GOFFMAN ERVING (1922-1982)

Identité et stigmatisation

Cettethéorie de l'identité se trouve au cœur de l'ouvrage suivant, Stigma, qui peut être considéré comme une sorte de chef-d'œuvre caché. Goffman y avance en effet masqué, car il ne prétend pas théoriser une question aussi controversée que celle de l'identité personnelle. Il analyse une relation qu'il appelle stigmatisation et qui lie un « normal » et un « handicapé », c'est-à-dire quelqu'un affecté d'un stigmate, qu'il s'agisse d'un handicap physique ou social, quelqu'un de discrédité ou de « discréditable » socialement.

Ce dialogue du « normal » et du « stigmatisé » est en fait une métaphore de la vie sociale. Ce sont des points de vue qui se confrontent. Dans l'interaction, lors de la rencontre entre soi et autrui, chacun cherche à « typifier » l'autre pour l'identifier. Il suffit qu'une différence (de la couleur de peau à l'accent en passant par la démarche) soit traitée en inégalité pour que l'étiquette attribuée à autrui devienne un stigmate. Cette « identité attribuée par autrui » risque de ne pas correspondre à l'identité « revendiquée par soi » que l'autre espère qu'on lui reconnaisse. Cet écart entre les deux facettes de l'identité provoque du malaise dans la communication et de la souffrance chez le stigmatisé. Il suscite des stratégies identitaires de « gestion du stigmate », depuis l'affrontement jusqu'à la résignation en passant par la fuite et la négociation.

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur d'Université, université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, fondateur du Laboratoire Printemps (professions, institutions, temporalité), U.M.R. 8085 du C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  GOFFMAN ERVING (1922-1982)  » est également traité dans :

CARRIÈRE, sociologie

  • Écrit par 
  • Mathilde SEMPÉ
  •  • 1 129 mots

Dans le chapitre « Carrière « morale » »  : […] Le sociologue américain Erving Goffman (1922-1982) défait le sens initial de « carrière », attaché selon lui à décrire les modalités de réussite ou d’échec relatifs à « l’entreprise de celui qui entend profiter des possibilités de promotion qu’offre toute profession respectable ». Détournée, la notion de carrière permet d’identifier « les cycles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carriere-sociologie/#i_98015

COMMUNICATION

  • Écrit par 
  • Yves WINKIN
  •  • 4 805 mots

Dans le chapitre « La poignée de main »  : […] les opérations quotidiennes de « ratification réciproque », selon la formule d'un autre membre du collège invisible, le sociologue Erving Goffman. Serrer la main le matin, ce n'est pas seulement saluer un collègue, c'est encore confirmer son appartenance à un certain groupe social en employant son « idiome cérémoniel ». On est bien dans la « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication/#i_98015

ETHNOMÉTHODOLOGIE

  • Écrit par 
  • Louis QUÉRÉ
  •  • 2 353 mots

Dans le chapitre « L'analyse de conversation »  : […] de peu de secours, que ce soit l'entretien, le sondage ou l'observation ethnographique. Ce naturalisme doit beaucoup à Goffman. Mais Goffman ne peut pas être considéré comme un ethnométhodologue. Goffman et Garfinkel ont été proches l'un de l'autre, et certaines convergences sont évidentes dans leurs recherches. Mais leurs projets intellectuels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnomethodologie/#i_98015

FRUSTRATION RELATIVE

  • Écrit par 
  • Olivier FILLIEULE
  •  • 2 177 mots

Dans le chapitre « Perceptions de l’injustice et construction du mécontentement  »  : […] rares exceptions près. La prise en compte de la perception des griefs par les individus dans l’émergence des mobilisations ne se développe donc réellement qu’à partir de l’importation par William Gamson du modèle d’« analyse des cadres d’interprétation » élaboré par Erving Goffman (Frame Analysis : an Essay on the Organization […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frustration-relative/#i_98015

IDENTITÉ

  • Écrit par 
  • Annie COLLOVALD, 
  • Fernando GIL, 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Pierre TAP
  •  • 13 234 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une production collective »  : […] Dans Stigmate, publié en 1963, Goffman montre ainsi le travail de qualification opéré dans les interactions quotidiennes qui transforme n'importe quelle propriété sociale (être blanc, être petit, avoir les cheveux longs) en attribut disqualifiant car désapprouvé et jugé inapproprié par les autres. Ce processus de marquage que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identite/#i_98015

LIEN SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 247 mots

. Tout lien social, même le plus élémentaire (entre la mère et son enfant, par exemple), prend son appui sur une situation au sens que lui donne Erving Goffman (ici la coprésence de l'enfant et de sa mère), c'est-à-dire d'environnement spatio-temporel au sein duquel les acteurs sociaux sont à portée perceptive les uns des autres, et un contexte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lien-social/#i_98015

SOCIOLOGIE - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 7 717 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'interactionnisme symbolique »  : […] dans l'individualisme méthodologique) mais des interprétations de situations concrètes. Or ces situations sont faites d'interactions entre plusieurs personnes dont les interprétations sont, selon l'expression d'Erving Goffman (1922-1982), « des relations syntaxiques qui unissent les actions des diverses personnes mutuellement en présence » (1974 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-grands-courants/#i_98015

TYPOLOGIE, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude COMBESSIE
  •  • 1 639 mots

Observant la condition des malades mentaux en hôpital psychiatrique, Erving Goffman articule le projet réformateur (guérir) et la surveillance généralisée de l'institution à son système de contraintes auxquelles les « internés » répondent par des stratégies d'adaptation et de résistance qui sont tenues pour autant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typologie-sociologie/#i_98015

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude DUBAR, « GOFFMAN ERVING - (1922-1982) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erving-goffman/