ÉCOSSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les remises en cause de l'Union

La naissance du nationalisme politique écossais 

À partir de 1918, l'Écosse subit le déclin des grandes industries qui ont fait son renom, du charbonnage aux chantiers navals. Le taux de chômage augmentant, elle bénéficie des programmes d'aide aux régions défavorisées mis en place par Londres dès les années 1930.

À cette époque, un Parti national écossais (Scottish National Party, S.N.P.) voit le jour, né de la fusion de mouvements et de petits partis nationalistes. Il a pour objectif la restauration de la souveraineté écossaise par la voie des urnes. Il fait son entrée à la Chambre des communes lors de deux élections partielles, en 1945 (brièvement), puis en 1967 et, surtout, lors des élections d'octobre 1974, avec 30 p. 100 des suffrages et 11 des 71 députés écossais. Cette percée résulte de la structuration de l'organisation et du programme du parti, dont l'axe économique se trouve conforté par la découverte de pétrole et de gaz en mer du Nord, au large des côtes écossaises.

Le gouvernement travailliste de Harold Wilson renforce sa politique régionale, en instaurant en 1975 une Scottish Development Agency (S.D.A.) chargée d'attirer les investisseurs, comme le Highland and Island Development Board créé dix ans plus tôt. Cette réponse économique s'avérant insuffisante, il envisage, en se fondant sur le rapport Kilbrandon (rendu en 1973), une dévolution législative, sous la forme d'une assemblée gérant les affaires internes. Mais certains des députés travaillistes, réticents, craignent d'amoindrir la capacité redistributrice de l'État central. Ils imposent un référendum à l'issue du vote de la loi, ainsi qu'un seuil d'approbation de 40 p. 100 de l'électorat. Le 1er mars 1979, si 51,6 p. 100 des Écossais souscrivent à la dévolution, ils ne représentent que 32,9 p. 100 des inscrits.

Dans les années qui suivent, la donne change. La majorité de la population écossaise est en désaccord avec les politiques néolibérales du gouvernement de Margaret Thatcher, même si ce dernier maintient la S.D.A. [...]


Médias de l’article

Royaume-Uni : carte administrative

Royaume-Uni : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Château d’Eilean Donan, Écosse

Château d’Eilean Donan, Écosse
Crédits : Stocker1970/ Shutterstock

photographie

Château d'Édimbourg

Château d'Édimbourg
Crédits : Marcus Brooke/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Charles-Édouard Stuart

Charles-Édouard Stuart
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉCOSSE  » est également traité dans :

ADAMSON ROBERT (1821-1848)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots

Photographe écossais né en 1821, à Berunside, mort en janvier 1848, à Saint Andrews (Écosse), Robert Adamson collabore avec David Octavius Hill (1802-1870) pour réaliser l'un des plus grands portraits photographiques du xix e  siècle. Jeune chimiste, Robert Adamson ouvre le premier studio de photographie d'Édimbourg. Il expérimente le calotype, procédé photographique alors révolutionnaire qui c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-adamson/#i_14585

ANGUS MAC FERGUS (mort en 761?) roi des Pictes (731-? 761)

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 133 mots

Angus (Hungus, Oengus, Onuist, Unuist) Mac Fergus, c'est-à-dire fils de Fergus, fut roi des Pictes pendant trente ans, probablement de 731 à 761. Un document fait remonter sa mort à 759, mais plusieurs autres la fixent en 761. Selon certaines sources, son règne fut intermittent. Il eut à livrer bataille à d'autres chefs pictes, aux Irlandais du royaume de Dalriada, aux Bretons (Gallois) et aux Ang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angus-mac-fergus/#i_14585

BALLIOL ou BAILLEUL JOHN DE (1250 env.-1314) roi d'Écosse (1292-1296)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 297 mots
  •  • 1 média

D'une famille originaire de Bailleul (Somme), John Balliol hérite de terres en Écosse, en Angleterre et en France ; de sa mère lui vient le duché de Galloway. En 1290, à la mort de Margaret, la « demoiselle de Norvège », héritière du trône d'Écosse, il est un des treize prétendants à la succession entre lesquels Édouard I er d'Angleterre doit jouer le rôle d'arbitre. Des droits certains reposant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balliol-bailleul/#i_14585

