DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Dénisoviens : une nouvelle espèce d’homininés ?

Peut-on parler d'espèce spécifique en ce qui concerne les Dénisoviens ? Avant de tenter de répondre à cette question, il faut se demander ce que l’on entend par espèce en paléoanthropologie et ce que ce terme signifie. Il n’y a pas de réponse consensuelle à cette double interrogation. Pour une majorité de chercheurs, il est légitime de parler d’espèces différentes lorsqu’il existe d’importantes différences anatomiques (donc génétiques) entre elles, sans pour autant considérer que cela rende impossibles quelques rares métissages sur certains territoires. Selon ce point de vue, on peut parler de « paléo-espèces » néandertalienne, dénisovienne et d’humains anatomiquement modernes alors considérés comme seuls représentants d’Homo sapiens. Mais nous savons que différentes introgressions génétiques ont été possibles entre ces trois paléo-espèces, probablement sur des territoires différents et à des périodes distinctes, dont certaines pourraient être assez anciennes – plus de 250 000 ans –, ce qui invalide l’idée d’une barrière génétique totalement hermétique entre elles. Pour une minorité de chercheurs qui préfèrent se référer à la définition biologique de l’espèce – à savoir l’appartenance à une communauté pouvant à un moment donné et sur un territoire donné se reproduire et engendrer une descendance fertile –, ces trois « paléo-espèces » ne seraient alors de fait que des sous-espèces d’Homo sapiens.

La découverte de la mandibule de Xiahe permet d’éclairer nos connaissances sur la variabilité phénotypique des Dénisoviens. L'ensemble des données scientifiques, qu’elles soient phénotypiques ou génotypiques, apporte donc un début de compréhension de l’histoire évolutive de ce groupe. Celle-ci se caractériserait par une dérive génique – comme pour la lignée néandertalienne – probablement en Asie orientale continentale. Toutefois, l’étude de la reconstitution complète de la phalange Denisova 3 – menée par des chercheurs français, américain, canadien et russes, et publiée en [...]

Reconstitution de la phalange complète de l’homme de Denisova

Photographie : Reconstitution de la phalange complète de l’homme de Denisova

Photographie

Une équipe internationale de chercheurs a réussi en 2019 à reconstituer virtuellement la phalange distale Denisova 3 (en vue dorsale ici). Cette étude a permis de démontrer définitivement que ce morceau de doigt appartenait à un sujet immature (l'extrémité articulaire – partie... 

Crédits : photo de la phalange : Eva-Maria Geygl, IJM, CNRS, Université de Paris ; reconstruction virtuelle : Bence Viola, Department of Anthropology, University of Toronto, Canada

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Fragments de la phalange distale de l’homme de Denisova ayant permis de définir cette lignée humaine

Fragments de la phalange distale de l’homme de Denisova ayant permis de définir cette lignée humaine
Crédits : Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology

photographie

Grotte de Denisova

Grotte de Denisova
Crédits : Jean-Guillaume Bordes, Université de Bordeaux

photographie

Mandibule de Xiahe (Chine)

Mandibule de Xiahe (Chine)
Crédits : Dongju Zhang, Lanzhou University

photographie

Reconstitution de la phalange complète de l’homme de Denisova

Reconstitution de la phalange complète de l’homme de Denisova
Crédits : photo de la phalange : Eva-Maria Geygl, IJM, CNRS, Université de Paris ; reconstruction virtuelle : Bence Viola, Department of Anthropology, University of Toronto, Canada

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS  » est également traité dans :

HOMO LUZONENSIS ou HOMME DE CALLAO ou HOMME DE LUÇON

  • Écrit par 
  • Dominique GRIMAUD-HERVÉ
  •  • 1 572 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle espèce ? »  : […] Selon Florent Détroit, auteur principal de l’étude de ces fossiles, « cette mosaïque de caractères primitifs et modernes n’a encore jamais été rencontrée chez aucune espèce humaine, fossile ou actuelle, connue », raison pour laquelle une nouvelle espèce, Homo luzonensis , a dû être créée. Il faut bien comprendre qu’en paléontologie la définition biologique de l’espèce, qui repose avant tout sur le […] Lire la suite

LINGJING SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Isabelle CREVECOEUR
  •  • 1 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les restes humains »  : […] Les deux crânes les plus complets, Xuchang 1 et Xuchang 2, ont été retrouvés fragmentés (respectivement en 26 et 16 morceaux) et dispersés dans une zone circonscrite au sein de la couche 11 . L’absence de distorsion postérieure au dépôt a permis une reconstruction manuelle de ces deux individus. Xuchang 1 est représenté par une grande partie de la voûte crânienne et une portion de la base du crâne […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bruno MAUREILLE, « DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/denisova-denisoviens/