

frontalière et de la Réduction du crime organisé, confié à William Blair, et un ministère des Aînés, confié à Filomena Tassi. James Carr est nommé à la tête du ministère – rebaptisé – de la Diversification du commerce international. Pablo Rodriguez est nommé ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, un poste jusqu’alors assuré par la ministre Mélanie Joly, qui est affectée au Tourisme, aux Langues officielles et à la Francophonie. […] Lire la suite

France. Candidature de Manuel Valls à la primaire de la gauche et démission du poste de Premier ministre. 5-6 décembre 2016

le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, est nommé à l’Intérieur ; les secrétaires d’État Jean-Marie Le Guen et André Vallini échangent leurs postes, le premier s’occupant désormais du Développement et de la Francophonie et le second des Relations avec le Parlement. […] Lire la suite

France – Afrique. Visite du président François Hollande en Afrique. 12-14 octobre 2012

« partenariat avec des relations fondées sur le respect, la clarté et la solidarité ». Les 13 et 14, François Hollande assiste au sommet de la francophonie à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Prenant ses distances avec le président Joseph Kabila, réélu en novembre 2011 au terme d'un scrutin […] Lire la suite

France. Nomination de secrétaires d'État. 18 mars 2008

et des Collectivités territoriales, en remplacement de Christian Estrosi démissionnaire; Alain Joyandet chargé de la Coopération et de la Francophonie, auprès de Bernard Kouchner ministre des Affaires étrangères et européennes, en remplacement de Jean-Marie Bockel qui devient secrétaire d'État à […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Louis JOUBERT, « FRANCOPHONIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/francophonie/