BERWICK ON TWEED

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 152 mots
  •  • 1 média

Ville du Northumberland située à l'embouchure de la Tweed. Berwick on Tweed ne prend de l'importance qu'à la fin du xi e  siècle, quand la frontière entre l'Écosse et l'Angleterre se fixe sur la Tweed. Convoitée par chacun des deux pays, elle change treize fois de mains avant 1482, date de son acquisition définitive par l'Angleterre. Souvent dévastée, Berwick connut cependant une activité importan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berwick-on-tweed/#i_14585

BLAIR TONY (1953- )

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 2 363 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exercice du pouvoir »  : […] Après son arrivée au pouvoir, Tony Blair jouit rapidement d'une popularité inégalée, atteignant un taux d'approbation de 90 points, au moment du congrès travailliste d'octobre 1997. En outre, son équipe, bien que dépourvue de toute expérience gouvernementale, donne très vite une impression de grande compétence, notamment le chancelier de l'Échiquier, Gordon Brown, qui se pose en « chancelier de fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-blair/#i_14585

BOTHWELL JAMES HEPBURN comte de (1535 env.-1578)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Troisième époux de Marie Stuart, reine d'Écosse, né vers 1535, mort le 4 avril 1578 à Dragsholm, Sjaelland (Danemark). Fils de Patrick Hepburn, comte de Bothwell, James Hepburn Bothwell reprend le titre de son père en 1556. Bien que protestant, il soutient la catholique Marie de Lorraine, régente pour la jeune reine Marie Stuart, dans sa lutte contre les nobles protestants écossais. À la mort de M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-hepburn-bothwell/#i_14585

BUCHANAN GEORGE (1506-1582)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 522 mots

Humaniste écossais reconnu comme un des plus grands poètes latins modernes, George Buchanan appartenait à une famille pauvre de Killearn, dans le comté de Stirling. Après avoir fait quelques études à Paris, il s'engagea dans les troupes auxiliaires recrutées en France par le duc d'Albany, fils naturel de Jacques V d'Écosse. Puis, il obtint un poste de professeur de grammaire au collège Sainte-Barb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-buchanan/#i_14585

CHARLES Ier (1600-1649) roi d'Angleterre (1625-1649)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 1 100 mots

Roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, second fils de Jacques VI Stuart, roi d'Écosse, qui deviendra roi d'Angleterre en 1603 sous le nom de Jacques I er , Charles I er monte sur le trône en 1625. Jeune, séduisant et indécis, il est un jouet entre les mains de son entourage. L'impopulaire duc de Buckingham le pousse à attaquer l'Espagne. Pour se garantir du côté de la France, Charles I er dema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-1600-1649-roi-d-angleterre-1625-1649/#i_14585

COVENANT

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 368 mots

Terme désignant une forme typique de la vie politique et religieuse écossaise qui réapparut dans la première moitié du xvii e  siècle, alors que l'engagement pris par les nobles écossais en 1557 — en l'absence de John Knox et en un temps où la réforme de l'Église écossaise n'était pas encore affermie — avait laissé un souvenir durable. Le 28 février 1638, par le National Covenant, une majorité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/covenant/#i_14585

CROMWELL OLIVER (1599-1658)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 3 814 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du général au chef d'État »  : […] Le 12 décembre 1653, Cromwell se laisse convaincre de prendre directement les rênes d'un Commonwealth que les civils n'ont décidément pas réussi à gouverner. Il le fait à contrecœur, convaincu que la force ne crée par le droit, qu'il n'y a pas de fondement juridique à un pouvoir né de la volonté d'une armée. Mais il s'y résout parce que la Providence, manifestement, ne lui en laisse pas le choix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oliver-cromwell/#i_14585

DARNLEY HENRY STUART lord (1541-1567)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 239 mots

Petit-neveu d'Henri VIII d'Angleterre, Henry Darnley a su inspirer, en 1565, un violent amour à Marie Stuart, reine d'Écosse. Celle-ci décide de l'épouser malgré les réserves des presbytériens écossais à l'égard d'un catholique. Darnley est fait duc d'Albany, puis proclamé roi d'Écosse. Ambitieux mais faible et maladroit, Darnley devient bientôt le rival politique de son épouse et n'hésite pas à i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-darnley/#i_14585

DAVID Ier (1084 env.-1153) roi d'Écosse (1124-1153)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 545 mots

