TROELTSCH ERNST (1865-1923)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théologien et philosophe allemand. La pensée de Troeltsch se forma, pendant ses années d'études à Erlangen et à Göttingen, au contact de l'idéalisme de Gustav Class, du leibnizianisme de H. Lotze, du moralisme d'A. Ritschl, de la rigueur philologique de P. de Lagarde. Après son habilitation en 1891 à Göttingen, il devient professeur de théologie systématique à la faculté de théologie protestante de Bonn (1892), puis de Heidelberg (1894). À partir de 1910, il donne également à Heidelberg un enseignement de philosophie, à une époque de sa vie où il subit fortement l'influence de Max Weber, son collègue et voisin. En 1915, il accepte la chaire de philosophie que lui offre l'université de Berlin. La guerre de 1914-1918 provoque en lui un intense conflit intérieur : Troeltsch est déchiré entre son patriotisme et son idéalisme chrétien. Après la guerre, les deux camps lui reprochent son attitude : regardé comme « traître à la patrie » par certains Allemands, il passe pour un « nationaliste » aux yeux de certains Anglais. À la fin de la guerre, Troeltsch s'engage néanmoins dans une certaine activité politique. Il est très lié avec H. Delbrück et F. Meinecke, exerce avec eux une certaine influence sur le chancelier Bethmann-Hollweg, coopère à la fondation du Parti démocrate allemand, est élu député au parlement prussien et accepte le poste de sous-secrétaire d'État au ministère des Affaires culturelles de l'État de Prusse. Il est l'ami de Rathenau et se montre profondément affecté par son assassinat en 1922. Troeltsch meurt d'une embolie pulmonaire au moment où il allait partir pour une tournée de conférences en Angleterre. Les « Spektator-Briefe », articles qu'il écrivit de 1918 à 1922 pour la revue Kunstwart, sont un précieux témoignage sur la situation politique, économique et spirituelle dans l'Allemagne de l'après-guerre.

L'œuvre et la pensée de Troeltsch sont extrêmement variées, « polymorphes », comme la vérité elle-même, selon sa propre affirm [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TROELTSCH ERNST (1865-1923)  » est également traité dans :

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les modes indirects d'expression des conflits »  : […] En premier lieu, l'existence d'un conflit peut renforcer l'intégration sociale. Mais il ne s'agit pas ici d'une liaison véritable entre le conflit et l'intégration, puisque c'est le conflit entre deux unités d'action qui renforce l'intégration de chacune d'entre elles. C'est ainsi que Durkheim a rappelé qu'en période de guerre l'anomie tendait à di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conflits-sociaux/#i_23310

ÉGLISE ET SECTE, notion d'

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT
  •  • 1 350 mots

Dans le chapitre « Des organisations différenciées »  : […] Ce modèle dual d'organisation des groupements chrétiens, développé au début du xx e  siècle par deux sociologues allemands, Ernst Troeltsch et Max Weber, met l'accent sur le caractère exclusif (secte) ou au contraire inclusif (Église) des groupes religieux. Dans une telle perspective, la secte est une association volontaire de croyants unis par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-et-secte-notion-d/#i_23310

SECTES

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT, 
  • Jean SÉGUY
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La secte comme type sociologique »  : […] Historiens et sociologues se sont efforcés de définir la secte de façon moins sommaire : ainsi Paul Alphandéry ou Gustave Le Bon. Mais leurs efforts restaient tributaires de données historiques partielles ou d'une psycho-sociologie contestable. Il fallut attendre Weber et Troeltsch pour voir naître une analyse correcte du concept de secte. Il s'ag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes/#i_23310

Pour citer l’article

Pierre HADOT, « TROELTSCH ERNST - (1865-1923) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-troeltsch/