NEWMAN DAVID dit FATHEAD (1933-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le saxophoniste ténor et flûtiste américain David Newman, Jr., naît à Corsicana (Texas) le 24 février 1933. Il apprend d'abord le piano avant de se tourner vers le saxophone alto. Il joue dès ses années de lycée avec ses camarades Cedar Walton et James Clay, et s'initie au bop ; c'est un de ses professeurs qui le surnomme « Fathead » (« grosse tête »), car il mémorise très facilement la musique, sans avoir besoin de lire la partition. Encore adolescent, il se produit professionnellement avec Buster Smith et Ornette Coleman. Il travaille avec des musiciens de rhythm and blues comme Lloyd Glenn, Lowell Fulson, T-Bone Walker et, surtout, à partir de 1952, Ray Charles (qui avait été le pianiste de Fulson). En 1954, il entre dans l'orchestre qui accompagne Ray Charles, d'abord en qualité de saxophoniste baryton, puis comme titulaire du poste de soliste au saxophone ténor (Ray Charles at Newport, 1958 ; The Genius of Ray Charles, 1959 ; Ray Charles in Person, 1959). Il grave son premier enregistrement comme leader en 1958 (Ray Charles Presents David Fathead Newman, avec Ray Charles et Hank Crawford parmi ses sidemen). Il quitte l'orchestre de Ray Charles en 1964, joue deux ans à Dallas, puis s'établit à New York. Il travaillera de nouveau, sporadiquement, avec Ray Charles (1970-1971) ; il se produit avec Herbie Mann à partir de 1972 ; jusqu'en 1974, il sera l'un des membres de la « Family of Mann », qui fait la part belle aux flûtistes. Il enregistrera, dans un style mêlant jazz et funk, avec Junior Mance, Buddy Montgomery, Jimmy McGriff (The Starting Five, 1986), Ray Drummond, Roy Hargrove, Roseanna Vitro, B. B. King (Let the Good Times Roll : the Music of Louis Jordan, 1999)... Il se produit, au côté de Hank Crawford, avec le pianiste et chanteur de blues-rock Dr. John (Bluesiana II, 1991) ; il appartient également au quartette Bluesiana Triangle, qui accueillera un temps Art Blakey. On peut le voir dans le film de Robert Altman Kansas City (1996). Il meurt le 20 janvier 2009 à Kingston (New York). Dans sa discographie comme leader, on retiendra encore : Straight Ahead (1961) ; Fathead Comes On (1962) ; House of David (1967) ; Lonely Avenue (1972) ; Still Hard Times (1982) ; Heads Up (1987) ; Bluehead (1989) ; Under a Woodstock Moon (1996).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« NEWMAN DAVID dit FATHEAD (1933-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-newman/