Roi d'Écosse (à partir de 1124), né vers 1084, mort le 24 mai 1153 à Carlisle, dans le Cumberland (Angleterre). David I er est le plus jeune des six fils du roi écossais Malcolm III Canmore et de la reine Marguerite (la future sainte Marguerite). Il passe la plus grande partie de sa jeunesse à la cour de son beau-frère, le roi Henri I er d'Angleterre. En épousant (en 1113) une fille de Waltheof […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-ier/#i_14585

DAVID II (1324-1371) roi d'Écosse (1329-1371)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

Roi d'Écosse (1329-1371), né le 5 mars 1324 à Dunfermline, Fife (Écosse), mort le 22 février 1371, à Édimbourg. Le 17 juillet 1328, conformément au traité de paix anglo-écossais d'Édimbourg-Northampton, le jeune David épouse à quatre ans Jeanne d'Angleterre, la sœur du roi Édouard III. Il succède à son père, le roi d'Écosse Robert I er Bruce, le 7 juin 1329. Un autre prétendant au trône, Édouar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-ii/#i_14585

EDGAR (1075?-1107) roi d'Écosse (1097-1107)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 90 mots

Vraisemblablement le second fils de Malcolm III Canmore, Edgar était vassal du roi d'Angleterre Guillaume II le Roux. Il succéda sur le trône d'Écosse à son oncle Donald Bane déposé pour ses menées anti-anglaises. En 1098, Edgar fut contraint de céder les Hébrides au roi de Norvège Magnus II. Il fut un bienfaiteur de l'Église et, selon un contemporain, saint Aelred de Rievaulx, ses mérites étaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar/#i_14585

ÉDIMBOURG

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT, 
  • Claude MOINDROT
  •  • 857 mots
  •  • 3 médias

Deuxième ville d'Écosse (463 500 hab. en 2006) après Glasgow, Édimbourg est située sur la rive méridionale de l'estuaire du Forth. Du gaélique Dun eideann (colline fortifiée d'Eidin), le nom d'Édimbourg (Edinburgh), contrairement à la tradition, est sans rapport avec Edwin de Northumbrie. La colline du château est fortifiée depuis le vi e  siècle, mais l'histoire de la ville n'est connue qu'à pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edimbourg/#i_14585

ÉLISABETH Ire (1533-1603) reine d'Angleterre (1558-1603)

  • Écrit par 
  • André BOURDE
  •  • 5 900 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'éviction de Marie Stuart »  : […] En fait, la politique extérieure d'Élisabeth s'inspire beaucoup plus de son intérêt particulier et des circonstances que de considérations d'ordre général. Après la promulgation des Trente-Neuf Articles, les catholiques anglais s'étaient tournés vers Marie Stuart, rentrée en Écosse après la mort de François II (1560). Mais cette reine est, elle aussi, aux prises avec de graves problèmes. John Kno […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-ire/#i_14585

EXÉCUTION DE CHARLES Ier D'ANGLETERRE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 263 mots

Charles I er Stuart, roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande depuis 1625, est décapité le 30 janvier 1649 à la suite d'un procès mené au nom de son peuple. Pour la première fois en Europe, un roi est condamné à mort selon les voies légales. Souverain autoritaire et soucieux, comme ses homologues de l'époque, de s'engager dans la voie de l'absolutisme, Charles I er a tenté, à partir de 1629, de g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/d-angleterre-execution-de-charles-i/#i_14585

EXTRÊME GAUCHE

  • Écrit par 
  • Christine PINA
  •  • 7 143 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Réalités européennes »  : […] Trop souvent considérée comme une exception française, l'extrême gauche s'est implantée en Europe occidentale au bénéfice d'un essoufflement du modèle démocratique et de sa capacité à créer du consensus. Plusieurs parallèles peuvent être établis entre les pays européens : la remise en cause des partis traditionnels ; la « crise de la représentation » (diatribes contre le personnel politique, rec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-gauche/#i_14585

FLODDEN BATAILLE DE (9 sept. 1513)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 225 mots
  •  • 1 média

Victoire des Anglais sur les Écossais, la bataille de Flodden se déroule à proximité de Branxton, dans le Northumberland. Pour honorer son alliance passée en 1512 avec la France et détourner une partie des forces de l'armée anglaise, stationnée en France avec Henri VIII à sa tête, Jacques IV d'Écosse franchit la frontière le 22 août 1513 avec une armée d'environ 30 000 hommes appuyée par de l'art […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-flodden/#i_14585

