KNOLL FLORENCE (1917-2019)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'architecte et designer américaine Florence Knoll Bassett, née le 24 mai 1917 dans le Michigan, est décédée à l’âge de cent un ans, le 25 janvier 2019, à Coral Gables, en Floride.

Son nom est inséparable de l’une des plus célèbres entreprises américaines de mobilier et de design : Knoll.

Les archives de Knoll mettent en évidence l’extraordinaire faisceau de relations tissé entre Florence Knoll et les figures majeures de l’architecture et du design moderne européen, notamment celles qui s’exilèrent aux États-Unis à l’approche de la Seconde Guerre mondiale.

Florence Schust est la fille d’un boulanger du Michigan de langue maternelle allemande et d’une mère qui possède des racines canadiennes. Orpheline à douze ans, elle est placée à l’école de filles Kingswood, mitoyenne du campus de l’école d’art de Cranbrook conçue et dirigée par Eliel Saarinen, figure majeure de l’architecture finlandaise. Parce que la petite fille rêve de construire une maison, son professeur d’art la présente à l’architecte. La famille Saarinen l’accueille chaleureusement et elle se lie d’amitié avec le fils, Eero. En 1934, elle poursuit ses études de design et d’architecture à Cranbrook. Après deux années passées à Londres, de retour aux États-Unis alors que la guerre menace, elle intègre pendant deux ans, à Cambridge, l’agence de Walter Gropius, architecte allemand fondateur du Bauhaus, et de Marcel Breuer. En 1940, elle intègre l’Institut de technologie de l’Illinois à Chicago et y suit les cours de l’architecte allemand Ludwig Mies van der Rohe, qui dirigea le Bauhaus de 1930 à 1933.

En 1941, Hans Knoll, jeune Allemand installé à New York pour diffuser en Amérique les meubles en bois fabriqués par son père, installe sa première usine en Pennsylvanie, à proximité de ses forêts et surtout de ses artisans. Florence Schust y réalise ses premiers travaux. Elle entre dans l’entreprise à plein temps en 1943, tandis que le designer Jens Risom est appelé sous les drapeaux.

En 1946, elle épouse Hans Knoll. Cette année-là, Florence Knoll introduit et dirige le Planning Unit : avec ce concept révolutionnaire, elle adjoint à l’entreprise de fabrication de meubles une unité de conception d’espace en lien direct avec la clientèle. Elle va ainsi mettre à profit le boom de la construction qui marque l’après-guerre. Parallèlement, elle recrute des designers et fait bénéficier l’entreprise des relations qu’elle a nouées au fil de sa formation. En 1948, Ludwig Mies van der Rohe donne à Knoll l’exploitation de la collection Barcelona conçue en 1929. Eero Saarinen conçoit la Womb Chair (1946) dont la coque en fibre de verre est développée par un fabricant de bateaux et mise en production en 1948, puis la très célèbre collection Pedestral (1956) à pied unique central. Harry Bertoia, sculpteur designer italien naturalisé américain, rencontré à Cranbrook, ancien collaborateur de Ray et Charles Eames (lui-même ancien collaborateur d’Eliel Saarinen), est invité à créer un atelier métal dans l’usine en 1950. Il concevra l’iconique collection Diamond, en treillis métallique cintré, mise en production en 1952.

Parallèlement à ce faisceau d’influences d’origine européenne, les archives de Knoll attirent l’attention sur le rôle joué par l’ouvrage de Frank et Lillian Gilbreth, Primer of Scientific Management (1912), qui sera la bible de l’ergonomie américaine. Les concours du MoMA joueront également un rôle déterminant, notamment celui de 1940-1941, l’« Organic design in home furnishing », remporté par l’équipe Eero Saarinen-Charles Eames.

Après avoir repris les rênes de l’entreprise à la suite du décès accidentel de son mari en 1955, Florence Knoll recentre son activité sur la création au début des années 1960. Avec les collections de bureaux de direction Executive et de sièges Lounge (1961), elle développe une esthétique d’une grande élégance inspirée du minimalisme orthogonal de l’architecture de Mies van der Rohe. C’est d’autant plus curieux qu’elle a contribué, comme directrice artistique, à l’affirmation d’un design organique, tout en courbe [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : experte en design à la direction générale de la création artistique, ministère de la Culture et de la Communication, service d'inspection de la création artistique

Classification

Pour citer l’article

Christine COLIN, « KNOLL FLORENCE - (1917-2019) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/florence-knoll-1917-2019/