FRANCEL'année politique 2009

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

France : élections européennes 1979-2014 (pourcentage)

France : élections européennes 1979-2014 (pourcentage)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections européennes 1979-2014 (sièges)

France : élections européennes 1979-2014 (sièges)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Dominique de Villepin, 2009

Dominique de Villepin, 2009
Crédits : M. Bureau/ AFP/ Getty

photographie


2009 fut la deuxième année pleine de la présidence de Nicolas Sarkozy. Marquée par la crise économique et sociale, elle a vu le président de la République et le gouvernement se consacrer en grande partie à celle-ci, sans pour autant que la poursuite des réformes ait été abandonnée. Elle a aussi conduit les autorités françaises à s'engager fortement dans la recherche d'une meilleure régulation internationale. Si les élections européennes ont constitué un large succès pour l'Union pour un mouvement populaire (U.M.P.), le parti du président, et un revers pour le Parti socialiste (P.S.), toujours empêtré dans d'importantes divisions et à la recherche d'un projet fédérateur, et pour le Mouvement démocrate (MoDem), qui cherche toujours sa voie, la gravité de la crise a conduit à une montée des contestations, parfois radicales, et fait apparaître des doutes, jusqu'au sein de la majorité, sur la politique suivie.

Une crise économique et sociale grave en quête de réponses

La France a été, comme les autres pays, touchée par la crise économique, sociale et financière, même si l'importance de la fonction publique et le système social en ont amorti le choc (diminution du P.I.B. de 2,3 p. 100 en 2009 contre plus de 3 p. 100 en moyenne dans la zone euro). La récession se traduit par de nombreuses faillites d'entreprises, engendrant plus de trois cent cinquante mille destructions d'emplois en 2009 et des perspectives d'embauche plus sombres, une chute de la consommation et des difficultés pour les ménages endettés, ainsi qu'une plus grande prudence des banques dans l'octroi des crédits, malgré des taux assez favorables. La crise porte également sur la place publique des débats sur la juste répartition des efforts et le niveau de certaines rémunérations.

Parce qu'il s'était engagé sans hésitation dans un plan de sauvetage des banques en 2008, le gouvernement peut exiger de ces dernières une certaine di [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2009 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2009/