Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHICHÉN-ITZÁ

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm - crédits : Encyclopædia Universalis France

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm

Ville d'importance secondaire pendant la période classique de la civilisation maya au Yucatán, abandonnée vers l'an 900, Chichén-Itzá a joué pendant les deux premiers siècles du IIe millénaire (fin xe-fin xiie s.) le rôle d'une brillante capitale politique et religieuse. Des envahisseurs non maya, les Itzá, provenant du plateau central et de la côte du golfe, sous le commandement de chefs toltèques, y situèrent le centre d'un empire qui comprenait toute la partie septentrionale de la péninsule.

Ces nouveaux venus apportèrent en pays maya des conceptions religieuses, sociales et artistiques nouvelles, telles que les cultes astraux, les sacrifices humains, la suprématie des guerriers. L'architecture de Chichén-Itzá rappelle de très près celle de Tula. Le temple des Guerriers, chef-d'œuvre de l'architecture précolombienne, est identique dans sa conception au temple de l'Étoile du matin de la capitale toltèque. Il en est de même des principaux monuments tels que la pyramide dite El Castillo, le grand Jeu de paume, le temple des Jaguars. Cependant l'élégance et la perfection de la facture des bas-reliefs, la juxtaposition des serpents à plumes toltèques et de divinités maya, la figuration de dignitaires toltèques et maya dans les fresques montrent qu'il s'agit là d'un art qui n'est pas seulement importé, mais plutôt d'une greffe admirablement réussie.

Chichén-Itzá : temple des Guerriers - crédits :  Bridgeman Images

Chichén-Itzá : temple des Guerriers

Chichén-Itzá : El Castillo - crédits : Cosmo Condina/ Getty Images

Chichén-Itzá : El Castillo

Les disques d'or ciselés extraits du grand cenote (puits naturel) où l'on jetait des offrandes et des victimes humaines témoignent eux aussi de cette fusion de deux cultures : leurs motifs sont d'inspiration toltèque, l'art exquis de la ciselure révèle la main de l'artiste maya.

— Jacques SOUSTELLE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : de l'Académie française, professeur à l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification

Pour citer cet article

Jacques SOUSTELLE. CHICHÉN-ITZÁ [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm - crédits : Encyclopædia Universalis France

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm

Chichén-Itzá : temple des Guerriers - crédits :  Bridgeman Images

Chichén-Itzá : temple des Guerriers

Chichén-Itzá : El Castillo - crédits : Cosmo Condina/ Getty Images

Chichén-Itzá : El Castillo

Autres références

  • CODEX MAYAS

    • Écrit par
    • 2 839 mots
    • 4 médias
    ...estime, d’après des différences stylistiques et le jeu des couleurs, qu’il est l’œuvre de huit scribes différents. Il avance une provenance de la cité de Chichén-Itzá et propose une datation du xiiie siècle pour son élaboration. Une origine peu probable compte tenu des récentes révisions de la chronologie...
  • MAYAS

    • Écrit par
    • 6 683 mots
    • 6 médias
    Il ne fait en tout cas guère de doute que certains d'entre eux font partie des nouveaux arrivants qui contribuent à l'apogée de Chichén-Itzá au Postclassique ancien (900-1200). Cette cité était déjà un centre Puuc actif, mais à partir de 950 environ, on assiste à un déplacement de son centre de gravité,...
  • PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

    • Écrit par , , , et
    • 17 212 mots
    • 4 médias
    ...jaguars. Entre les xe et xie siècles, leur influence se fait sentir d'un bout à l'autre de la Méso-Amérique, jusqu'au Yucatán, à Chichén Itza, ou dans les hautes terres du Guatemala. Le style toltèque est enregistré sur de nombreux sites, comme à Chichén Itza qui adopte les ...
  • TULA

    • Écrit par
    • 461 mots
    • 4 médias

    En aztèque Tollan, « lieu de roseaux » (d'où le nom de Toltèques désignant ses habitants), Tula a été fondée vers 800, à environ 80 kilomètres au nord-est de Mexico, par des immigrants venus du nord-ouest du Mexique. Les édifices datent de 900-950 environ.

    L'interprétation de...