DROGHEDA

Irlande : carte administrative

Irlande : carte administrative

Irlande : carte administrative

Carte administrative de l'Irlande.

Ville de la côte est de la république d'Irlande, à 50 kilomètres environ au nord de Dublin. Située sur la Boyne, à proximité de son embouchure, Drogheda (en irlandais Droichead Átha, « le pont sur le gué ») a été fondée par les Normands au début du x e siècle. Forteresse et centre commercial, elle voit son rôle s'accroître encore après la conquête anglaise (fin du xii e s.) ; elle devient une des principales places du Pale, zone côtière effectivement contrôlée par le roi d'Angleterre entre Dublin et Dundalk. Les constructions s'étendent sur les deux rives de la Boyne, le primat d'Irlande y installe son siège, et les ordres mendiants s'y fixent. Au xiv e siècle, Édouard III lui accorde le privilège d'être une des quatre étapes du commerce irlandais. C'est à Drogheda que Richard II reçoit la soumission de plusieurs chefs rebelles et que de nombreux parlements se réunissent, en particulier celui de 1494 qui, à l'instigation d'E. Poynings, un Anglais nommé vice-roi d'Irlande, promulgue un statut qui subordonne la législation irlandaise à celle de l'Angleterre. Drogheda conserve une fonction militaire ; en septembre 1649, elle résiste à deux assauts des troupes de Cromwell, qui emportent la ville au troisième et massacrent tous les défenseurs et tous les prêtres qu'elles peuvent capturer. La sauvagerie du massacre est unique dans l'histoire de la guerre civile, et Cromwell se contente d'espérer, dans un rapport à Londres, que « cette amertume [épargnera] d'autres effusions de sang ». Lors de la guerre jacobite, la bataille décisive a lieu sur la Boyne, près de la cité, qui capitule après la victoire de Guillaume d'Orange. L'essor de l'Irlande dans la seconde moitié du xviii e siècle profite peu à Drogheda, supplantée par Dublin, capitale trop proche. Le chiffre de la population ( 29 000 hab. en 2006) est significatif de cette stagnation.

— Roland MARX

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Roland MARX : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer cet article

Roland MARX, « DROGHEDA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

Média

Irlande : carte administrative

Irlande : carte administrative

Irlande : carte administrative

Carte administrative de l'Irlande.

Autres références

  • CROMWELL OLIVER (1599-1658)

    • Écrit par Roland MARX
    • 21 019 mots
    • 1 média
    Chef d'armée, il a été l'homme de la féroce répression du soulèvement de l' Irlande en août-septembre 1649 : le massacre de Drogheda, le 12 septembre, où « Dieu [reconnaîtrait] les siens » est une page particulièrement sanglante dans une expédition qui aboutit à la sujétion des Irlandais et[...]
  • IRLANDE

    • Écrit par David GREENE, Pierre JOANNON
    • 89 065 mots
    • 8 médias
    [...]huitième comte de Kildare. Pour le réduire à merci, sir Edward Poynings, lieutenant-général d'Henri VII, le fit accuser de trahison par un parlement réuni à Drogheda en 1494, lequel vota également le célèbre Poynings Act qui faisait obligation à la législature irlandaise d'obtenir l'autorisation du roi et[...]
  • IRLANDE RÉPUBLIQUE D' (EIRE)

    • Écrit par Brigitte DUMORTIER, E.U., Pierre JOANNON
    • 55 877 mots
    • 17 médias
    [...]), Dublin, Cork, Galway, Limerick, Waterford, jouissent de prérogatives équivalentes à celles des comtés et cinq bourgs (boroughs), Clonmel, Drogheda, Kilkenny, Sligo, Wexford, sont dotés d'une administration autonome au sein de leur comté, tandis que soixante-quinze localités ont le statut[...]

Voir aussi