MENDELSOHN ERICH (1887-1953)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Erich Mendelsohn, Tour Einstein, Potsdam

Erich Mendelsohn, Tour Einstein, Potsdam
Crédits : Erik Bohr/ AKG

photographie

Le pavillon De la Warr

Le pavillon De la Warr
Crédits : Hulton Getty

photographie


Exils et nouvelles recherches

Très impliqué dans les mouvements sionistes, Mendelsohn fuit l'Allemagne dès 1933, quelques semaines après l'arrivée au pouvoir de Hitler. Après un séjour aux Pays-Bas, en Belgique et l'échec d'un projet d'« Académie méditerranéenne européenne » à Cavalière (Var) avec Hendrik Wijdeveld et Amédée Ozenfant, Mendelsohn s'installe à Londres et réalise quelques projets en association avec Serge Chermayeff (Pavillon De La Warr, club balnéaire à Bexhill-on-Sea, 1934-1935 ; maison Cohen à Londres, 1935-1936). À partir de 1934, il a plusieurs projets en Palestine. Il conçoit d'abord une maison pour Chaim Weizmann à Rehoboth (achevée en 1937) ; d'autres réalisations suivront qui le conduiront à s'installer à Jérusalem en 1939 (maison et bibliothèque Schocken à Jérusalem, 1936-1937 ; centre médical de l'université d'Hadassah, 1936-1938 ; banque anglo-palestinienne à Jérusalem, 1936-1939). Son travail est alors marqué par la recherche d'une synthèse entre un modernisme d'origine occidentale et une tradition liée aux conditions locales dont témoigne son intérêt pour l'architecture du Moyen-Orient.

Le pavillon De la Warr

Le pavillon De la Warr

Photographie

Un escalier du pavillon De la Warr, à Bexhill-on-Sea, East Sussex (Grande-Bretagne) : une réalisation des architectes Erich Mendelsohn et Serge Chermaieff. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

En 1941, c'est le dernier exil ; Mendelsohn s'installe aux États-Unis, d'abord à New York, puis à San Francisco en 1945. Il enseigne à l'université de Berkeley à partir de 1947. Après plusieurs années difficiles, il obtient de nouvelles commandes, notamment pour plusieurs centres communautaires juifs (à Saint-Louis, Missouri, en 1946-1950, à Cleveland en 1946-1952, etc.). Ses dernières œuvres, dont les plus importantes sont l'hôpital Maimonides (1946-1950) et la villa Russell (1950-1951) construits à San Francisco, témoignent d'une nouvelle orientation de son travail. Mendelsohn meurt à San Francisco en 1953.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : architecte, docteur en histoire de l'art, enseignant à l'école d'architecture de Paris-Malaquais

Classification


Autres références

«  MENDELSOHN ERICH (1887-1953)  » est également traité dans :

TOUR EINSTEIN, Potsdam (E. Mendelsohn)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

La tour Einstein est l'une des œuvres les plus marquantes de l'architecture expressionniste que l'on pourrait caractériser comme une dramatisation de l'espace et des formes. Elle parachève une série de projets imaginaires dessinés par Erich Mendelsohn (1887-1953) pendant la Première Guerre mondiale, dont plusieurs se référaient à des programmes indu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-einstein/#i_4822

ARCHITECTURE EXPRESSIONNISTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 909 mots

1913-1918 Îlot d'habitation sur le Spaarndammerplantsoen, Amsterdam, Michel De Klerk (1884-1923). Réalisé en trois phases, cet îlot situé en bordure d'une voie de chemin de fer, au nord-ouest de la ville, est l'exemple le plus spectaculaire de l'architecture de l'École d'Amsterdam. La composition des façades, l'ondulation des murs de briques, les détails de toitures et des fenêtres témoignent du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-expressionniste-reperes-chronologiques/#i_4822

BEHRENS PETER (1868-1940)

  • Écrit par 
  • Luce CAYLA
  •  • 1 849 mots

Dans le chapitre « L'esthétique industrielle »  : […] L'essor extrêmement rapide de l'industrie allemande, tout en stimulant le modelage d'un espace social selon des perspectives utilitaristes, favorisa l'invention d'une « figuration » nouvelle, visant à exprimer la modernité techniciste ; la nécessité se faisait sentir de mettre en question le machinisme du xix e  siècle. La fondation en 1907 du Deutscher Werkbund fut le manifeste de l'intégration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-behrens/#i_4822

ORGANIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Bruno ZEVI
  •  • 3 077 mots
  •  • 4 médias

« Il a vingt ans de plus que moi. Mais nous sommes devenus amis dans l'instant même, ensorcelés que nous étions par l'espace, tendant nos mains dans l'espace l'un vers l'autre : même chemin, même but, même vie, je crois. Nous nous sommes entendus immédiatement comme des frères [...]. Wright dit que l'architecture du futur sera, pour la première fois dans l'histoire, complètement architecture, es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-organique/#i_4822

USINES DU MOUVEMENT MODERNE (PROJETS ET RÉALISATIONS) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 651 mots

1901-1904 Cité industrielle, Tony Garnier (projet théorique). L'usine principale de la Cité industrielle, qui est aussi sa raison d'être, est une usine métallurgique, formée essentiellement de hauts-fourneaux. Elle est desservie par une gare ferroviaire et une gare d'eau, et les différents bâtiments sont séparés par des avenues plantées d'arbres en quinconce. 1909 Usine de turbines de l'Allgemei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/usines-du-mouvement-moderne-projets-et-realisations-reperes-chronologiques/#i_4822

Pour citer l’article

Hugues FONTENAS, « MENDELSOHN ERICH - (1887-1953) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-mendelsohn/