FRANC-MAÇONNERIE

  • Écrit par 
  • Roger DACHEZ, 
  • Luc NEFONTAINE
  •  • 10 707 mots

Dans le chapitre « Apparition des hauts grades »  : […] La maçonnerie pratiquée en Écosse à la fin du xvii e  siècle ne comportait que deux grades : apprenti entré ( entered apprentice ) et compagnon du métier ( fellowcraft ). Vers 1725, dans des circonstances encore partiellement obscures, un nouveau grade fut introduit à Londres, celui de maître maçon ( master mason ). Nul ne sait quand ce nouveau grade fut connu en France puisque nul document ritue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-maconnerie/#i_14585

GEORGE II (1683-1760) roi de Grande-Bretagne (1727-1760)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 658 mots
  •  • 1 média

Fils de George I er , le futur George II épouse en 1705 la vive et intelligente princesse Caroline d'Ansbach qui exercera sur lui une influence bénéfique. Brouillé avec son père à qui il ressemblait par la lourdeur germanique — il parlait d'ailleurs anglais avec un fort accent allemand —, il monte sur le trône d'Angleterre en 1727. La reine le persuade de conserver Walpole. Elle réussira, à force […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-ii/#i_14585

HENRI VIII (1491-1547) roi d'Angleterre (1509-1547)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 3 969 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'habileté internationale »  : […] La politique extérieure, par contre, n'a guère varié dans sa pratique du jeu de basculement entre Valois et Habsbourg. Pendant plusieurs années, on vit une paix précaire et un rapprochement avec la France que symbolisent un traité d'amitié en 1532, suivi d'un pacte pour s'opposer en commun à l'expansion ottomane. Mais la lutte d'influence des deux monarchies amène de vifs affrontements à propos de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-viii/#i_14585

JACOBITE DIASPORA

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 1 046 mots

Refusant la domination anglaise, pour des causes autant religieuses que politiques, l'émigration des jacobites (légitimistes partisans de Jacques II Stuart et de son fils) exprima la non-assimilation de la périphérie celte d'Irlande, d'Écosse et du nord-ouest de l'Angleterre. Cet exode, de près de trois quarts de siècle, sur le continent conduisit les jacobites sur toutes les côtes, du Portugal à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diaspora-jacobite/#i_14585

JACQUES Ier (1394-1437) roi d'Écosse (1406-1437)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 308 mots

Troisième fils de Robert III, Jacques devient son héritier à la mort de son frère aîné, assassiné probablement à l'instigation de son oncle, le duc d'Albany. Robert III, à l'approche de la mort, décide d'assurer la sécurité de son fils en l'envoyant en France, mais celui-ci est pris par des marins anglais et retenu captif en Angleterre (1406). À la mort de Robert III, Albany devient régent, puis s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-ier-1394-1437-roi-d-ecosse-1406-1437/#i_14585

JACQUES II (1430-1460) roi d'Écosse (1437-1460)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 242 mots

Monté sur le trône en 1437, après le meurtre de son père Jacques I er , Jacques II n'exerça le pouvoir qu'à partir de 1449, année de son mariage avec Marie de Gueldre, nièce de Philippe le Bon, duc de Bourgogne. L'aristocratie ayant profité de la minorité du roi pour relever la tête et causer bien des troubles, le conflit éclate en 1450 entre Jacques II et la plus puissante famille du pays, les Bl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-ii-1430-1460-roi-d-ecosse-1437-1460/#i_14585

JACQUES III (1452-1488) roi d'Écosse (1460-1488)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 363 mots

Fils de Jacques II Stuart, Jacques III succéda à son père en 1460, à l'âge de huit ans. Pendant sa minorité, les affaires du royaume furent dirigées par la sage expérience de l'archevêque James Kennedy. À la mort de ce dernier, l'influence de Gilbert Kennedy, frère du prélat, fut impuissante à contenir les ambitions de sir Alexander Boyd qui mit la monarchie écossaise en tutelle avant de tomber en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-iii/#i_14585

JACQUES IV (1472-1513) roi d'Écosse (1488-1513)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Jacques III, le futur Jacques IV est aux côtés des rebelles qui battent son père au Sauchieburn (1488), bataille suivie du meurtre du roi. Son rôle dans ces événements est mal connu et contesté. Malgré son jeune âge, il s'empare immédiatement du pouvoir. À l'intérieur, il continue l'œuvre de pacification de ses prédécesseurs ; le sud du pays étant calme, il cherche à imposer, non sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-iv/#i_14585

