FRANCEL'année politique 2012

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La gauche à l'épreuve de sa pluralité

Les dissensions à gauche, moins brutales qu'à droite, perturbent cependant l'action gouvernementale. Si, à l'Assemblée, le parti du président dispose de la majorité absolue, au Sénat, les voix communistes conduisent au rejet, entre autres, du projet de loi de financement de la Sécurité sociale – avec des conséquences limitées. Au-delà des critiques virulentes de Jean-Luc Mélenchon dont la formation, le Parti de gauche, ne participe pas au gouvernement, les principales dissensions transparaissent dans les relations du gouvernement avec Europe Écologie-Les Verts, dont Daniel Cohn-Bendit s'éloigne d'ailleurs ostensiblement. Sur le traité européen de stabilité budgétaire en particulier, accompagnés par une petite fraction de l'aile gauche du P.S., les Verts expriment une opposition brutale ; ils sont en outre agacés par le report à 2016 d'une fiscalité écologique. Plus ponctuellement, on les voit s'opposer au projet d'aéroport du Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes, porté par le Premier ministre et ancien maire de Nantes.

Le P.S. reste également marqué par d'anciennes divisions. Alors que de nombreux militants socialistes estiment peu démocratiques les modalités de l'élection d'Harlem Désir comme premier secrétaire du parti, le groupe P.S. à l'Assemblée fait entendre de sensibles divergences avec le gouvernement, notamment sur les questions budgétaires et fiscales, certains parlementaires cherchant d'autant plus à traduire l'impatience de leurs électeurs que le couple exécutif est en perte de vitesse dans les sondages.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Louis Gallois, 2012

Louis Gallois, 2012
Crédits : Presse/ Présidence de la République

photographie

François Hollande et Barack Obama, Washington, mai 2012

François Hollande et Barack Obama, Washington, mai 2012
Crédits : Présidence de l'Elysée

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

9-29 septembre 2017 France. Démission de Florian Philippot du FN.

Le 9, effectuant sa rentrée politique comme chaque année depuis 2012 à Brachay (Haute-Marne) – où le Front national (FN) a obtenu 90,2 p. 100 des suffrages au second tour de l’élection présidentielle en mai –, Marine Le Pen, présidente du mouvement, reprend dans son discours les thèmes traditionnels du FN : terrorisme, islamisme et immigration. Le 20, Marine Le Pen retire à Florian Philippot la délégation à la stratégie et à la communication dont il avait la charge, tout en maintenant son titre de vice-président du parti. […] Lire la suite

3-9 juillet 2007 France – Union européenne. Le déficit budgétaire français en débat à Bruxelles

Le 3, le Premier ministre François Fillon confirme dans sa déclaration de politique générale l'intention de la France de repousser à 2012 « au plus tard » la date du rétablissement de son équilibre budgétaire. Dans son volet préventif, le pacte de stabilité et de croissance européen préconise de diminuer le taux de déficit public de 0,5 p. 100 du P. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2012 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/france/