FERDINAND III (1608-1657) roi de Hongrie (1625-1657) et de Bohême (1627-1657) empereur germanique (1637-1657)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Monté sur le trône impérial au plus fort de la guerre de Trente Ans, Ferdinand III reste dans la ligne de son père Ferdinand II, en ce qu'il demeure fidèle à la maison des Habsbourg et aux intérêts catholiques. Il prend pour épouse d'abord sa cousine germaine Marie Anne d'Espagne, sœur d'Anne d'Autriche et du roi Philippe IV, puis son autre cousine germaine Marie Léopoldine de Tyrol. Homme de la Contre-Réforme déchaînée en Allemagne, il est animé d'une profonde piété mariale qui le conduit à prescrire de relever dans tout l'Empire les croix et colonnes de prières au carrefour des chemins. Homme de la guerre contre la France et contre la Suède dont il triomphe à Nördlingen en 1634, en particulier, après que le traité de Prague (1635) a rassemblé derrière lui la quasi-totalité des princes allemands, il est aussi l'homme de la paix de Westphalie (1648) : non sans réticences, il a envoyé à Münster ses plénipotentiaires, dont le comte de Trauttmannsdorf, qui va d'un congrès à l'autre, menant les négociations. Roi de Hongrie et roi de Bohême, il développe dans ces territoires la réaction religieuse. D'une santé chancelante, il fait élire en 1653, à Augsbourg, son fils Ferdinand IV, âgé de dix-huit ans, comme roi des Romains, mais ce dernier est enlevé par la variole le 9 juillet 1654 ; son frère Léopold n'a que quatorze ans. Ferdinand III meurt sans avoir pu assurer à celui-ci le trône impérial que le jeune homme devra disputer à la France en 1658.

—  Georges LIVET

Écrit par :

  • : doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de Strasbourg

Classification


Autres références

«  FERDINAND III (1608-1657) roi de Hongrie (1625-1657) et de Bohême (1627-1657) empereur germanique (1637-1657)  » est également traité dans :

SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 472 mots

962 Otton I er , vainqueur des Hongrois en 955, reçoit du pape Jean XII la couronne impériale à Rome (2 février). 972 Mariage de Théophano de Byzance et du futur Otton II (973-983), fils d'Otton I er . 1024 Mort d'Henri II (1002-1024). Succession difficile de Conrad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-empire-romain-germanique-reperes-chronologiques/#i_16785

Pour citer l’article

Georges LIVET, « FERDINAND III (1608-1657) - roi de Hongrie (1625-1657) et de Bohême (1627-1657) empereur germanique (1637-1657) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-iii/