MENDELSSOHN-BARTHOLDY FELIX (1809-1847)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Témoin et initiateur

On sait l'admiration fervente de Robert Schumann : « Mendelssohn, je lève les yeux vers lui comme vers une haute cime. C'est un véritable dieu » (à T. Schumann, 1er avril 1836) ; ou encore : « Je le tiens pour le premier musicien de notre époque » (15 mars 1839, à Simone de Sire). Marcel Beaufils résume ainsi l'apport de Mendelssohn à la musique : il est « à la fois le témoin des solidités anciennes et l'initiateur romantique [...]. La féerie, le surnaturel, l'intériorité nostalgique opèrent chez lui avec des moyens loyaux, merveilleusement dépouillés. » Mendelssohn occupe en effet une place essentielle entre le baroque contrapuntique de Jean-Sébastien Bach, le classicisme concertant de Mozart et de Haydn, la symphonie beethovénienne, d'une part, et, d'autre part, le romantisme qui vient, celui de Schumann en particulier. Ce dernier, dont le génie est ailleurs, n'a pas comme son ami le don précieux de doser les valeurs sonores et il n'atteint jamais à la transparence orchestrale qui illumine la Symphonie italienne ou l'Écossaise ; Schumann, peut-être, enviait la sérénité et la santé mendelssohniennes qui lui faisaient tellement défaut. Cette sérénité s'accommodait, mais dans l'équilibre, de quelque mélancolie. « J'ai, disait Mendelssohn à ses intimes, une prédilection pour le spleen, comme pour tout ce qui est anglais. Et il me le rend bien. » Ainsi l'auteur du Songe ou de Heimkehr aus der Fremde (Retour au pays) ou des Märchen von der schönen Melusine (Contes de la belle Mélusine) excelle-t-il à créer une atmosphère ; il est en cela précurseur du poème symphonique de Berlioz ou de Liszt, mais sans rien attendre d'un texte pour soutenir son évocation. Le souvenir du titre littéraire suffit à orienter l'allusion descriptive. Il faut oublier que Lieder ohne Worte fut traduit par Romances, car Lieder sans paroles évoque aux Français du xxe siècle un plus noble contenu ; ce détail suffirait à éclairer d'un jour neuf leur interprétation. Mais il ser [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  MENDELSSOHN-BARTHOLDY FELIX (1809-1847)  » est également traité dans :

GADE NIELS (1817-1890)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 598 mots

Personnalité la plus marquante du monde musical danois du xix e siècle. Élevé dans un milieu musical (son père, ébéniste, s'était spécialisé dans la facture d'instruments), Niels Gade fait ses débuts de violoniste en 1833 à l'Orchestre royal de Copenhague. Il réalise ses premiers essais de composition dans les années 1830. Il faut attendre les années 1840 pour voir naître ses premières grandes œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niels-gade/#i_22108

GEWANDHAUS DE LEIPZIG ORCHESTRE DU

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 181 mots
  •  • 4 médias

Les premières bases de ce qui allait devenir l'une des plus importantes institutions musicales allemandes remontent à 1743 lorsque se constitue à Leipzig une petite société de concerts dotée à l'origine de seize musiciens sous la direction de Johann Friedrich Gleditzch. L'arrivée à Leipzig du compositeur Johann Adam Hiller en 1754 donne un essor à cette société, dont l'orchestre atteint trente-tro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre-du-gewandhaus-de-leipzig/#i_22108

LINDBLAD ADOLF FREDERIK (1801-1878)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 561 mots

Compositeur suédois né en Scanie, mort dans l'Ostergötland, Adolf Frederik Lindblad fut le premier des grands compositeurs de mélodies nordiques. Son père adoptif, commerçant, veut lui apprendre son métier ; en vain : le jeune Lindblad joue de la flûte et du piano et cache ses premières partitions dans le grand livre de compte de la boutique ! (À quinze ans, il écrit déjà un concerto pour piano.) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-frederik-lindblad/#i_22108

PERAHIA MURRAY (1947- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 757 mots

Le pianiste et chef d'orchestre américain Murray Perahia naît à New York, le 19 avril 1947, dans une famille d'origine italienne. Il reçoit dès l'âge de trois ans ses premières leçons de piano. Jeanette Haien, assistante d'Abram Chasins – lui-même élève de Josef Hofmann et de Leopold Godowski –, le prend en charge trois ans plus tard. Il parachève sa formation à la High School of Performing Arts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murray-perahia/#i_22108

SCHUMANN ROBERT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 845 mots
  •  • 42 médias

8 juin 1810 Robert Schumann naît à Zwickau, en Saxe, la même année que Frédéric Chopin. 1828 Schumann prend à Leipzig des leçons de piano auprès d'un pédagogue célèbre, Friedrich Wieck, dont la fille Clara est alors âgée de neuf ans. 1829-1839 Schumann écrit l'essentiel de son œuvre pour piano seul. 1829-1833 Schumann compose la Toccata en ut majeur, opus 7 . 1830 Schumann compose Thème su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schumann-reperes-chronologiques/#i_22108

VENT INSTRUMENTS À

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 6 489 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les trompettes »  : […] Jusqu'au début du xix e  siècle, la trompette (diminutif de trompe –  tromba en italien, strombos en grec –, espèce de coquille de mer en spirale) est, avec le trombone, l'instrument type du groupe des cuivres. « Nul instrument n'a été plus utile à l'homme, aussi bien dans la vie civile, religieuse et agricole qu'à la guerre » (M. Franquin). Chez les Hébreux, deux trompettes d'argent battu au ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-a-vent/#i_22108

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « MENDELSSOHN-BARTHOLDY FELIX - (1809-1847) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-mendelssohn-bartholdy/