CROOKES sir WILLIAM (1832-1919)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

William Crookes

William Crookes
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Radiomètre de Crookes

Radiomètre de Crookes
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Chimiste, physicien et expérimentateur hors pair, le Britannique William Crookes a marqué le domaine de la spectroscopie (découverte du thallium, analyse des terres rares) et a laissé son nom à divers appareils permettant d’étudier les rayonnements électromagnétiques (radiomètre) et « cathodiques » (tube de Crookes). En tant qu’homme d’affaires, il s’impliqua également dans le développement des industries chimique et électrique.

William Crookes

William Crookes

Photographie

Le chimiste et physicien britannique William Crookes (1832-1919), ici vers 1905, a découvert le thallium par l'analyse spectroscopique et inventé des dispositifs (tube de Crookes, radiomètre de Crookes…) pour l'analyse des rayonnements, assurant sa notoriété dans le domaine de la chimie... 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CROOKES sir WILLIAM (1832-1919)  » est également traité dans :

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Ions, rayonnements »  : […] Rudolf Clausius (1822-1888) montra que, puisque la loi d'Ohm s'appliquait aussi aux électrolytes, le champ électrique faisait circuler les ions qui se trouvent dans le liquide vers les électrodes. En 1833, Johann Wilhelm Hittorf (1824-1914) précisa que, dans ce cas, les ions des deux signes ont des vitesses différentes. G. Johnstone Stoney (1826-1911) indiqua alors qu'il devait exister une charg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_14838

ISOTOPE (chimie)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 343 mots

Dans un article publié en décembre 1913 dans la revue Nature , le chimiste anglais Frederick Soddy (1877-1956) propose d'appeler « isotopes » les différentes variétés d'un élément chimique, car elles occupent la « même place » dans le tableau périodique de Mendeleïev. Depuis plusieurs années, Soddy enseigne à l'université de Glasgow en Écosse, après avoir servi de démonstra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isotope/#i_14838

THALLIUM

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 265 mots
  •  • 1 média

Du grec thallos , verdure. Symbole chimique : Tl Numéro atomique : 81 Masse atomique : 204,37 g Point de fusion : 303,5 0 C Point d'ébullition : 1 457 0 C Densité (à 20 0 C) : 11,85 Métal mou, facilement fusible, facilement oxydable dans l'air, découvert, grâce à sa raie spectrale verte, par sir Willia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thallium/#i_14838

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian BRACCO, « CROOKES sir WILLIAM - (1832-1919) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/crookes-sir-william-1832-1919/