ÉDENTÉS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tamandua

Tamandua
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tatou à neuf bandes

Tatou à neuf bandes
Crédits : K. Thornsley/ NASA

photographie

Tatou à neuf bandes

Tatou à neuf bandes
Crédits : Vera Storman, Getty Images

photographie


On classait, au xixe siècle, dans l'ordre des Édentés, un ensemble de Mammifères euthériens dépourvus de dents, au moins sur les prémaxillaires et l'extrémité distale des mandibules. Parmi les formes actuelles, fourmiliers, tatous, paresseux et pangolins présentent effectivement ce caractère négatif.

Néanmoins, le revêtement écailleux des pangolins est un trait bien particulier qui les éloigne des autres formes, lesquelles présentent, par contre, des caractères squelettiques particuliers. De plus, fourmiliers, tatous et paresseux sont originaires d'Amérique du Sud, où ils sont toujours localisés, alors que les pangolins ne sont connus qu'en Afrique et en Asie. Pour ces raisons, on distingue actuellement les Édentés stricto sensu des Pholidotes, les pangolins.

Cependant, des formes fossiles, malheureusement incomplètes, datant de l'Oligocène et du Miocène d'Europe, laissent supposer une origine commune à ces deux ordres, se situant sans doute au Crétacé.

L'ordre des Édentés

Les Édentés stricto sensu présentent sur leurs vertèbres dorsales et lombaires des apophyses surnuméraires : les anapophyses, fournissant des articulations intervertébrales supplémentaires dites xénarthrales, que l'on ne retrouve dans aucun autre ordre de Mammifères. Ce seul caractère, qui affirme la divergence précoce d'un rameau évolutif, a permis de classer dans le sous-ordre des Xénarthres les Édentés actuels, auxquels on adjoint quelques formes subfossiles comme les Glyptodons du Pléistocène.

Un certain nombre de genres, très proches anatomiquement des Xénarthres et ayant vécu au Mésozoïque, sont rangés dans le sous-ordre des Paléanodontes. Les Édentés se subdivisent donc en deux sous-ordres : les Xénarthres et les Paléonodontes.

Le sous-ordre des Xénarthres est très homogène, si l'on considère des caractères anatomiques essentiels tels que : présence d'anapophyses vertébrales, absence de dents sur les prémaxillaires, membres planti [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, maître assistant à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  ÉDENTÉS  » est également traité dans :

FOURMILIER

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 653 mots
  •  • 1 média

Insectivore, au long museau et aux puissantes pattes antérieures, vivant dans les forêts et les savanes d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud (du Mexique jusqu'à l'Argentine). Classe : Mammifères ; ordre : Xénarthres ; famille : Myrmécophagidés. Les fourmiliers sont représentés par quatre espèces : le grand fourmilier ( Myrmecophaga tridactyla ), ou tamanoir, deux peti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fourmilier/#i_6956

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 776 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre «  Les Placentaires »  : […] Les Placentaires, ou Euthériens, constituent le groupe frère des Marsupiaux ou Métathériens (cf.  marsupiaux ). Ils se différencient de ces derniers par un ensemble conséquent de synapomorphies concernant le trophoblaste, la présence d'un placenta chorio-allantoïdien pourvu de villosités, une gestation intra-utérine prolongée, des uretères latéraux par rapport aux élémen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_6956

Voir aussi

    LANGUE anatomie    MYRMÉCOPHAGIDÉS    PALÉANODONTES    PANGOLIN    PARESSEUX    PHOLIDOTES    RÉSEAUX ADMIRABLES    TAMANDOU    TAMANOIR    TATOU    XÉNARTHRES

Pour citer l’article

Robert MANARANCHE, « ÉDENTÉS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edentes/