DICTATURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La notion moderne de dictature

On appelle dictatures des régimes politiques présentant trois caractères fondamentaux : ces régimes sont installés et ils se maintiennent par la force, qu'il s'agisse de celle de l'armée régulière (d'où le grand nombre de dictateurs militaires), de celle de milices privés, de celle d'organisations politico-policières, etc. ; ils sont autoritaires et arbitraires, c'est-à-dire qu'ils suppriment en fait les garanties de la liberté des citoyens, même s'ils continuent à les proclamer en droit ; ils ne correspondent pas à la structure politique estimée normale par la majorité des citoyens, c'est-à-dire qu'ils sont privés de légitimité, ou que leur légitimité n'est reconnue qu'à titre transitoire (on accepte cette structure politique exceptionnelle parce qu'elle est nécessaire dans l'immédiat, mais on ne la reconnaît pas comme une structure permanente).

Ce dernier élément exige quelques explications. Certaines dictatures sont considérées comme tout à fait illégitimes : le dictateur est un aventurier qu'on subit sans l'accepter. D'autres dictatures sont jugées légitimes à condition qu'elles disparaissent avec les circonstances exceptionnelles qui seules les justifient (une guerre, des troubles civils graves, etc.) : c'est la notion romaine. Mais certains admettent que les circonstances exceptionnelles puissent se prolonger tout le temps nécessaire à une transformation radicale de la société : on glisse ainsi vers une normalisation de la dictature, régime toujours transitoire, mais qui peut durer alors plusieurs générations.

Enfin, certains théoriciens d'extrême droite considèrent la dictature comme un régime totalement permanent, qu'il n'est pas question de voir disparaître un jour. Les fascismes du xxe siècle correspondent à cette conception. Ainsi Hitler parlait-il du Reich « millénaire » à propos de son régime. Mais on passe alors à une notion de dictature très différente. Le troisième élément de la définition – le caractère anormal, exceptionnel, illég [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DICTATURE  » est également traité dans :

ALFONSÍN RAÚL (1927-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 524 mots

Raúl Alfonsín, premier président argentin élu démocratiquement après la sanglante dictature militaire de 1976-1983, est mort d'un cancer, le 31 mars 2009 à Buenos Aires, à l'âge de quatre-vingt-deux ans. Né le 12 mars 1927 à Chascomús, dans la province de Buenos Aires, Raúl Ricardo Alfonsín Foulkes a été formé à l'école militaire General San Martín. Il est diplômé de droit de l'université nationa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raul-alfonsin/#i_1180

AMÉRIQUE LATINE - Évolution géopolitique

  • Écrit par 
  • Georges COUFFIGNAL
  •  • 7 468 mots

Dans le chapitre « Guérillas et dictatures militaires »  : […] La guerre froide vint renforcer ces données traditionnelles, fournissant une justification géopolitique à une relation de domination jusqu'alors fondée avant tout sur un intérêt national bien compris. Le facteur politico-stratégique va désormais primer sur le facteur économique. Elle rendit aussi les phénomènes politiques beaucoup plus complexes, particulièrement en Amérique centrale et dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-evolution-geopolitique/#i_1180

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'échec : la « révolution » militaire de juin 1966 »  : […] Il ne s'agit pas, cette fois, d'assurer la gestion du pays, de procéder à une remise en ordre et de créer ainsi les conditions favorables au fonctionnement normal des institutions consacrées par la tradition juridique argentine, comme ce fut le cas en 1955-1958 et en 1962-1963, mais bien d'instaurer un nouveau système politique qui ne recherche sa légitimité que dans le soutien officiel des forces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/#i_1180

ASTURIAS MIGUEL ÁNGEL (1899-1974)

  • Écrit par 
  • Rubén BAREIRO-SAGUIER, 
  • Bernard FOUQUES
  •  • 3 210 mots

Dans le chapitre « Un écrivain contre la dictature »  : […] Miguel Ángel Asturias est né au Guatemala en 1899. À Paris, entre 1923 et 1933, Asturias traduit le Popol Vuh , livre sacré des Mayas. Aussi, son premier livre, Les Légendes du Guatemala , témoigne-t-il de sa connaissance du monde indien. Il les a écrites à Paris, tout pénétré de la nostalgie de son pays et de son enfance. Ce livre constitue la prise de conscience du monde souterrain qui vit en A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-angel-asturias/#i_1180

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'État autoritaire corporatiste chrétien (1934-1938) »  : […] Comme dans de nombreux autres pays européens, les milieux catholiques, se référant à l'encyclique Quadragesimo anno promulguée en 1931 par Pie XI, se prononcent pour la mise en place d'un État autoritaire corporatiste, seul capable, selon eux, de mettre un terme à la crise morale et sociale. En Autriche, Engelbert Dollfuss porte cette idée. Menacé par les sociaux-démocrates d'un côté et par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_1180

BIRMANIE (MYANMAR)

  • Écrit par 
  • Denise BERNOT, 
  • Pierre-Arnaud CHOUVY, 
  • Renaud EGRETEAU, 
  • Bernard Philippe GROSLIER, 
  • Jean PERRIN
  •  • 29 119 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le coup d'État de 1962 et la mise en place de la dictature militaire »  : […] Lorsqu'elle prit le pouvoir, l'armée birmane disposait déjà d'une solide assise. Auréolée du prestige acquis depuis sa création en 1941, elle s'était progressivement imposée comme la principale institution du pays. Sous la direction de son charismatique chef d'état-major, le général Ne Win, la Tatmadaw organisa diligemment et sans effusion de sang un coup d'État dans la nuit du 1 er au 2 mars 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/birmanie-myanmar/#i_1180