JACQUES V (1512-1542) roi d'Écosse (1513-1542)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 269 mots

Roi alors qu'il n'a pas encore deux ans, Jacques V connaît une jeunesse difficile, marquée par les luttes de clans et l'affrontement en particulier du comte d'Angus, deuxième époux de sa mère, et du duc d'Albany, régent théorique du royaume jusqu'en 1524. Il ne prend réellement le pouvoir qu'à l'âge de seize ans. À l'intérieur, il n'échappe pas aux conséquences de fréquentes luttes féodales, malgr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-v/#i_14585

KNUD ou KNUT LE GRAND ou CANUT (995-1035) roi d'Angleterre (1016-1035) de Danemark (1018-1035) et de Norvège (1028-1035)

  • Écrit par 
  • Dorothy WHITELOCK
  • , Universalis
  •  • 871 mots

Roi d'Angleterre (1016-1035), de Danemark (sous le nom de Knud II, 1018-1035) et de Norvège (1028-1035) né en 995, mort le 12 novembre 1035 à Shaftesbury. Petit-fils du roi de Pologne Mieszko I er (930 ?-992, règne 960 env.-992) par sa mère ́Swi̧etos|lawa (Gunhild), Knud accompagne son père, Sven Tveskæg (« à la Barbe fourchue » ; 960-1014), roi de Danemark, lorsqu'il envahit l'Angleterre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/knud-knut-le-grand-canut/#i_14585

LION BRITANNIQUE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 264 mots
  •  • 1 média

Symbole souvent employé pour manifester la force d'un homme, comme le guerrier, ou celle d'un clan (le lion de Juda), le lion préside à la création de l'héraldique, peu avant 1130. Fait chevalier en 1128 par son beau-père Henri I er Beauclerc (ou le Lion), roi d'Angleterre, le futur comte d'Anjou Geoffroi, qui sera dit Plantagenêt par la suite, reçoit un écu et des vêtements ornés des armes d'azu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lion-britannique/#i_14585

MACBETH (mort en 1057) roi d'Écosse (1040-1057)

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 219 mots

Petit-fils de Ruaidri et fils de Finnloech. Les sources diffèrent sur la position de Macbeth avant son accession au trône. Selon les annales irlandaises, Finnloech aurait été roi d'Écosse (ri Alban) ; les annales de Tigernach en font un « mormaer » (seigneur héréditaire) de Moray (Moreb). D'après les sources norvégiennes, il aurait été « jarl ». Il semble donc bien que Macbeth n'avait aucun droit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macbeth/#i_14585

MARIE DE GUISE (1515-1560) reine d'Écosse

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 349 mots

Sœur d'Henri de Guise et du cardinal de Lorraine, veuve de Louis II d'Orléans, duc de Longueville, Marie de Guise épouse en 1538 Jacques V d'Écosse qui meurt quatre ans plus tard. Mère de l'héritière légitime, la princesse Marie, qu'elle envoie en France en 1548 et dont elle favorise, en 1558, le mariage avec le dauphin François, le futur François II, elle assume la régence du royaume. Pour dévelo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-guise/#i_14585

MARIE Ire STUART (1542-1587) reine d'Écosse (1542-1567) et de France (1559-1560)

  • Écrit par 
  • Antonia FRASER
  • , Universalis
  •  • 820 mots

Reine d'Écosse (1542-1567) et de France (1559-1560), née le 8 décembre 1542 au palais de Linlithgow (Écosse), morte le 8 février 1587 au château de Fotheringhay (Northamptonshire, Angleterre). Fille unique de Jacques V d'Écosse et de Marie de Guise, Marie Stuart devient reine d'Écosse sous la régence de sa mère six jours après sa naissance. Afin d'échapper à l'emprise d'Henri VIII d'Angleterre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-ire-stuart/#i_14585

MARSTON MOOR BATAILLE DE (2 juill. 1644)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 200 mots
  •  • 1 média

Cette bataille marque la première grande défaite des royalistes lors de la Révolution anglaise. En juin 1644, le roi Charles I er donna l'ordre à une armée dirigée par le prince Rupert de relever la garnison royaliste de la ville d'York, qui se trouvait alors assiégée par les parlementaires. Rupert déborda les assiégeants, releva la garnison d'York et poursuivit l'armée parlementaire à 12 kilomèt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-marston-moor/#i_14585

