FOUR À MICRO-ONDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une invention issue des techniques militaires

L’invention du four à micro-ondes est exemplaire à deux titres. D’abord, elle résulte d’un hasard qui l’a hissée au rang des innovations typiques de ce qu’on appellera par la suite « sérendipité », comme le Post-it ou le Téflon. Ensuite, elle est un pur produit des techniques militaires, en l’occurrence celles qui ont permis l’essor du radar, lequel découle principalement des travaux du physicien écossais Robert Watson-Watt (1892-1973) sur la radioélectricité en 1935.

La firme américaine Raytheon, fondée en 1922 dans le Massachusetts, notamment par Vannevar Bush (1890-1974), l’un des pionniers de l’informatique, s’impose comme principal fournisseur de magnétrons. Ces tubes électroniques équipent les différents types de radars et produisent les ondes électromagnétiques qui sont ensuite détectées, révélant ainsi la présence d’objets à distance. En 1945, l’ingénieur américain Percy Spencer travaille chez Raytheon sur le développement de systèmes radars pour l’armée. C’est, dit-on, au cours d’essais menés sur un nouveau type de magnétron qu’une barre chocolatée vient à fondre dans sa poche. Pressentant qu’il s’agit d’un effet secondaire des ondes dégagées par le tube électronique, il renouvelle l’expérience avec du maïs et un œuf et met en évidence la production de chaleur sous l’effet des micro-ondes. Poursuivant ses travaux, Percy Spencer parvient à mettre au point en 1946 le Radarange, un four industriel fonctionnant sur le principe de l’agitation des molécules d’eau (à un rythme effréné de plus de deux milliards de fois par seconde) présentes dans les aliments sous l’effet de l’énergie électrique d’ondes radio émises à une fréquence de 2,45 gigahertz (domaine des micro-ondes). Il dépose en octobre 1950 un brevet concernant ce traitement des denrées alimentaires par l’effet des ondes électromagnétiques.

Radarange, four à micro-ondes industriel

Radarange, four à micro-ondes industriel

Photographie

Mis au point par l’Américain Percy LeBaron Spencer, le premier four à micro-ondes, baptisé Radarange, est présenté au public américain le 7 octobre 1946 à l'hôtel Waldorf-Astoria de New York. Ce n’est qu’à partir de 1967, avec la mise sur le marché d’un modèle beaucoup moins... 

Crédits : Bettmann/ Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bruno JACOMY, « FOUR À MICRO-ONDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/four-a-micro-ondes/