GAMBIEZ FERNAND (1903-1989)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Lille le 27 février 1903, petit-fils d'un mineur du Borinage, fils d'un officier sorti du rang, homme de la frontière, Fernand Gambiez est soldat comme son père. Saint-cyrien, il mène d'abord une carrière classique : officier de légion pendant cinq ans au Maroc, stagiaire à l'École supérieure de guerre en 1935, capitaine commandant de compagnie en mai-juin 1940.

Refusant de s'avouer vaincu, il va devenir en quatre ans un des plus prestigieux combattants d'une armée renaissante. Affecté à la section « moral » de l'état-major de l'armée, il participe à sa mission de redonner à l'armée de l'armistice des raisons de vivre et d'espérer. L'invasion de la zone libre le 11 novembre 1942 brise ses efforts, mais non sa volonté de reprendre le combat.

Évadé de France en décembre 1942 à travers les Pyrénées, interné cinq mois en Espagne, il rejoint l'Afrique du Nord où le général Giraud le charge de constituer un bataillon destiné à aider les organisations de résistance.

À la tête du bataillon de choc, composé de volontaires, le commandant Gambiez débarque en Corse en septembre 1943, dans l'île d'Elbe en juin 1944. Quelques mois plus tard, mis à la tête de la brigade de choc et de commandos, il s'illustre lors de la prise de Belfort dont il est un des libérateurs, à Colmar et mène les chocs jusqu'en Autriche.

Après la guerre, le père des chocs, le combattant si décoré, est pendant douze ans (1949-1961) au cœur de tous les conflits de décolonisation qu'il affronte, à des postes de plus en plus grande responsabilité, en officier français et chrétien, se réclamant de l'exemple de Gallieni, tout à la fois commandant opérationnel et pacificateur, soldat et diplomate. À la tête du si difficile secteur des évêchés au Tonkin, puis chef d'état-major du général Navarre au moment de Diên Biên Phu où tombe un de ses fils, responsable de l'accueil au Sud-Vietnam des réfugiés du Nord après [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur habilité à la recherche, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, ancien chef du service historique de l'Armée de terre

Classification

Pour citer l’article

Jean DELMAS, « GAMBIEZ FERNAND - (1903-1989) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-gambiez/