HERMÈS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Hermès

Hermès
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hermès attachant sa sandale

Hermès attachant sa sandale
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie


Divinité du panthéon grec, fruit des amours nocturnes de Zeus et de Maia, la plus jeune des Pléiades, Hermès naît dans un antre obscur du mont Cyllène. Les légendes les plus complètes que nous a laissées la tradition grecque concernent l'histoire de ses enfances (Hymne homérique à Hermès ; Bibliothèque d'Apollodore, III, x, 2 ; Sophocle, Les Limiers). Sitôt né, après s'être délié de ses langes, Hermès quitte l'antre maternel : de la tortue de montagne qu'il rencontre sur le seuil, il fabrique la lyre ; puis, se dirigeant vers la Piérie (pâturage divin), il vole cinquante vaches à Apollon. Vol rusé, qu'il masque en renversant les traces des animaux (marche à reculons) et en mettant à ses pieds des sandales de tamaris et de myrte tressés. Vol qu'il dit être la meilleure technè pour parvenir à acquérir sa part de timè, c'est-à-dire son lot de biens et de reconnaissance comme dieu à part entière dans l'Olympe. Deux étapes marquent cette lutte pour la reconnaissance, qui se fait bientôt lutte de kratos (puissance, pouvoir) entre Hermès et Apollon, le grand frère solidement nanti : la première est de sacrifier deux génisses du troupeau divin (après avoir inventé la pureia, fabrication du feu par frottage du bois) contre toutes les règles de distinction des parties de viande (hosios, hiéros, géras, distribution par tirage au sort) au profit d'une interchangeabilité des parts ; en ne consommant aucune de ces parts, il s'inclut finalement dans la koinônia (communauté) des douze grands dieux. Au mouvement d'humanisation de ce troupeau, qui désormais stabulera et se reproduira en se multipliant, correspond symétriquement le procès du passage d'Hermès, initialement immortel mais non reconnu comme dieu, à la divinité pleine et entière, accordée par la dikè de Zeus, qui conseille le règlement à l'amiable du litige entre les deux frères. Passage dû tout entier au pouvoir de renversement d'Hermès (renversement rusé des traces ; renversement d'Apollon qui, lié par le plaisir et le désir de la lyre, s'avère être le plus faible ; renversement con [...]

Hermès

Hermès

Dessin

Fils illégitime de Zeus, Hermès est le dieu voyageur, le messager des Olympiens. Il protège les héros. On le représente chaussé de sandales magiques ailées, coiffé d'un chapeau large de voyage, le pétase, et d'un caducée, un bâton symbolisant ses fonctions de hérault. Dans les cités,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Hermès attachant sa sandale

Hermès attachant sa sandale

Photographie

Hermès attachant sa sandale, copie romaine dont l'original du IVe siècle av. J.-C est attribué à Lysippe ou à son école, marbre. Musée du Louvre. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : docteur en histoire, diplômée d'études supérieures spécialisées en psychopathologie clinique, psychanalyste

Classification


Autres références

«  HERMÈS  » est également traité dans :

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Spéculations sur la sympathie universelle »  : […] Les contacts avec l'Orient enrichissent d'autre part l'hellénisme de nouvelles spéculations. L' hermétisme est, comme son nom l'indique, mis sous le patronage d' Hermès, transposition grecque du Thot égyptien, inventeur de l'écriture et des sciences sacrées, scribe des Enfers. Il est accessible dans les traités du Corpus hermétique , d'époque romaine, mais dont les éléments r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_33924

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Fonctions de l'image

  • Écrit par 
  • François LISSARRAGUE
  •  • 4 758 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vocabulaire »  : […] Le grec, pour désigner une statue, n'a pas de terme spécifique. On relève plusieurs mots dont les emplois varient suivant les contextes et les époques ; sans les passer tous en revue, on notera les plus fréquents. Eikon n'apparaît qu'à l'époque classique ; le mot n'existe pas chez Homère ; au v e  siècle avant J.-C., il dési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-fonctions-de-l-image/#i_33924

HERMAPHRODITE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 152 mots

L'enjeu philosophique du symbolisme de l'hermaphrodite est tout entier présent dans un aphorisme de l'alchimiste Heinrich C. Khunrath : « De l'Un grossier et impur naît un Un extrêmement pur et subtil. » L'hermaphrodite symbolise le processus de métamorphose de la conscience qui sous-tend cette naissance de l'Un véritable. Mythologiquement, l'hermaphrodite est l'enfant d'Hermès et d'Aphrodite. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermaphrodite/#i_33924

HERMÉTISME

  • Écrit par 
  • Sylvain MATTON
  •  • 4 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Thot à Hermès Trismégiste »  : […] Le dieu égyptien Thot ( dhwti ) était primitivement un dieu local du Delta. Son culte se développa particulièrement à Shmum ou Chnumu (aujourd'hui Achmunein), ville de Moyenne-Égypte que les Grecs appelèrent Hermopolis (« ville d'Hermès »). L'ibis incarnait sa forme immatérielle, mais aussi le babouin, adoré à Shmum avant sa venue. Thot régnait sur tout ce qui comporte une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermetisme/#i_33924

MERCURE, religion romaine

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 337 mots

L'origine de cette divinité est obscure, italique sans doute à en juger par des témoignages épigraphiques osques et ombriens. Le plus probable est qu'il faut rattacher le nom de Mercurius à la racine qui désigne en latin les marchandises et leur circulation. Une chose est sûre en tout cas : Mercure est le dieu des marchands dès la plus haute antiquité. Il se peut que son cul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercure-religion-romaine/#i_33924

MITHRAÏSME

  • Écrit par 
  • Robert TURCAN
  •  • 3 416 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mithra hellénistique »  : […] Dans l'Asie Mineure des diadoques, les dynastes d'origine iranienne (et dont certains revendiquaient une hérédité achéménide) ont favorisé les premières contaminations gréco-orientales qui allaient ouvrir le chemin de l'Occident à un mithraïsme hellénisé. Le nom théophore Mithridatès ou Mithradatès qu'ont porté des rois de Pont, d'Arménie et de Commagène atteste qu'ils vénéraient en Mithra le gara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mithraisme/#i_33924

MYTHOLOGIES - Le monde gréco-romain

  • Écrit par 
  • John SCHEID, 
  • Giulia SISSA, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  • , Universalis
  •  • 4 799 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les puissances majeures »  : […] Au sommet de l'Olympe, dominant l'Univers, Zeus souverain, maître du Ciel, Père des dieux et des hommes, avec son épouse légitime, l'irascible Héra, la royale, sa propre sœur ; ensuite, les deux frères du prince : Poséidon, seigneur de toutes les eaux, des rivières, de la mer, du fleuve Océan, dont le flux ceinture le monde, Ébranleur du sol, maître des chevaux ; puis Hadès, dont le lot est de ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-le-monde-greco-romain/#i_33924

PAN, mythologie

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 442 mots
  •  • 1 média

Originaire sans doute d'Arcadie, Pan est un dieu des bergers et des troupeaux, dont le culte s'est répandu à travers la Grèce et a débordé les limites du monde hellénique. Mi-homme, mi-bouc, il bondit de rocher en rocher, agile à la course, à moins qu'il n'aille se tapir dans quelque buisson, à l'affût des nymphes, ou qu'il ne se repose près de quelque source, à l'ombre des bois ; tous lieux qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pan-mythologie/#i_33924

Pour citer l’article

Laurence KAHN, « HERMÈS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermes/