DÉFIBRILLATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Technique médicale qui consiste à faire passer à travers le myocarde une décharge brève de courant continu afin de rétablir un rythme cardiaque normal. Dans les défibrillateurs modernes, il s'agit de la décharge d'un condensateur, d'une énergie moyenne de 300 à 400 joules pour un adulte. Elle est faite à l'aide de deux électrodes, appliquées soit sur la paroi thoracique, soit directement sur le cœur pendant la chirurgie cardiaque.

La défibrillation a été réalisée pour la première fois en 1947. Elle est utilisée en réanimation en même temps qu'un ensemble de manœuvres dans certains troubles rythmiques entraînant une inefficacité cardiaque plus ou moins totale, telles la tachycardie ventriculaire ou la fibrillation ventriculaire, causes de la plupart des morts subites d’origine cardiaque. La mise au point d’équipements portables et, à partir des années 1990, d’appareils automatiques ou semi-automatiques a constitué un énorme progrès. En France, depuis 2007, toute personne est habilitée à utiliser à utiliser un défibrillateur automatisé externe, capable de détecter la fibrillation.

Certains troubles du rythme plus chroniques, telle l'arythmie complète par fibrillation auriculaire, peuvent bénéficier d'une défibrillation électrique. Une telle manœuvre, appelée cardioversion, y sera pratiquée en cas d'urgence. Toutefois, le risque de récidive peut déterminer la pose d'un défibrillateur implantable agissant soit par voie épicardique, soit par voie endocavitaire (comme les pacemakers). La première technique a été réalisée pour la première fois en 1980 et la seconde en 1988.

Pacemaker

Pacemaker

photographie

Un pacemaker, en 1968. D'une durée de vie de trois ans, réalisé en résine époxy et alimenté par une pile au mercure, il était fabriqué par une filiale de la Elliot-Automation Continental. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DÉFIBRILLATION  » est également traité dans :

CARDIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUFILS, 
  • Robert SLAMA
  •  • 4 117 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Nouveaux outils pour l'exploration fonctionnelle et la thérapeutique »  : […] D'autres technologies ont vu le jour depuis lors, et ont contribué à faire de la cardiologie l'une des disciplines, sinon la discipline médicale, ayant fait preuve de la plus riche vitalité : – avant tout, l'échocardiographie. En 1960, quelques pionniers ont commencé à s'intéresser à l'application des techniques ultrasonores en cardiologie dans u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiologie/#i_80534

DÉFIBRILLATEUR IMPLANTABLE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre TRIGANO
  •  • 359 mots

Indications. Les arythmies telles que tachycardie et fibrillation ventriculaire sont la cause de 80 à 90 p.100 des morts subites d'origine cardiaque, cause majeure de mortalité dans les pays industrialisés. Les recherches appliquées à l'identification du risque de mort subite, notamment chez les patients ayant présenté une arythmie ventriculaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defibrillateur-implantable/#i_80534

PROTHÈSES

  • Écrit par 
  • Pierre RABISCHONG
  •  • 4 293 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] De nombreuses classifications des organes artificiels ont été proposées, tenant compte de la fonction à remplacer, du mode de fonctionnement ou de la localisation à l'extérieur ou à l'intérieur du corps. On peut également reprendre le regroupement correspondant aux quatre sous-programmes de la machine humaine pour établir ce catalogue. Les prothès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protheses/#i_80534

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « DÉFIBRILLATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/defibrillation/