ÉDUCATIONLes systèmes scolaires des pays développés

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La formation technique et professionnelle

La plupart des systèmes éducatifs s'efforcent de mettre en place des structures de formation technique et professionnelle permettant aux jeunes d'acquérir de véritables qualifications professionnelles reconnues sur le marché du travail. Mais si le but est commun à tous les pays, la diversification progressive des structures scolaires de formation en filières générales, techniques ou professionnelles à la fin de la scolarité obligatoire se fait selon des modalités très variables d'un pays à l'autre.

Les modèles

En simplifiant quelque peu, on peut dire qu'il existe trois modèles dominants de formation technique et professionnelle :

– Le modèle « scolaire », dans lequel l'acquisition des qualifications se fait pour l'essentiel dans des structures scolaires de type « lycée », avec des enseignants dépendant du ministère de l'Éducation nationale et des programmes établis par celui-ci. Ce modèle est dominant en France, en Italie, en Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas et en Suède.

– Le modèle « alterné », centré sur l'apprentissage, a la faveur des pays germanophones (Allemagne, Suisse, Autriche). Il se caractérise par une dualité des structures de formation qui combinent école et entreprise, des corps enseignants – professeurs des écoles professionnelles et formateurs en entreprise – et des programmes qui font alterner les connaissances générales et la pratique professionnelle.

– Enfin, il existe le modèle « post-scolaire », où l'essentiel de la formation technique et professionnelle s'acquiert sur le lieu du travail après la sortie de l'école, celle-ci étant surtout centrée sur l'acquisition des connaissances générales. C'est surtout au Royaume-Uni que le développement des formations post-scolaires a pris une place prépondérante avec le lancement du Youth Training Scheme en 1983, bien que de nombreux autres pays (Pays-Bas, Espagne, Italie, France) aient aussi mis en place des actions de formation post-scolaires au cours des années 1980 pour lutter contre le chômage des jeunes.

Il va sans dire qu'aucun de ces trois modèles ne prétend à l'exclusivité en matière d'acquisition des qualifications dans un pays donné. On les trouve à peu près partout, mais leur importance relative varie en fonction du niveau et du secteur professionnel considéré : en Allemagne, le système dual d'apprentissage domine le processus de formation au niveau des ouvriers qualifiés, mais les filières techniques scolaires sont prépondérantes dans la formation des techniciens. En France, où les filières techniques scolaires dominent largement, l'apprentissage occupe une place non négligeable pour l'acquisition des qualifications nécessaires aux métiers de l'artisanat.

Évolutions récentes

Trois tendances peuvent être dégagées.

La « professionnalisation » des filières scolaires au niveau du secondaire est très nette dans la mesure où l'accroissement des effectifs et des diplômés des séries techniques et professionnelles est plus rapide que dans l'enseignement général. Les formations professionnelles scolaires commencent aussi à pratiquer l'alternance entre les périodes de formation à l'école et dans l'entreprise. La généralisation des stages ou des séquences éducatives en entreprise contribue à mieux informer les élèves sur les conditions réelles d'exercice d'une profession et à les initier aux rythmes de l'entreprise. La pratique des jumelages et des accords de partenariat entre établissements scolaires et entreprises a conduit à un rapprochement très net de ces deux mondes qui, naguère, s'ignoraient largement.

Le renouveau de la filière de formation en alternance par excellence qu'est l'apprentissage est très net, malgré les années de crise qui auraient pu décourager les entreprises de créer des places d'apprentissage. L'action des pouvoirs publics, qui ont accordé des facilités financières importantes aux P.M.E. pour qu'elles offrent des formations aux jeunes sortant de l'école à temps plein, a été déterminante dans de nombreux pays.

Enfin, de nombreux programmes de formation post-scolaire ont été mis en place au cours des années 1980 pour faciliter la transition, l'adaptation ou l'insertion des jeunes dans l'emploi : Youth Training au Royaume-Uni, contrats emploi-formation en France et en Italie, le programme « expérience du travail » en Irlande, emplois d'initiation et d'orientation aux Pays-Bas. Ces programmes ont parfois été critiqués dan [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ÉDUCATION  » est également traité dans :

ÉDUCATION - Philosophie de l'éducation

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 2 340 mots
  •  • 1 média

Dans le dernier quart du xxe siècle, la pensée de l'éducation prend position en fonction d'une triple référence : l'histoire ancienne et moderne des rapports entre éducation et philosophie dans la culture occidentale ; la remise en question théorique et pratique de l'huma […] Lire la suite