MONTROSE JAMES GRAHAM marquis de (1612-1650)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 327 mots

Membre de l'aristocratie écossaise, qui a pris une part active dans les événements révolutionnaires, de 1638 à sa mort. Partisan des libertés écossaises, hostile à l'extension en Écosse du système épiscopal, Montrose commence par combattre Charles I er et commande une partie des troupes levées pour s'opposer aux forces royales. Brouillé avec la puissante famille des Argyll, inquiet des progrès de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-montrose/#i_14585

MURRAY JAMES STUART 1er comte de (1531 env.-1570)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 295 mots

Demi-frère de Marie Stuart et fils naturel de Jacques V d'Écosse, il a représenté, en face de la souveraine catholique, le parti protestant et a été, à ce titre, le chef de file des grands seigneurs du royaume. Ambitieux, il est un moment satisfait par sa participation au gouvernement, mais il se brouille rapidement avec la reine dont il devient dès lors l'adversaire le plus dangereux. En 1567, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-murray/#i_14585

MUSGRAVE THEA (1928- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 594 mots

La compositrice écossaise Thea Musgrave, née le 27 mai 1928, à Barnton, dans le Midlothian, près d'Édimbourg, est principalement connue pour ses concertos, ses opéras, ses œuvres chorales et sa musique de chambre. Pendant trois ans, Thea Musgrave suit à la fois des cours préparatoires aux études de médecine et une formation musicale à l'université d'Édimbourg. Après avoir obtenu sa licence de musi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thea-musgrave/#i_14585

OSWALD saint (605 env.-642) roi de Northumbrie (635-642)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 97 mots

Fils d'Æthelfrith, roi de Northumbrie, qui, en 617 environ, fut tué au combat, Oswald dut se réfugier en Écosse, où il fut converti au christianisme par les moines d'Iona. En 634, Oswald reconquit le royaume de son père et l'agrandit. Il se montra vaillant et pacifique, et contribua à l'évangélisation du pays. Oswald fut tué dans une bataille contre le roi Penda de Mercie. Mort pour son pays et po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oswald/#i_14585

RAEBURN HENRY (1756-1823)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 364 mots
  •  • 1 média

Appartenant à la génération qui suit celle de Reynolds, Henry Raeburn, peintre de portraits écossais, reste proche des types fixés par le fondateur de la Royal Academy. Il s'agit pourtant d'un artiste authentiquement « provincial », qui eut peu de contrats avec les ateliers londoniens. Sa formation fut celle d'un miniaturiste et il semble n'avoir connu, à ses débuts, l'œuvre de Reynolds et de Gain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-raeburn/#i_14585

RÉVOLUTIONS ANGLAISES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 486 mots

1629 Charles I er , roi depuis 1625, dissout son troisième Parlement et inaugure une période de gouvernement personnel. Signature de la paix avec la France et, l'année suivante, avec l'Espagne. 1637 Tentative d'introduction du Common Prayer Book anglican à Édimbourg. Les troubles religieux évoluent quelques mois plus tard en rébellion politique et militaire de l'Écosse. 1640 Convocation puis d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolutions-anglaises-reperes-chronologiques/#i_14585

ROBERT Ier BRUCE (1274-1329) roi d'Écosse (1306-1329)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 712 mots

Issu de la famille normande des Brus arrivée en Écosse au début du xii e siècle, Robert est le petit-fils de Robert Bruce, « le Compétiteur », cousin du roi d'Écosse Alexandre II et candidat malheureux au trône en 1292. Après l'abdication de John de Balliol (1296), Robert Bruce, comte de Carrick depuis 1292, se rallie un moment à l'insurrection conduite par William Wallace contre l'occupant angla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-ier-bruce/#i_14585

ROBERT II (1316-1390) roi d'Écosse (1371-1390)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 244 mots

Premier souverain de la dynastie des Stuarts. Fils de Walter, steward héréditaire d'Écosse, et de Majorie, fille de Robert I er , Robert lutte contre les Anglais en 1333-1334 et devient l'un des régents du royaume en 1338 jusqu'au retour de David II en 1341. En 1346, la capture du roi par les Anglais lui rend la régence jusqu'en 1357. David II n'ayant pas d'enfant, il est l'héritier du trône, mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-ii/#i_14585

ROBERT III (1337 env.-1406) roi d'Écosse (1390-1406)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 190 mots