BOLIVIE

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Jean-Pierre BERNARD, 
  • Jean-Pierre LAVAUD
  • , Universalis
  •  • 11 759 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'emprise militaire »  : […] En novembre 1964, l'armée, encouragée et réorganisée grâce aux appuis techniques et aux subsides des États-Unis, généreusement dispensés à la suite de la révolution cubaine, revient au pouvoir par un coup d'État. Elle y reste pendant dix-huit années, qui sont marquées par une instabilité permanente puisque dix-sept présidents se succèdent durant cette période. La première junte militaire du génér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolivie/#i_1180

BRÉSIL - Le Brésil contemporain

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO
  •  • 5 657 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'administration de Quadros et de Goulart : démission et crise »  : […] Élu à la présidence en 1960, Jânio Quadros apparaît comme un démagogue, mettant tour à tour les partis politiques au service d'une ambition forcenée. Signe du maintien de l'influence travailliste, João Goulart est réélu à la vice-présidence. En conflit avec le Congrès, Quadros quitte son poste en août 1961, dans l'espoir – comme il le reconnaîtra plus tard – de revenir à la présidence avec les pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-le-bresil-contemporain/#i_1180

CAETANO MARCELO (1906-1980)

  • Écrit par 
  • Alfredo MARGARIDO
  •  • 1 401 mots

Né à Lisbonne dans une famille aux ressources très modestes (son père était instituteur), Marcelo Caetano est un élève brillant ; il s'inscrit à la faculté de droit, mais est obligé de travailler comme journaliste dans la presse catholique. Jeune rédacteur des journaux A Epoca et A Voz , Marcelo Caetano aide à préparer idéologiquement le putsch du 28 mai 1926, dont l'ambiguïté initiale, due à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcelo-caetano/#i_1180

CAUDILLISME

  • Écrit par 
  • Jacques LAMBERT
  •  • 2 726 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Fondement du caudillisme : le caciquisme »  : […] En dehors de villes encore peu nombreuses, l'Amérique latine possédait au xix e siècle des structures sociales proches de celles qui avaient favorisé l'apparition du caudillo dans l'Espagne médiévale. L'administration coloniale ne s'était jamais directement étendue aux populations rurales : des communautés amérindiennes subsistaient à l'écart, sous la direction de leurs chefs traditionnels ou d'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caudillisme/#i_1180

CENSURE (art)

  • Écrit par 
  • Julie VERLAINE
  •  • 2 630 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Images du pouvoir, pouvoir des images »  : […] Progressivement abolie dans ses formes historiques dans la plupart des États libéraux modernes, la censure n'a pour autant pas disparu. Elle réapparaît avec force lors de crises politiques graves : de 1914 à 1919, de 1939 à 1945, puis lors des guerres de décolonisation. Les belligérants décrètent l'état d'urgence et instaurent sur toute forme d'expression jugée antipatriotique un contrôle sévère, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/censure-art/#i_1180

CENTRAFRICAINE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Apolline GAGLIARDI, 
  • Jean-Claude GAUTRON, 
  • Jean KOKIDE, 
  • Jean-Pierre MAGNANT, 
  • Roland POURTIER
  •  • 10 224 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'évolution politique jusqu'en 1966 »  : […] Dès le 13 août 1940, le territoire s'était rallié au général de Gaulle ; la conférence de Brazzaville (1944) eut un profond retentissement. En 1946, un collège électoral restreint désignait un député, représentant le territoire de l'Oubangui à l'Assemblée nationale : ce fut Barthélemy Boganda, réélu par la suite en 1951 et en 1956. Sa politique se résume en deux mots : autonomie et participation. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-centrafricaine/#i_1180

CHARISMATIQUE POUVOIR

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 540 mots

L'un des trois types de domination — avec le pouvoir traditionnel et le pouvoir rationnel — de la classification établie à ce sujet par Max Weber. Le terme « charismatique », qui vient du grec charisma (« grâce », « bienfait », « don »), s'applique à quelqu'un qui a reçu des dieux, des démons ou de la nature un don que les autres n'ont pas reçu ; puis il en vient à connoter l'idée de don au sens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pouvoir-charismatique/#i_1180

CHILI

  • Écrit par 
  • Raimundo AVALOS, 
  • Olivier COMPAGNON, 
  • Roland PASKOFF, 
  • Sergio SPOERER, 
  • Sébastien VELUT
  • , Universalis
  •  • 19 433 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Croissance et inégalités durables »  : […] Est-ce à dire que l'empreinte de la dictature est en passe de disparaître complètement ? Rien n'est moins sûr si l'on considère que le modèle néo-libéral a parfaitement survécu à la transition qui, en la matière, ne constitue pas une rupture dans l'histoire économique du Chili contemporain. Plus que jamais, le pays continue à attirer les investissements étrangers et il a, pour l'instant, échappé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chili/#i_1180

CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU

  • Écrit par 
  • Jules GÉRARD-LIBOIS, 
  • Henri NICOLAÏ, 
  • Patrick QUANTIN, 
  • Benoît VERHAEGEN, 
  • Crawford YOUNG
  • , Universalis
  •  • 24 758 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les années du mobutisme »  : […] Lorsque le général Mobutu accéda au pouvoir, en 1965, à l'issue du coup d'État militaire, son action bénéficia d'une certaine popularité puisqu'elle mettait un terme aux cinq premières années chaotiques de l'indépendance. Pourtant, rapidement se mirent en place les bases d'un régime caractérisé par la concentration du pouvoir, la manipulation idéologique et la corruption. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-democratique-du-congo/#i_1180

CORÉE DU SUD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Stéphane THÉVENET
  • , Universalis
  •  • 11 360 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La présidence de Syngman Rhee (1948-1960) »  : […] Le gouvernement de Syngman Rhee a trouvé une situation sociale et économique extrêmement difficile après la division du pays, d'autant plus que les deux parties, le Sud agricole et le Nord industriel, étaient complémentaires. La production agricole et industrielle au Sud se situait à un niveau très bas, avec une inflation galopante et un chômage généralisé. Les Coréens vivaient dans la misère. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-du-sud/#i_1180

CORPORATISME

  • Écrit par 
  • Maurice BOUVIER-AJAM
  •  • 2 034 mots
  •  • 1 média

Le corporatisme est une doctrine fondée sur le principe d'une organisation de la profession telle que toutes les catégories sociales lui appartenant participent à sa réglementation et à sa protection. La profession ainsi organisée devient une institution nantie de pouvoirs de décision, de représentation, de discipline, dans les domaines social, économique et éventuellement politique. De nombreuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corporatisme/#i_1180

COUP D'ÉTAT AU CHILI

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 242 mots
  •  • 1 média

Le 11 septembre 1973, un coup d'État militaire met un terme à l'Unité populaire, coalition de formations politiques de gauche parvenue au pouvoir en octobre 1970 après l'élection du socialiste Salvador Allende à la présidence de la République. Persuadées qu'une révolution marxiste est en marche et que la nationalisation des mines de cuivre ou la réforme agraire ne sont que des préalables à une col […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coup-d-etat-au-chili/#i_1180

CUBA

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY, 
  • Janette HABEL, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT, 
  • Victoire ZALACAIN
  •  • 24 403 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Néo-colonialisme et dictatures »  : […] Après la reddition de l'armée espagnole à Santiago de Cuba, les États-Unis mettent en place un gouvernement militaire d'occupation jusqu'en 1902. L'indépendance formelle est accordée le 20 mai 1902, mais dans la Constitution l' amendement Platt donne aux États-Unis des bases navales (Guantánamo) et le droit d'intervenir à Cuba. Après la dissolution de l'armée de libération cubaine, une armée de m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuba/#i_1180

DÍAZ PORFIRIO (1830-1915)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 674 mots

Homme d'État mexicain né le 15 septembre 1830 à Oaxaca (Mexique), mort le 2 juillet 1915 à Paris. Porfirio Díaz est un métis (en partie Indien) d'origine modeste. Il se prépare à la prêtrise dès l'âge de quinze ans mais, quand la guerre avec les États-Unis éclate (1846-1848), il s'engage dans l'armée. Sa carrière militaire est brillante, notamment pendant la guerre de la Réforme (1858-1861) et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/porfirio-diaz/#i_1180

DOMINICAINE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean Marie THÉODAT
  •  • 6 812 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La dictature de Trujillo et la présidence Balaguer, 1930-1978 »  : […] Après le départ des Américains, le pays tombe sous l'emprise de la police mise en place par les occupants. Rafael Leónidas Trujillo accède au pouvoir au terme d'élections frauduleuses, et avec le soutien des États-Unis, en 1930. Il y reste jusqu'à son assassinat le 30 mai 1961. Trujillo met en place un régime de terreur qui le laisse seul maître de la situation politique, économique, et sociale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-dominicaine/#i_1180

DUVALIER FRANÇOIS (1909-1971)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BUHRER
  •  • 514 mots
  •  • 1 média

François Duvalier fut le président à vie de la république d'Haïti de 1957 à 1971. Quatorze ans de dictature l'ont fait connaître sur la scène internationale. Né en avril 1909 à Port-au-Prince, François Duvalier ne fait guère parler de lui dans sa jeunesse : ses années d'études et ses premières activités sont d'ailleurs peu connues. On sait seulement que, devenu médecin, il travaille quelque temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-duvalier/#i_1180

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 270 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Primo de Rivera »  : […] Ainsi s'explique le succès du coup d'État du général Primo de Rivera qui, en 1923, renoua avec la vieille tradition des pronunciamientos. Il fut appuyé par Alphonse XIII, qui y vit un moyen de rétablir l'ordre . Primo de Rivera gouverna d'abord avec une junte militaire, puis avec des ministres civils. Ayant suspendu l'activité de tous les partis politiques, il tenta de susciter une formation fav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/#i_1180

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - L'ère franquiste

  • Écrit par 
  • Guy HERMET
  •  • 7 214 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'armée »  : […] L' armée est à l'origine même de la dictature du général Franco , et demeure jusqu'à la fin son pilier central. Les généraux insurgés en juillet 1936 optent d'abord pour un gouvernement militaire collégial dont la présidence revient à l'aîné d'entre eux, le général Cabanellas. Deux mois plus tard, si leur quête d'un chef unique et plus prestigieux les conduit à faire appel à Francisco Franco, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-l-ere-franquiste/#i_1180

FASCISME

  • Écrit par 
  • Raoul GIRARDET
  • , Universalis
  •  • 3 104 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Unité et diversité »  : […] Premier en date à se définir, le fascisme italien constitue un modèle de base auquel l'analyse historique ne peut manquer de se référer. Créés à Milan le 23 mars 1919, les Fasci italiani di combattimento (Faisceaux italiens de combat) réunissent, sous l'égide de Benito Mussolini, des petits groupes d'anciens combattants et d'anciens militants du syndicalisme révolutionnaire. La prise du pouvoir p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fascisme/#i_1180

FRANCO FRANCISCO (1892-1975)

  • Écrit par 
  • Bartolomé BENNASSAR
  •  • 2 209 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le dictateur aux deux visages »  : […] La passion du pouvoir (dont témoigne la loi du 8 août 1939 par laquelle il s'autoproclame chef de l'État à vie) et l'anticommunisme furent les deux ressorts majeurs de l'action de Franco qui, jusqu'à sa mort, exerça une dictature. Le Caudillo souhaita entrer en guerre aux côtés des puissances de l'Axe, comme le montre le message qu'il a adressé à Hitler par l'intermédiaire du général Juan Vigon, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-franco/#i_1180

FRANÇOIS (1936- ), pape (2013- )

  • Écrit par 
  • Matt STEFON
  • , Universalis
  •  • 1 613 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Jeunesse et carrière ecclésiastique »  : […] Jorge Mario Bergoglio naît le 17 décembre 1936 dans le quartier populaire de Flores, à Buenos Aires, dans une famille d'immigrés italiens. Inscrit dans un lycée le préparant au métier de technicien en chimie, il se sent bientôt une vocation religieuse. Le jeune Bergoglio commence ainsi son noviciat chez les jésuites en 1958. Puis il entame un cursus universitaire : après des études de lettres à Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois/#i_1180

GÓMEZ JUAN VICENTE (1857-1935)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

Juan Vicente Gómez fut dictateur du Venezuela de 1908 à 1935. Né le 24 juillet 1857 à San Antonio del Táchira (région andine près de la frontière colombienne) dans une famille d'origine indienne, Juan Vicente Gómez, qui a reçu une éducation succinte, devient une figure locale dans la région. Rejoignant la milice privée du général Cipriano Castro en 1899, il est nommé vice-président lorsque ce dern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-vicente-gomez/#i_1180

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 419 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La dictature des colonels »  : […] La constitution et les institutions démocratiques, déjà malmenées, sont abolies. Une dictature, analogue à celles de certains pays d'Amérique latine, dirigée par quelques militaires bornés possédant une idéologie confuse et simpliste et qui ne représentent même pas la majorité de l'armée, entend gouverner le pays par la terreur. Tout opposant passe en cour martiale et est envoyé en prison, en ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_1180

GUATEMALA

  • Écrit par 
  • Marie-Chantal BARRE, 
  • Carine CHAVAROCHETTE, 
  • Noëlle DEMYK, 
  • Michel GUTELMAN
  •  • 8 902 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Des gouvernements conservateurs (1839-1871) aux libéraux (1871-1944) »  : […] Pour la première fois depuis son indépendance, le Guatemala connaît une période de relative stabilité politique avec l'arrivée, à partir de 1839, des conservateurs au pouvoir. Jusqu'en 1871, les gouvernements de Mariano Rivera Paz, le premier président élu du Guatemala en 1839, puis de Rafael Carrera de 1844 à 1865 dirigent le pays et maintiennent les structures coloniales existantes. L'unique ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guatemala/#i_1180

GUINÉE ÉQUATORIALE

  • Écrit par 
  • René PELISSIER
  • , Universalis
  •  • 4 495 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Une indépendance cauchemardesque »  : […] Entre alors en scène le « grand messie... leader d'acier... grand inquisiteur du colonialisme... le seul miracle que la Guinée équatoriale ait produit », alias Francisco Macías Nguema. Jusqu'à l'indépendance, la présidence du Conseil à Madrid et singulièrement l'amiral Carrero Blanco manipulaient et achetaient tous ceux qui en Guinée passaient pour des leaders. Cette perpétuation de la tutelle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guinee-equatoriale/#i_1180

GUZMÁN BLANCO ANTONIO (1829-1899)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 379 mots

Homme d'État vénézuélien, né le 28 février 1829 à Caracas, mort le 20 juillet 1899 à Paris. Le général Antonio Guzmán Blanco est le fils d'un homme politique et journaliste réputé, Antonio Leocadio Guzmán (1801-1884), que son mariage a introduit dans une famille aristocratique de Caracas, les Blanco. Il commence sa carrière en s'assurant un soutien renforcé des caudillos de province, ce qui augme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-guzman-blanco/#i_1180

HAÏTI

  • Écrit par 
  • Jean Marie THÉODAT
  • , Universalis
  •  • 8 673 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La dictature « noiriste » des Duvalier »  : […] Avec l'élection de Dumarsais Estimé (1946-1950) commence un nouvel épisode, celui du « pouvoir noir », qui culmine avec l'élection à la présidence, le 22 septembre 1957, de François Duvalier. Connu pour son action dans la mouvance de la revue Les Griots (indigénisme haïtien) puis comme médecin, il devient célèbre sous le nom de « papa doc », formule affectueuse de ses partisans. Déterminé à gar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haiti/#i_1180

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 747 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le chef de régime »  : […] La nomination de Hitler au poste de chancelier, le 30 janvier 1933, ne fut pas la conséquence d'une victoire électorale . Aux élections de novembre 1932, le Parti nazi avait perdu des voix par rapport à celles de juillet, passant de 37,3 à 33,1 p. 100 des suffrages (196 sièges). Cette nomination fut le résultat des intrigues d'une poignée de conservateurs, menés par Franz von Papen ; désireux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-hitler/#i_1180

INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND, 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 17 690 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'« ordre nouveau » »  : […] Le groupe d'officiers qui a pris le pouvoir autour de Suharto s'emploie à consolider progressivement sa position. L'armée, l'aviation et la marine sont épurées. Une réforme (1969) de l'organisation des forces armées renforce le pouvoir central du ministère de la Défense. L'armée de terre y joue un rôle prépondérant. Créé en octobre 1965, le redoutable Kopkamtib (Commandement pour la restauration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-l-indonesie-contemporaine/#i_1180

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 305 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Une concentration accrue du pouvoir et des ressources  »  : […] À l'intérieur, le statu quo politique domine : Saddam Hussein reste à la tête d'un régime assiégé, désargenté et largement délégitimé aux yeux de sa propre population, mais qui a su au fil des années s'accommoder des restrictions et développer des instruments de survie. Le président concentre plus que jamais le pouvoir entre ses mains. Son omniprésence se fait également sentir dans la gestion de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak/#i_1180

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 380 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La question du pétrole »  : […] Le Premier ministre Qavam os-Saltane, qui avait réussi à manœuvrer les Soviétiques, envisagea alors de réviser l'accord conclu en 1933 avec l' Anglo-Iranian ; mais son ministère tomba et ses successeurs firent traîner les négociations, puis conclurent en juin 1949 un nouvel accord avec l'A.I.O.C. Bien que l'Iran dût en tirer des profits accrus, cet accord rencontra au Parlement une violente opposi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-histoire-et-politique/#i_1180

JUNTE

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 649 mots

Au sens moderne, le terme « junte » suggère une poignée de militaires qui se sont emparés du pouvoir dans tel État d'Amérique latine. Certes, étymologiquement, junta signifie en espagnol « assemblée », mais selon les circonstances qui entourent sa création, cet organisme revêt des caractères opposés et peut être soit un organe de consultation, soit un organe de subversion. D'une part, les gouvern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/junte/#i_1180

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 133 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De 1975 à 1979 : collectivisation et exode »  : […] La réunification territoriale après des décennies de combats s'accompagne de la fermeture de la frontière thaïlandaise (novembre 1975-juillet 1976), l'arrêt en juin 1975 de l'aide américaine et une collectivisation brutale des terres et des biens visant à remodeler en profondeur la société en éliminant les legs du passé. Tout en héritant d'une situation humaine et économique difficile, les nouvea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laos/#i_1180

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 879 mots
  •  • 5 médias

Fondateur et bâtisseur de l'État soviétique, qui affiche d'emblée sa forte spécificité par rapport aux États existants, Lénine est l'un des hommes politiques qui a le plus profondément marqué le xx e  siècle. Véritable icône pour des centaines de millions de nouveaux croyants en une religion inédite, le communisme, Lénine apparaît aujourd'hui, avec le recul du temps et la faillite du système poli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenine/#i_1180

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, Miguel Angel Asturias - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 1 002 mots

Dans le chapitre « Un office des ténèbres »  : […] Roman des années 1920, Monsieur le Président est contemporain d'épopées telluriques telles que Doña Bárbara de R. Gallegos (1929) ou La Vorágine de J. E. Rivera (1925) Les voies narratives qu'emprunte Asturias sont différentes et autrement novatrices. On y décèle l'influence qu'exerce le surréalisme sur les Américains résidant à Paris, en particulier comme révélateur des grands mythes autochto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monsieur-le-president/#i_1180

MUSSOLINI BENITO (1883-1945)

  • Écrit par 
  • Pierre MILZA
  •  • 3 761 mots
  •  • 6 médias

Ancien socialiste révolutionnaire converti au nationalisme durant la Première Guerre mondiale, Benito Mussolini est l'inventeur d'une nouvelle forme de dictature, adaptée à l'ère des masses : le totalitarisme fasciste. Devenu, après la « marche sur Rome » d'octobre 1922, le « guide » ( duce ) tout-puissant de l'Italie, il a instauré dans ce pays un régime autoritaire dont la spécificité fut d'impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benito-mussolini/#i_1180

NAZISME

  • Écrit par 
  • Johann CHAPOUTOT
  •  • 4 758 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Négation de l’individu »  : […] À l’encontre de l’école jusnaturaliste européenne du xviii e siècle, qui fondait la politique sur la liberté de l’homme, sujet de raison et de droits universels, le nazisme nie l’existence même de l’individu : contre l’individualisme démocratique, il réaffirme la globalité de la Volksgemeinschaft , un grand tout organique dont chacune des parties ‒ les individus ‒, tire son essence et son existen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazisme/#i_1180

NE WIN MAUNG SHU MAUNG (1911-2002)

