OPPENHEIM DENNIS (1938-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les activités multiples de l'artiste américain Dennis Allan Oppenheim s'inscrivent hors des catégories traditionnelles de l'art : de façon souvent spectaculaire, elles parcourent le champ du land art, du body art, de la vidéo, de l'installation. Mais surtout elles traitent les systèmes abstraits comme du matériel physique à manipuler.

Time Line U.S.A.-Canada, D. Oppenheim

Time Line U.S.A.-Canada, D. Oppenheim

Photographie

Dennis Oppenheim, Time Line U.S.A.-Canada, 1968, tirages argentiques, carte et textes dactylographiés collés sur carton, 153 cm x 102 cm. F.R.A.C.-Collection Aquitaine, Bordeaux. L'artiste documente, notamment grâce à des photographies, une action réalisée sur la rivière Saint-Jean qui fait... 

Crédits : A. Beguerie/ Frac-collection Aquitaine

Afficher

Né en 1938 à Electric City, dans l'État de Washington, Oppenheim fait ses études à l'université de Stanford, avant de s'établir à New York. À la fin des années 1960, il entreprend, avec Robert Smithson et Michael Heizer, ses premiers Earthworks : des interventions dans des sites naturels, qui rompent avec l'« objet » d'art et le travail en atelier (Time Line U.S.A.-Canada, 1968 ; Cobalt Vector, 1978, en Californie). Pour ses Body Works, l'artiste, comme Vito Acconci, utilise son corps comme instrument et comme lieu d'une circulation d'énergies (Position de lecture pour une brûlure au 2e degré, performance, 1970). Dans ses installations, qui évoquent la situation critique du créateur, Oppenheim se sert d'un substitut, une marionnette (Attempt to Raise Hell, 1974, Musée national d'art moderne, Paris). Envahissant de plus en plus les espaces où elles sont construites, les installations se muent, depuis la fin des années 1970, en machines énigmatiques, qu'Oppenheim conçoit comme des usines « dont l'esprit serait le haut fourneau » (Exit for the South Bronx, 1979, installation au Kunstverein, Stuttgart). Elles sont faites d'éléments de transition — couloirs, tunnels, rampes — mais, comme le remarque le critique Jean-Marc Poinsot, « rien ne vient, à proprement parler, matérialiser ce qui se produit dans ces étranges lieux [...]. L'interrogation a cédé la place à un pouvoir d'évocation poétique qu'Oppenheim partage avec d'autres artistes américains tels que Nauman, Acconci, Al [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  OPPENHEIM DENNIS (1938-2011)  » est également traité dans :

BODY ART

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 4 584 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le corps sous l'œil de l'objectif »  : […] Le travail systématique des artistes de la performance avec des cinéastes et des photographes, en vue de documenter leurs actions, va favoriser le passage d'un art de l'action vers un art corporel spécifiquement photographique. Le travail de Rudolf Schwarzkogler, un temps protagoniste des actionnistes, incarne cette transition. Ses actions, qui simulent des automutilations, se développent dans u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/body-art/#i_93182

HAPPENING

  • Écrit par 
  • François PLUCHART
  •  • 4 070 mots

Dans le chapitre « Le corps utilisé comme matériel artistique »  : […] Si l'art corporel ne peut cacher sa dette envers le happening, tous ses créateurs récusent plus ou moins totalement celui-ci. Tous refusent en lui la théâtralité et le goût du spectaculaire et démonétisent par la même occasion la définition donnée par George Brecht : « Je ne pense pas qu'il y ait une différence entre le théâtre et n'importe quel autre geste que je fais », bien que l'événement tel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/happening/#i_93182

LAND ART

  • Écrit par 
  • Gilles A. TIBERGHIEN
  •  • 3 685 mots

Dans le chapitre « Le corps mis en jeu, le processus »  : […] Au début des années 1960, on assiste à un décloisonnement des arts. Les Happenings d'Allan Kaprow et les Events de Fluxus redistribuent les lignes de partage entre spectateurs et acteurs, produisant ainsi de nouveaux espaces artistiques et sollicitant la collaboration des arts de la scène et du spectacle vivant aussi bien que de la musique ou des arts plastiques, de la poésie ou du cinéma expér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/land-art/#i_93182

Pour citer l’article

Élisabeth LEBOVICI, « OPPENHEIM DENNIS - (1938-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dennis-oppenheim/