Fils aîné de Robert II Stuart et d'Elizabeth Mure, légitimé par leur mariage, le futur Robert III porte à sa naissance le prénom de John. Il participe avec son père à la rébellion de 1362-1363 contre David II et, toujours avec lui, est emprisonné en 1368-1369. Robert I er lui confie en 1384 la charge du gouvernement ; mais un accident de cheval le rend infirme en 1388, et ses fonctions passent à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-iii/#i_14585

ROYAUME-UNI - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 14 997 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Nations et processus de dévolution »  : […] L'unité politique du Royaume-Uni s'est construite progressivement. Elle date formellement du xvi e  siècle pour le pays de Galles (avec son annexion par Henri VIII), de 1707 et l'Acte d'Union avec l'Écosse, de 1801 avec l'Irlande dans son ensemble et plus précisément de 1922 avec l'Irlande du Nord alors séparée de la partie sud de l'île. Pourtant, si leurs modes d'expression ont été très différent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-geographie/#i_14585

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Cameron au pouvoir, le renouveau conservateur »  : […] Dans un contexte politique particulier, David Cameron, quarante-trois ans, devient le nouveau Premier ministre du Royaume-Uni le 11 mai 2010. En effet, à l'issue des élections, aucun parti n'obtient la majorité absolue ( hung parliament ) : les conservateurs remportent 36,1 p. 100 des voix et 306 sièges sur les 650 du Parlement, tandis que les travaillistes obtiennent 29 p. 100 des voix et 258 élu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14585

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 10 912 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les partis nationalistes »  : […] Les partis nationalistes écossais et gallois, nés respectivement en 1934 et en 1921, ne font vraiment parler d'eux qu'à partir des années 1970, lorsqu'ils commencent à gagner des sièges aux élections générales ; en octobre 1974 (les deuxièmes de l'année), le parti écossais fait sensation en obtenant 30,4 p. 100 des voix (à l'échelle de l'Écosse) et 11 sièges sur 72. Bien que le S.N.P. se déclare « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-le-systeme-politique/#i_14585

SAINT ANDREWS UNIVERSITÉ DE

  • Écrit par 
  • Jacques VERGER
  •  • 186 mots

Au Moyen Âge, les étudiants écossais fréquentaient les universités anglaises et françaises ; mais les guerres, le Grand Schisme (l'Écosse fut un des derniers pays fidèles au pape d'Avignon Benoît XIII) les en détournèrent au début du xv e siècle. En 1411, l'évêque Wardlaw fonda l'université de St. Andrews, bientôt confirmée par le pape d'Avignon Benoît XIII (1413). Ses premiers statuts s'inspirai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universite-de-saint-andrews/#i_14585

SHERIFF

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 479 mots

Fonctionnaire royal en Angleterre, dans les territoires dépendants et en Écosse. La fonction existe dès l'époque anglo-saxonne et a été étendue, après la conquête, dans toute l'Angleterre ; elle est ensuite créée en Irlande et au Pays de Galles et imitée à la fin du xii e  siècle en Écosse, où elle prend un caractère héréditaire. Le mot dérive de reeve (fonctionnaire royal saxon) et de shire , ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sheriff/#i_14585

SPORT (Disciplines) - Le rugby

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 9 369 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'internationalisation du rugby »  : […] Le 27 mars 1871 a lieu le premier match international : à Édimbourg, l'Écosse bat l'Angleterre. La pratique du rugby gagne l'ensemble des îles Britanniques . Exporté dans les possessions de l'empire britannique par des émigrants, le jeu s'implante en Australie et en Nouvelle-Zélande. En 1877, le nombre de joueurs par équipe est fixé à quinze ; les dimensions du terrain sont également codifiées : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-rugby/#i_14585

WALLACE sir WILLIAM (1270-1305)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 293 mots
  •  • 1 média

Second fils d'un chevalier écossais, William Wallace n'apparaît dans l'histoire qu'en mai 1297, après la déposition de John de Balliol et la confiscation de la monarchie écossaise par Édouard I er d'Angleterre . Les attaques de Wallace contre l'occupant sont le signal d'un soulèvement populaire. Il prend la tête du mouvement et, avec l'aide d'Andrew de Moray, libère l'Écosse malgré l'abandon de R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wallace-sir-william/#i_14585

Voir aussi

Pour citer l’article

Edwige CAMP-PIETRAIN, Roland MARX, « ÉCOSSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosse/