FRANCEL'année politique 2012

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les « affaires » continuent

L'enquête se poursuit dans l'affaire des rétro-commissions qui auraient été versées par Karachi en 1995 pour participer au financement de la campagne présidentielle d'Édouard Balladur, dans le cadre d'un contrat d'armement. Cette affaire pourrait impliquer Nicolas Sarkozy, à l'époque porte-parole de campagne d'Édouard Balladur et qui, alors qu'il était ministre du Budget, avait signé ce contrat. Le soupçon de financement illégal de la campagne électorale de 2007 de Nicolas Sarkozy par Liliane Bettencourt, principale propriétaire du groupe L'Oréal, fait également l'objet d'une enquête des services judiciaires, qui pourraient inquiéter l'ancien président. Placé en novembre dans la position de témoin assisté, ce dernier n'est toutefois pas mis en examen. Il pourrait également être visé dans le cadre de procédures lancées à propos des enquêtes d'opinion commandées par l'Élysée de 2007 à 2012. En outre, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques rejette les comptes de sa campagne présidentielle, un recours de l'ancien président devant le Conseil constitutionnel étant en cours d'examen à la fin de l'année.

Alors qu'une transaction financière est conclue en décembre entre Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo, la femme de chambre du Sofitel de New York qui l'accusait d'agression sexuelle, une instruction, qui implique l'ancien directeur du F.M.I., reste en cours dans l'affaire d'un réseau de proxénétisme lié à l'hôtel Carlton de Lille. Martine Aubry – en raison des fonctions qu'elle a occupées au ministère du Travail dans les années 1980 – est entendue dans l'affaire de l'empoisonnement par l'amiante de nombreux ouvriers. Enfin, l'étau se resserre autour du président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, mis en examen, notamment, pour association de malfaiteurs – le Sénat accédant par deux fois à la demande de la justice concernant la levée de son immunité parlementaire.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Louis Gallois, 2012

Louis Gallois, 2012
Crédits : Presse/ Présidence de la République

photographie

François Hollande et Barack Obama, Washington, mai 2012

François Hollande et Barack Obama, Washington, mai 2012
Crédits : Présidence de l'Elysée

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

9-29 septembre 2017 France. Démission de Florian Philippot du FN.

Le 9, effectuant sa rentrée politique comme chaque année depuis 2012 à Brachay (Haute-Marne) – où le Front national (FN) a obtenu 90,2 p. 100 des suffrages au second tour de l’élection présidentielle en mai –, Marine Le Pen, présidente du mouvement, reprend dans son discours les thèmes traditionnels du FN : terrorisme, islamisme et immigration. Le 20, Marine Le Pen retire à Florian Philippot la délégation à la stratégie et à la communication dont il avait la charge, tout en maintenant son titre de vice-président du parti. […] Lire la suite

3-9 juillet 2007 France – Union européenne. Le déficit budgétaire français en débat à Bruxelles

Le 3, le Premier ministre François Fillon confirme dans sa déclaration de politique générale l'intention de la France de repousser à 2012 « au plus tard » la date du rétablissement de son équilibre budgétaire. Dans son volet préventif, le pacte de stabilité et de croissance européen préconise de diminuer le taux de déficit public de 0,5 p. 100 du P. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2012 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/france/