  • Écrit par 
  • Christian LECHERVY
  •  • 927 mots

Né le 24 mai 1911 à Paungdale dans une famille sino-birmane de petit fonctionnaire, Shu Maung fait des études de médecine mais quitte l'université, en 1931, sans diplôme. Employé des postes à Rangoon, il milite au sein du mouvement anticolonial Nous les Birmans ( Dobama Asi Ayone ). Il y fait la connaissance d'Aung San et le suit avec le groupe des Trente Camarades sur l'île de Hainan, pour bénéf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maung-shu-maung-ne-win/#i_1180

NICARAGUA

  • Écrit par 
  • Marie-Chantal BARRE, 
  • David GARIBAY, 
  • Lucile MÉDINA-NICOLAS, 
  • Alain VIEILLARD-BARON
  •  • 8 794 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La période somoziste  »  : […] Placé à la tête de la Garde nationale par les États-Unis, Anastasio « Tacho » Somoza va transformer cette troupe apolitique de supplétifs en véritable milice à son service. Dans le contexte de la crise économique mondiale des années 1930, il est élu président, en 1937, face au président sortant, le libéral Juan Bautista Sacasa. Il instaure un régime d'ordre qui repose sur la Garde nationale et qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicaragua/#i_1180

OUGANDA

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS, 
  • Odette GUITARD, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 738 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La dictature d'Idi Amin Dada  »  : […] Idi Amin Dada parvient au pouvoir sans peine, et dans la liesse populaire. Il est un descendant de ceux que l'on appelle en Ouganda les Nubi, des soldats esclaves turco-égyptiens abandonnés dans le haut Nil lors de la tentative de domination de cette région par le Khédive d'Égypte au xix e  siècle et qui sont, ensuite, entrés au service de la puissance coloniale britannique. Beaucoup d'entre eux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouganda/#i_1180

PAPADOPOULOS GEORGES (1919-1999)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 833 mots

Georges Papadopoulos, qui symbolisa la rudesse et l'obscurantisme de la dictature des colonels en Grèce, est mort le 27 juin 1999 à Athènes. Né le 5 mai 1919 dans le village d'Héliochorion, dans le Péloponnèse occidental, il entre à l'Académie militaire d'Athènes à la fin des années 1930. Lors du déclenchement de la guerre gréco-italienne en octobre 1940, il sert sur le front d'Albanie en qualité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-papadopoulos/#i_1180

PARAGUAY

  • Écrit par 
  • Rubén BAREIRO-SAGUIER, 
  • Renée FREGOSI, 
  • Sylvain SOUCHAUD
  •  • 13 245 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Guerre du Chaco et régimes militaires »  : […] Une vieille querelle de frontières est à l'origine de l'affrontement, mais celui-ci n'eut lieu qu'au moment où deux compagnies internationales entrèrent en compétition pour l'exploitation de gisements pétrolifères situés dans le territoire disputé. Il en résulta trois années de guerre, 80 000 à 100 000 morts pour les deux camps et une campagne militaire, victorieuse pour le Paraguay avant que l'ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paraguay/#i_1180

PÉREZ JIMÉNEZ MARCOS (1914-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

Marcos Pérez Jiménez fut président du Venezuela de 1952 à 1958. Il imposa un régime dictatorial corrompu, marqué par la répression policière et la montée du chômage. Marcos Pérez Jiménez naît le 25 avril 1914 à Michelena, au Venezuela. Diplômé de l'Académie militaire du Venezuela, il prend part aux coups d'État d'octobre 1945 puis de novembre 1948. À la suite de ce second putsch, il devient membre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcos-perez-jimenez/#i_1180

PHILIPPINES

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • William GUÉRAICHE, 
  • Lucila V. HOSILLOS, 
  • Jean-Louis VESLOT
  • , Universalis
  •  • 21 391 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La loi martiale et l'établissement de la dictature »  : […] Le 21 septembre 1972, Marcos décrète la loi martiale en invoquant un complot de l'extrême gauche visant le ministre de la Défense Juan Ponce Enrile. Des centaines d'opposants sont arrêtés, d'autres, dont les communistes, passent dans la clandestinité ou s'exilent. L'armée (Armed Forces of the Philippines, A.F.P.) joue sous Marcos un rôle qu'elle n'avait jamais eu auparavant. Le régime ne peut pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippines/#i_1180

PINOCHET UGARTE AUGUSTO (1915-2006)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 888 mots

Né le 25 novembre 1915 près de Valparaiso, ce lointain descendant de Bretons ayant émigré au Chili au xviii e  siècle reçoit l'essentiel de son éducation dans diverses institutions religieuses et entre à l'école militaire en 1933. Ainsi débute une longue carrière dans les rangs de l'armée chilienne, réputée légaliste et apolitique au contraire de la plupart de ses homologues d'Amérique latine. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augusto-pinochet-ugarte/#i_1180

POLITIQUE - Les régimes politiques

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 8 477 mots

Dans le chapitre « Les gouvernements monocratiques »  : […] Le gouvernement monocratique est le mode d'exercice du pouvoir clos. Tous les mécanismes constitutionnels sont destinés à servir l'idéologie des hommes qui détiennent le pouvoir. La qualification de monocratique rend compte à la fois de l'unité de cette idéologie et de la puissance que mettent en œuvre les gouvernants. La monocratie est la condamnation de toutes les formes de pluralisme ; on peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-les-regimes-politiques/#i_1180

