ÉNÉE

Médias de l’article

Énée, Anchise et Ascagne fuyant Troie, Bernin

Énée, Anchise et Ascagne fuyant Troie, Bernin
Crédits : AKG

photographie

Énée, fuyant Troie, porte son père Anchise, S. Vouet

Énée, fuyant Troie, porte son père Anchise, S. Vouet
Crédits : The Bridgeman Art Library/ Getty

photographie

Purcell, Didon et Énée

Purcell, Didon et Énée
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique


Prince troyen légendaire, fils de la déesse Aphrodite et du mortel Anchise, Énée joue un rôle prépondérant dans la guerre de Troie contre les Grecs, n'étant surpassé en valeur que par son cousin Hector. Dans L'Iliade, Homère suggère qu'Énée ne goûtait guère cette position subalterne, et des légendes ultérieures laissent entendre qu'il contribua à trahir Troie pour la livrer aux Grecs. Cependant, la tradition la plus commune présente Énée comme le chef des survivants troyens après la chute de la ville. Quoi qu'il en soit, Énée survit à la guerre de Troie et devient un personnage central de la mythologie romaine.

La présence de héros homériques dans les légendes de la péninsule italienne et de la Sicile remonte au viiie siècle av. J.-C., et les colonies grecques qui s'installent dans ces régions à cette époque et au siècle suivant se réclament fréquemment des grandes figures de la guerre de Troie. Certaines légendes associent Énée à des lieux et des familles de la péninsule, en particulier dans le Latium. Tandis que Rome étend son influence sur le pourtour méditerranéen, les auteurs romains entreprennent la construction d'une mythologie propre à lui procurer d'emblée une dignité plongeant ses racines dans l'Antiquité et capable de rivaliser avec la supériorité culturelle des Grecs, qui leur pèse. L'appartenance d'Énée à la lignée troyenne, ennemie des Grecs, et le fait que les traditions antérieures le laissent libre après la guerre de Troie en font un personnage tout désigné pour assumer le rôle de fondateur de la grandeur de Rome.

C'est le poète Virgile qui insuffle aux différentes légendes relatives à Énée la forme que nous leur connaissons aujourd'hui. La famille de Jules César, et donc d'Auguste, protecteur de Virgile, clame son appartenance à la lignée du héros troyen par son fils Ascagne, connu sous le nom d'Iule. Virgile s'approprie ces traditions afin de créer son chef-d'œuvre, L'Énéide, épopée rédigée en latin dont le héros symbolise non seulement le destin et l'avancée de Rom [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  ÉNÉE  » est également traité dans :

ANCHISE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 108 mots
  •  • 2 médias

Personnage de la légende grecque qui appartenait à la branche cadette de la famille royale de Troie. Il gardait ses troupeaux sur le mont Ida où Aphrodite le rencontra et s'éprit de lui, touchée par sa beauté. Elle s'unit à lui et lui donna un fils, Énée. Pour avoir révélé le nom de la mère de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anchise/#i_922

ÉNÉIDE, Virgile - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Gabrielle SLAMA
  •  • 774 mots
  •  • 1 média

Géorgiques (27 av. J.-C.) témoignent de cette aspiration, où se formule déjà le désir d'un retour aux sources. Mais Virgile est aussi l'auteur de l'Énéide. Cette épopée relate les exploits d'Énée et les origines de Rome. Elle put apparaître en son temps comme une œuvre de propagande puisqu'elle faisait de l'empereur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eneide/#i_922

HOMÈRE

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER, 
  • Gabriel GERMAIN, 
  • Michel WORONOFF
  •  • 12 000 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Pour qui ? Par qui ? »  : […] On peut aller jusqu'à conjecturer qu'il aurait composé pour des seigneurs voisins, qui prétendaient descendre d'Énée ou de Glaucos ; on pourrait penser aussi aux Nestorides de Milet. Simples possibilités. Rien n'empêche d'admettre qu'il ait résidé à Chios, où l'on retrouve plus tard les Homérides. Et pourquoi ne se serait-il pas appelé Homère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere/#i_922

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Les origines

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 5 635 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Énée et la légende troyenne »  : […] au xiie siècle avant notre ère. Alors, le héros troyen Énée qui avait échappé à la destruction de sa patrie et à la haine de Junon serait arrivé avec ses compagnons, après un long et périlleux périple, jusqu'aux bords du Tibre, fleuve nourricier de l'Italie. Il s'allie à Évandre, Grec originaire d'Arcadie, qui avait déjà fondé une petite cité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-les-origines/#i_922

STATUE D'AUGUSTE DITE DE PRIMA PORTA

  • Écrit par 
  • Gilles SAURON
  •  • 237 mots
  •  • 1 média

Découverte à Prima Porta, dans une villa que possédait Livie sur l'antique territoire de Véies, la statue d'Auguste conservée dans la galerie Chiaramonti des musées du Vatican est sans doute la copie du nouveau type statuaire adopté par Auguste à la suite de la restitution des enseignes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/statue-d-auguste-dite-de-prima-porta/#i_922

VÉNUS, religion romaine

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 849 mots

Personnification d'un substantif neutre signifiant à peu près « le charme » au sens le plus fort du mot, tout ce qui est de nature à engendrer un attrait dont la raison ne rend pas compte. Pour prendre une idée de l'étendue des connotations de ce terme, il faut se rappeler que la même racine a fourni des noms aussi différents que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venus-religion-romaine/#i_922

VIRGILE (-70--19)

  • Écrit par 
  • Jacques PERRET
  •  • 4 784 mots

Dans le chapitre « « L'Énéide », interprétation de l'histoire »  : […] L'Odyssée, l'action commence in medias res. Alors qu'Énée et ses Troyens pensaient atteindre enfin l'Italie, une violente tempête, suscitée par la rancunière Junon, les jette en Afrique. Ils sont reçus avec bonté par la reine Didon (ch. I). Au cours d'un banquet, Énée raconte la fin de Troie (ch. II), les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virgile/#i_922

Pour citer l’article

« ÉNÉE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/enee/