ÉDUCATION - Types et fins de l'éducation

  • Écrit par 
  • Viviane ISAMBERT-JAMATI
  •  • 3 810 mots

Prise dans la perspective que l'on va adopter, l'éducation est au fondement même de toute société. On traitera ici, non pas de n'importe quel processus de développement et de perfectionnement des individus sous l'action d'autrui, mais seulement de ce processus lorsqu'il met en jeu des adultes à titre d'éducateurs et des êtres non encore adultes à titre d'édu […] Lire la suite

ÉDUCATION - L'histoire de l'éducation

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 2 410 mots

À partir de la fin du xviiie siècle, au sein des sociétés européennes en évolution, l'éducation allait se manifester à la fois comme un enjeu social, comme une composante de la croissance économique, comme une organisation nationale, comme une idée régulatrice et un projet de gouvernement. Il était dès lors prévisible que le propos sur l'éducation en […] Lire la suite

ÉDUCATION - Sociologie de l'éducation

  • Écrit par 
  • François DUBET
  •  • 4 093 mots
  •  • 2 médias

On considère généralement qu'Émile Durkheim est le fondateur de la sociologie française de l'éducation parce qu'il affirmait que l'école a pour finalité de produire des individus socialisés, à travers une « éducation morale » visant à former des acteurs adaptés à des conditions sociales données, et des individus autonomes, des citoyens capables de s'élever vers la culture de la « grande société ». […] Lire la suite

ÉDUCATION - Économie de l'éducation

  • Écrit par 
  • François LECLERCQ
  •  • 3 976 mots

L'approche économique contemporaine de l'éducation s'est développée à partir de la fin des années 1950 avec les travaux de Theodore Schultz (Prix Nobel 1979, Gary Becker (Prix Nobel 1992) et Jacob Mincer qui ont fondé la théorie du capital humain. Selon cette théorie, les compétences acquises dans le système d'enseignement (école, collège, lycée, […] Lire la suite

ÉDUCATION - Les nouvelles technologies au service de l'éducation

  • Écrit par 
  • Gilles BRAUN
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

En modifiant profondément le rapport à la mémoire, au traitement et au transport des données textuelles, sonores ou iconographiques, les nouvelles technologies de l'information et de la communication (N.T.I.C.) influent directement sur les deux missions fondamentales de l'école que sont la transmission du savoir et la socialisation des jeunes. Plus de trente […] Lire la suite

ÉDUCATION - L'accès à l'éducation dans le monde

  • Écrit par 
  • François ORIVEL
  •  • 5 758 mots
  •  • 13 médias

L'idée d'éducation pour tous n'est pas nouvelle. Plusieurs pays européens se sont donné cet objectif dès le xixe siècle. Un certain nombre, dont la France, l'ont réalisé avant 1900. Par la suite, il fut inscrit dans la Déclaration des droits de l'homme adoptée par la communauté internationale après la […] Lire la suite

ÉDUCATION / INSTRUCTION, notion d'

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 1 300 mots

On pourrait penser, dans un premier temps, que les rapports entre « éduquer » et « instruire » sont simples à établir. Si l'on se réfère à la définition qu'Emmanuel Kant donne de l'éducation, à la fin du xviiie siècle, l'instruction apparaît, à côté « des soins, de la discipline et de la formation [ […] Lire la suite

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 335 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'échec du state building »  : […] Pendant une décennie, la rhétorique de la coalition occidentale et des organisations internationales est dominée par l'annonce des progrès à venir de l'État afghan. Pourtant, le régime mis en place après l'invasion de septembre 2001 ne parvient pas au niveau de contrôle territorial qu'avaient atteint les Talibans avant leur chute. Dans le domaine de la justice par exemple, la population rurale n'a […] Lire la suite

ALPHABÉTISATION

  • Écrit par 
  • Béatrice FRAENKEL, 
  • Léon GANI, 
  • Aïssatou MBODJ
  •  • 8 905 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'alphabétisation de longue durée »  : […] Lire et écrire ont longtemps été des savoir-faire réservés à des professionnels. Les premières civilisations de l'écrit, celles de la Mésopotamie, de l'Égypte ou de la Chine, confient à une caste puissante de scribes le soin de l'élaboration, tant matérielle qu'intellectuelle, des documents écrits. L'Antiquité gréco-romaine, qui voit l'expansion de l'écriture alphabétique, va imposer une nouvelle […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre JALLADE, « ÉDUCATION - Les systèmes scolaires des pays développés », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/education-les-systemes-scolaires-des-pays-developpes/