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « La dictature militaire et les prémices de l'État nouveau (1926-1945) »  : […] Le 28 mai 1926, un soulèvement militaire dirigé par le général Gomes da Costa met un terme à la république. Le caractère dictatorial, antilibéral et antidémocratique du mouvement s’affirme et perd progressivement le soutien du centre, de la gauche et même d’une partie de la droite républicaine. À la république se substitue une dictature militaire en quête de projet politique. En 1928, António de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_1180

PRIMO DE RIVERA MIGUEL, marquis d'Estella (1870-1930)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 508 mots
  •  • 3 médias

Entré à l'Académie militaire de Madrid, Miguel Primo de Rivera y Orbaneja, deuxième marquis d'Estella et héritier d'une grande famille andalouse, sert d'abord aux colonies (Maroc, Cuba, Philippines), puis exerce des commandements importants en métropole : gouverneur de Cadix en 1915, il est nommé successivement capitaine général de Valence, de Madrid et de Catalogne en 1922. L'Espagne traversait a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-primo-de-rivera/#i_1180

ROSAS JUAN MANUEL DE (1793-1877)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Homme d'État argentin, né le 30 mars 1793 à Buenos Aires, mort le 14 mars 1877 à Burgess Farm, près de Southampton (Angleterre). Juan Manuel de Rosas est issu d'une riche famille d'éleveurs argentins. Éduqué à Buenos Aires, il passe néanmoins la majeure partie de son enfance à la campagne. Il acquiert rapidement des terres au sud du río Salado, dans la province de Buenos Aires, et, ayant rassemblé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-manuel-de-rosas/#i_1180

SALAZAR ANTONIO DE OLIVEIRA (1889-1970)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 589 mots

Économiste et homme d'État portugais, né le 28 avril 1889 à Vimieiro, mort le 27 juillet 1970 à Lisbonne. Fils du régisseur d'un domaine agricole à Santa Comba Dão, António de Oliveira Salazar fait ses études au séminaire de Viseu, puis à l'université de Coimbra. Il obtient un diplôme de droit en 1914 et commence à enseigner l'économie dans son alma mater . Après avoir participé à la fondation du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-de-salazar/#i_1180

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 785 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'indépendance »  : […] Comme toutes les régions dominées par l'Empire ottoman, la Serbie était profondément arriérée sur le plan économique et allait peu bénéficier des répercussions de la révolution industrielle. Fortement rurale (90 p. 100 de la population), elle se caractérisait par une communauté familiale patriarcale (la zadruga ) qui prenait la forme d'une organisation sociale, économique et rurale. Soucieuse d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serbie/#i_1180

SOMOZA ANASTASIO dit TACHO (1896-1956)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 321 mots

Homme d'État nicaraguayen, né le 1 er  février 1896 à San Marcos (Nicaragua), mort le 29 septembre 1956 à Ancón, dans la zone du canal de Panamá. Fils d'un riche planteur de café, Anastasio Somoza García, surnommé Tacho, fait ses études au Nicaragua et aux États-Unis. En épousant la fille d'une grande famille nicaraguayenne, il s'assure un bel avenir politique. S'élevant rapidement dans la hiérar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/somoza-anastasio-dit-tacho/#i_1180

SOUDAN

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  •  • 10 536 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La trajectoire du pouvoir »  : […] Si, formellement, il s'agit pour la troisième fois de l'arrivée au pouvoir des militaires à Khartoum, la nouvelle donne n'a que peu à voir avec les expériences antérieures. Les officiers supérieurs de l'armée sont absents et le nouveau dirigeant de la junte, le général Omar el-Béchir, est un officier largement inconnu, de plus issu d'une arme sans grand prestige : les parachutistes. Quelques mois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soudan/#i_1180

STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 453 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le fonctionnement de la dictature stalinienne »  : […] L'accès à une documentation profondément renouvelée par l'ouverture des archives soviétiques a permis aux historiens de mieux comprendre le fonctionnement de la dictature stalinienne. Les documents aujourd'hui accessibles (protocoles du Politburo, correspondance de Staline avec ses plus proches collaborateurs) montrent comment, dans les années 1930, Staline modifia et détourna à son profit exclus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staline/#i_1180

STROESSNER ALFREDO (1912-2006)

  • Écrit par 
  • Gérard PONTHIEU
  •  • 514 mots

Né à Encarnación, d'un père émigré allemand et d'une mère paraguayenne, Alfredo Stroessner est d'abord élève de l'École militaire. À vingt ans, sous-lieutenant, il prend part à la guerre du Chaco (1932-1935) contre la Bolivie. Devenu capitaine, puis colonel, il se distingue par son ardeur à réprimer les éléments progressistes lors de la guerre civile qui secoue le pays sous la dictature du général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfredo-stroessner/#i_1180

TCHAD

  • Écrit par 
  • Marielle DEBOS, 
  • Jean-Pierre MAGNANT, 
  • Roland POURTIER
  • , Universalis
  •  • 9 759 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La dictature brutale de Hissène Habré (1982-1990) »  : […] Hissène Habré, devenu président de la République, mit en place un gouvernement d'ouverture avec des personnalités de divers horizons. En décembre 1982 étaient créées les Forces armées nationales tchadiennes (F.A.N.T.) réunissant les ex-rebelles des F.A.N. et les anciens militaires des forces régulières qui s'étaient repliées vers le Sud. La victoire des troupes de Hissène Habré n'avait cependant p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchad/#i_1180

