GOFFMAN ERVING (1922-1982)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Erving Goffman est un sociologue américain d'origine canadienne. Ses parents étaient des commerçants juifs émigrés de Russie. Il étudie d'abord la chimie à l'université du Manitoba, avant de s'inscrire en sociologie à l'université de Toronto, où il obtient son baccalaureate of arts (B.A.) en 1945. Entre-temps, il avait été engagé par le Canadian Film Board (1943-1944), pour participer à la réalisation de films de propagande militaire.

Un sociologue dans l'institution universitaire

À la rentrée de 1945, il s'inscrit en Ph.D. au département de sociologie de l'université de Chicago, sous la direction de William Lloyd Warner. Dans sa thèse, qu'il soutient en 1953, réalisée aux îles Shetland et intitulée Communication Conduct in an Island Community, au lieu d'étudier la stratification sociale et les marques de statut attaché à chaque strate (comme les Community Studies de son directeur de thèse), il décrit des interactions conversationnelles, interactions de face-à-face entre les membres de l'île de Unst (appelée Dixon dans la thèse), observées directement au cours de parties de cartes ou de billard, de soirées dansantes et autres activités proposées par le principal hôtel de l'île. Goffman construit ainsi une théorie de l'interaction à la fois originale, multidisciplinaire, analytique et enracinée dans l'observation directe. Celle-ci aura une influence considérable.

En 1955-1956, il bénéficie d'un contrat de recherche et va vivre parmi les malades mentaux de l'hôpital Sainte Elizabeth de Washington. Il en tirera un ouvrage, Asylums, paru en 1961, devenu un classique de la sociologie des institutions totalitaires (total institutions), comme il appelle ces organisations prenant en charge toute l'existence de leurs membres et suscitant de leur part des « adaptations secondaires ». Il écrit six ouvrages qui développent et discutent sa théorie de l'interaction : The Présentation of Self in Eve [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'Université, université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, fondateur du Laboratoire Printemps (professions, institutions, temporalité), U.M.R. 8085 du C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  GOFFMAN ERVING (1922-1982)  » est également traité dans :

CARRIÈRE, sociologie

  • Écrit par 
  • Mathilde SEMPÉ
  •  • 1 129 mots

Dans le chapitre « Carrière « morale » »  : […] Le sociologue américain Erving Goffman (1922-1982) défait le sens initial de « carrière », attaché selon lui à décrire les modalités de réussite ou d’échec relatifs à « l’entreprise de celui qui entend profiter des possibilités de promotion qu’offre toute profession respectable ». Détournée, la notion de carrière permet d’identifier « les cycles d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carriere-sociologie/#i_98015

COMMERCES URBAINS ET MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Lucine ENDELSTEIN
  •  • 1 096 mots

Avec la confection et l’artisanat, le commerce de détail est une activité associée de longue date aux migrations, au point que Georg Simmel déclarait dès 1908 que « l’étranger fait partout son apparition comme commerçant, et le commerçant comme étranger » (Simmel, 1990). Les réseaux de solidarité entre compatriotes, les obstacles liés au manque de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerces-urbains-et-migrations/#i_98015

COMMUNICATION

  • Écrit par 
  • Yves WINKIN
  •  • 4 805 mots

Dans le chapitre « La poignée de main »  : […] À combien de personnes serrons-nous la main chaque jour sans vraiment y réfléchir ? Le geste semble si banal qu'il donne l'impression d'avoir perdu tout sens dans notre société. Or il suffit qu'une personne ne nous serre pas la main, ou, pire, qu'elle nous serre deux fois la main à bref intervalle, pour que nous attribuions à nouveau beaucoup d'imp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication/#i_98015

ETHNOMÉTHODOLOGIE

  • Écrit par 
  • Louis QUÉRÉ
  •  • 2 353 mots

Dans le chapitre « L'analyse de conversation »  : […] L'analyse de conversation étudie comment les interlocuteurs organisent séquentiellement leur conversation. Parmi les aspects étudiés, on peut relever : les ouvertures, les clôtures, l'initiation d'un premier thème de conversation, le passage d'un thème à un autre, ainsi que la gestion des tours de parole. Des études ont aussi été consacrées à la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnomethodologie/#i_98015

FRUSTRATION RELATIVE

  • Écrit par 
  • Olivier FILLIEULE
  •  • 2 177 mots

Dans le chapitre « Perceptions de l’injustice et construction du mécontentement  »  : […] La sociologie des mouvements sociaux a opéré un tournant constructiviste dans les années 1980. Certes, dès 1962, Smelser soulignait que toute « tension structurelle » ne pouvait produire d’effet véritable que dans la mesure où une telle signification lui était donnée par les acteurs eux-mêmes. Avec la mobilisation des ressources, en revanche, l’at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frustration-relative/#i_98015

IDENTITÉ

  • Écrit par 
  • Annie COLLOVALD, 
  • Fernando GIL, 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Pierre TAP
  •  • 13 233 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une production collective »  : […] Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses transformations sociales se sont conjuguées pour perturber la transmission héréditaire d'une place définie dans la société et rendre de plus en plus incertaines les identifications sociales. Comment penser désormais l'ordre social et l'action sociale ? Comment les individus construisent-ils leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identite/#i_98015

LIEN SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 247 mots

Ce vocable peut a priori désigner une simple tautologie, à savoir que les hommes se lient entre eux pour constituer une société. D'un point de vue phénoménologique, il n'est pas déplacé d'indiquer que le « nous » est présent dans tout « moi », dans la mesure où le « moi » de l'individu est précisément façonné par l'action des autres dans le pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lien-social/#i_98015

SOCIOLOGIE - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 7 716 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'interactionnisme symbolique »  : […] Qualifiant ceux qu'on appelle parfois les sociologues de la « seconde école de Chicago » (Everett C. Hughes, Anselm Strauss, Howard Becker, Erving Goffman) et leur nombreuse postérité, le terme interactionnisme symbolique a été inventé par Herbert Blumer (1900-1987), qui est radicalement opposé au fonctionnalisme et qui propose une thèse alternat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-grands-courants/#i_98015

TYPOLOGIE, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude COMBESSIE
  •  • 1 639 mots

Le mot « typologie » apparaît au xix e  siècle pour désigner les types ou les classifications des sciences de la nature, et différencier leur mode d'élaboration « scientifique » des classifications communes ou des types des philosophes et des exégètes bibliques. Il implique, comme en philosophie, une explicitation raisonnée des principes « essenti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typologie-sociologie/#i_98015

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude DUBAR, « GOFFMAN ERVING - (1922-1982) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erving-goffman/