EAMES CHARLES (1907-1978) & RAY (1912-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1907 à Saint Louis (Missouri), Charles Eames fait ses études d'architecture à l'université de cette ville où il commence ensuite sa carrière. Remarqué par l'architecte finlandais Eliel Saarinen – l'auteur de la gare d'Helsinki émigré aux États-Unis en 1923 –, il est appelé à Detroit où le maître dirige l'académie d'art de Cranbrook. Très vite, Charles Eames conduira le département du design industriel où sont inscrits Harry Bertoia, Florence Knoll et Eero Saarinen, le fils du directeur, bientôt son associé. Il y fait la connaissance de Ray Kaiser ; mariés en 1940, ils domineront ensemble le design mondial des sièges dans les années 1950.

Dès 1940, l'équipe Eames-Saarinen remporte deux premiers prix au concours « Organic Design in Home Furnishing » proposé par le musée d'Art moderne de New York. La guerre avec le Japon suscite des commandes de la marine, en particulier des civières et des gouttières pour les membres brisés. Déjà spécialiste du contre-plaqué courbé, le couple Eames peut perfectionner et industrialiser ses techniques. Avant l'Italie, d'importantes compagnies vouées à la fabrication de meubles se développent aux États-Unis et elles recherchent des designers qualifiés. La compagnie H. Miller va s'attacher les services des Eames qui lui resteront fidèles toute leur vie. De même, la firme Knoll embauchera Eero Saarinen en 1943.

Installés à Los Angeles en 1941, les Eames se lancent dans la mise au point de chaises et de fauteuils – ils inventeront plus de vingt modèles entre 1945 et 1970 –, ce qui les fait ressembler aux frères Thonet, les créateurs allemands du mobilier en bois courbé, cent ans auparavant. Mais ils ont l'avantage de disposer de matériaux qui étaient inconnus au xixe siècle : la fibre de verre, l'aluminium, le polyester. Ainsi, en 1950, réalisent-ils « DSS », une coque de polyester armé de fibre de verre sur un piétement en acier chromé, l'archétype de tous les sièges monocoques en plastique édités depuis lors.

Le couple atteint sa maturité, il va donner son chef-d'œuvre, au même moment que Saarinen. En 1956, celui-ci dessine en effet la chaise « Tulipe » pour Knoll International, tandis que les Eames conçoivent pour H. Miller un fauteuil que leur ami, le metteur en scène Billy Wilder, le réalisateur en 1955 de Sept ans de réflexion sera l'un des premiers à utiliser.

Ce « Lounge Chair », interprétation moderne du fauteuil club anglais, devait, selon ses créateurs, offrir « l'aspect chaleureux d'un gant de base-ball bien patiné ». Il est vrai que ses coussins de cuir – matériau noble en Amérique et en Europe – en constituent l'impression dominante car ils dissimulent trois coques en contre-plaqué moulé. La modernité réside dans le support, un pied central en fonte d'aluminium noircie qui modifie l'image du fauteuil traditionnel ici heureusement complété par un repose-pied.

Jusque dans les années 1960, les Eames produiront encore des séries de sièges toujours réédités car leurs formes organiques reflètent des préoccupations liées au bien-être du corps humain. Ils se sentent en effet profondément impliqués dans la société de leur époque, à laquelle ils fournissent de multiples contributions. Le cinéma, la photo, les décors de théâtre, les expositions, les produits industriels de toutes sortes sollicitent ce couple mythique que les étudiants viennent visiter dans leur résidence de Pacific Palissades en Californie. Une simple maison de béton, de verre et d'acier, aussi rigoureuse et confortable que leur mobilier, la dernière expression du « fonctionnalisme » avant l'assaut des « postmodernistes »...

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  EAMES CHARLES (1907-1978) & RAY (1912-1988)  » est également traité dans :

CHAISES ET FAUTEUILS EAMES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 83 mots

1945 Chaises, tabourets et table pour enfants, contreplaqué moulé.1946 Chaise DCM, contreplaqué moulé.1948 « La Chaise », plastique.1950 Chaise en fil de fer ; siège DSS.1956 « Chaise longue Eames », contreplaqué moulé et cuir.1958 Ensemble (chaise, […] Lire la suite

CHARLES ET RAY EAMES : DSS, SIÈGE À COQUE

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 207 mots

Première chaise en plastique fabriquée en série, DSS marque l'avènement, dans le domaine du mobilier, d'un matériau jusque-là utilisé par l'armée de l'air américaine : la fibre de verre, associée au polyester. Ce meuble constitue aussi un tournant dans la carrière de ses deux concepteurs, Charles et Ray Eames, architectes et designers américains. Alliant es […] Lire la suite

CHAISES LONGUES DU XXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 650 mots

1925 Chaise longue, Pierre Legrain (1889-1929). Grande figure de l'Art déco français, Pierre Legrain a notamment travaillé pour le couturier Jacques Doucet pour qui il réalisa de nombreuses reliures. Le châssis de sa chaise longue, d'une grande simplicité de dessin, est en hêtre laqué avec incrustations de nacre, le rembourrage est recouvert de velours zébré. 1928 Chaise longue « B306 », Le Corb […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roger-Henri GUERRAND, « EAMES CHARLES (1907-1978) - & RAY (1912-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/eames-charles-et-ray/