THAÏLANDE

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER, 
  • Achille DAUPHIN-MEUNIER, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Christian TAILLARD, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 24 707 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La dictature militaire (1957-1973) »  : […] Le retour au pouvoir du maréchal Phibun sonne le glas du régime constitutionnel inauguré en 1932. Pendant près de dix ans, les chefs de l'armée de terre, la marine (qui tente en juin 1951 de rétablir Pridi) et la police complotent. Néanmoins, la réalité du pouvoir est entre les mains du général Sarit Thanarat, qui contrôle les forces terrestres, et du chef de la police, le général Phao Siyanon. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thailande/#i_1180

TRUJILLO Y MOLINA RAFAEL LEÓNIDAS (1891-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 320 mots

Homme d'État dominicain, né le 24 octobre 1891 à San Cristóbal (république Dominicaine), mort le 30 mai 1961 à Ciudad Trujillo (rebaptisée Saint-Domingue depuis sa mort). Rafael Leónidas Trujillo y Molina entre dans l'armée dominicaine en 1918 et est formé par les marines pendant l'occupation du pays par les États-Unis (1916-1924). De lieutenant il devient colonel de la police nationale de 1919 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rafael-leonidas-trujillo-y-molina/#i_1180

TURKMÉNISTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 5 204 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] On peut suivre le développement d'habitats humains dans le sud du Turkménistan de la période paléolithique à nos jours. Certaines des plus anciennes traces d'agriculture en Asie centrale furent découvertes à une trentaine de kilomètres au nord d'Achkhabad (aujourd'hui Achgabat) et appartiennent à la culture néolithique de Djeitun, qu'on peut dater du v e  millénaire avant notre ère. La culture de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turkmenistan/#i_1180

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 40 595 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le coup d'État militaire du 12 septembre 1980 »  : […] Cette intervention ne constitua pas vraiment une surprise, dans la mesure où dès janvier 1980 les chefs militaires avaient mis les politiciens civils très sérieusement en garde. Devant l'incapacité de la classe politique de réagir efficacement aux périls qui menaçaient le pays, les militaires passèrent à l'action le 12 septembre 1980. La junte se constitua en un Conseil national de sécurité, comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turquie/#i_1180

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 667 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « Le tournant de 1921 »  : […] La dernière armée blanche vaincue, le régime doit affronter (automne 1920-été 1921) une flambée sans précédent de révoltes paysannes. Contre les Aigles noirs (paysans tatars et bachkirs) de la province de Samara, contre les détachements anarchistes de Makhno, contre l'armée paysanne du socialiste-révolutionnaire Antonov qui tient la province de Tambov, le gouvernement bolchevique lance de véritabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_1180

URUGUAY

  • Écrit par 
  • Éric FOULQUIER, 
  • Georges FOURNIAL, 
  • Maria Laura REALI
  •  • 7 692 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dernières années de dictature »  : […] Jusqu'aux élections nationales du 25 novembre 1984, le pays vécut sous une dictature militaire. Mais dès le début des années 1980 apparurent divers signes de détérioration du régime. Les électeurs, appelés le 30 novembre 1980 à se prononcer sur une révision constitutionnelle, s'exprimèrent à 57 p. 100 contre le projet de légitimer et prolonger la participation des militaires au gouvernement. À ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uruguay/#i_1180

VELASCO IBARRA JOSÉ MARÍA (1893-1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 432 mots

Figure majeure de la politique équatorienne, José María Velasco Ibarra fut président de la République à cinq reprises entre les années 1930 et 1970 (1934-1935, 1944-1947, 1952-1956, 1960-1961, 1968-1972). Né le 19 mars 1893 dans une riche famille de Quito, José María Velasco Ibarra fait ses études de droit dans sa ville natale et à Paris. Après avoir occupé plusieurs postes dans la fonction publiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-maria-velasco-ibarra/#i_1180

VENEZUELA

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Véronique HÉBRARD
  • , Universalis
  •  • 14 164 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Gómez, « le tyran libéral » (1908-1935) »  : […] Gómez, considéré comme le fondateur de l'État vénézuélien, met en place la première dictature moderne du Venezuela, notamment par son système de répression (police politique, censure, répression). Le régime peut être divisé en deux phases. La première, de 1908 à 1913, correspond à une période d'acclamation de celui qui est alors appelé El Salvador (le sauveur). Il gouverne avec l'appui des opposa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venezuela/#i_1180

VIDELA JORGE RAFAEL (1925-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 752 mots

Général et homme d'État argentin. Né le 2 août 1925 à Mercedes (Argentine), Jorge Rafael Videla est le fils d'un colonel de l'armée. Il est diplômé du collège militaire national en 1944, puis nommé officier. Il gravit progressivement les échelons et devient général de brigade en 1971, puis chef d'état-major de l'armée en 1973. Deux ans plus tard, la présidente Isabel Perón le nomme commandant en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-rafael-videla/#i_1180

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 194 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le royaume de Yougoslavie (1929-1941) »  : […] Le 6 janvier 1929, le roi dissout la Skupština et déclare abolie la Constitution de Vidovdan. Le nouveau régime se propose en premier lieu le rétablissement de l'ordre public par une dictature sévère. La répression du communisme et du terrorisme redouble, la liberté de presse est suspendue, les assemblées locales dissoutes, l'organisation judiciaire soumise au contrôle royal. La Constitution de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie/#i_1180

Pour citer l’article

Maurice DUVERGER, « DICTATURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dictature/