CRITIQUE ARCHITECTURALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La critique engagée et opératoire

Malgré ses engagements doctrinaux, la critique du xixe siècle affirme fonder son jugement didactique sur l'« accumulation des faits » et l'« expérience » : une telle ambition d'objectivité disparaît lors de la montée des avant-gardes architecturales et plus encore du Mouvement moderne dans les trois premières décennies du xxe siècle. Tenue par des historiens ou par des architectes, la critique substitue à la chronique de l'actualité le soutien à des tendances en rupture, dans des revues souvent lancées spécialement pour la promotion de ces mouvements. Même dans les périodiques plus traditionnels (L'Architecture, La Construction moderne, L'Architecte), elle ne peut entièrement s'abstraire de la polémique, tant les affrontements sur la forme, les matériaux, ou le rapport de l'architecture à la tradition sont alors tranchés.

Lors de la remise en cause du Mouvement moderne, une telle critique a été qualifiée d'« opératoire » par l'historien italien Manfredo Tafuri (1935-1994) : elle formule ses jugements non à partir d'une analyse rigoureuse des faits, mais sur des valeurs a priori dictées par les courants qu'elle entend légitimer (Théories et histoire de l'architecture, 1968). De nombreux ouvrages d'historiens (Nikolaus Pevsner, Pioneers of the Modern Movement from William Morris to Walter Gropius, 1936 ; Sigfried Giedion, Espace, temps, architecture, 1941) forment des archétypes de cette critique qui convoque l'histoire à des fins idéologiques. Admettant la nécessité d'un tel engagement en une période de bouleversements architecturaux, Tafuri souligne que cette critique, empirique, ne peut faire appel aux concepts de l'histoire de l'art et de l'esthétique, destinés à l'art du passé et inopérants pour les avant-gardes, qui tentent un dépassement permanent des critères conventionnels d'évaluation des œuvres. C'est précisément l'absence de critères qui est, pour l'architecte et historien Peter Collins (1920-1981), à l'origine d'une « éclipse » [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Écrit par :

  • : docteur en sciences de l'information, université de Paris 2
  • : docteur en histoire de l'art, enseignante à l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-Val-de-Seine

Classification


Autres références

«  CRITIQUE ARCHITECTURALE  » est également traité dans :

ARCHITECTURE REVUES D'

  • Écrit par 
  • Hélène JANNIÈRE, 
  • Marc SABOYA
  •  • 8 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les années 1970 : politisation et intellectualisation »  : […] À la fin des années 1960, sous la pression de la contestation politique et sociale qui atteint le domaine de l'architecture et de l'environnement bâti, nombre de revues européennes rejettent l'architecture moderne et l'urbanisme planificateur de l'après-guerre. Elles s'ouvrent parallèlement à de nouveaux programmes critiques, inspirés des sciences sociales, des lectures structuralistes et des ana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-d-architecture/#i_32624

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 640 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le néo-rationalisme »  : […] Le mouvement néo-rationaliste italien, dit Tendenza, qui s'est épanoui pendant la dernière décennie, est, semble-t-il, une tentative pour sauver l'architecture des contraintes de la consommation, pour l'empêcher d'être complètement minée, en tant que discours, par les forces techniques et économiques envahissantes de la mégalopolis. Ce rappel à la raison eut pour point de départ la publication de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-une-architecture-plurielle/#i_32624

BANHAM REYNER (1922-1988)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 795 mots

Peter Reyner Banham est l'historien de l'architecture le plus intimement lié aux interrogations de cette discipline dans l'après-guerre. Né à Norfolk en 1922, il travaille quelque temps dans l'industrie aéronautique tout en collaborant à la rubrique artistique de divers journaux de l'est de l'Angleterre. Il s'établit à Londres en 1949 pour entreprendre des études d'histoire de l'art au Courtauld […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reyner-banham/#i_32624

BLONDEL JACQUES-FRANÇOIS (1705-1774)

  • Écrit par 
  • Michel GALLET
  •  • 3 043 mots

Dans le chapitre « Affrontement des théories »  : […] Autour de Blondel, dans l'Europe des Lumières, une réflexion critique s'instaurait sur l'essence de l'architecture, la validité des structures traditionnelles, l'emploi raisonné des matériaux. L'esprit philosophique essayait d'abstraire les lois de la composition, dans l'espoir de fonder la beauté sur la raison. Dès le début du siècle, l'abbé de Cordemoy avait osé mettre en cause quelques princip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-francois-blondel/#i_32624

BOITO CAMILLO (1836-1914)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 1 046 mots

Le climat de renouvellement politique et culturel qui caractérise le xix e siècle européen engage académies et milieux professionnels dans un débat qui, dans les différents pays, se soumet à un idéal commun : la création d'une nouvelle architecture, « moderne, indépendante et nationale ». Camillo Boito est, dans l'Italie de la seconde moitié du s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camillo-boito/#i_32624

EISENMAN PETER (1932- )

  • Écrit par 
  • Alexis MEIER
  •  • 1 161 mots

Peter Eisenman est né le 11 août 1932 à Newark (New Jersey). Il est diplômé en architecture des universités de Cornell et de Columbia et est également diplômé depuis 1963 en « Theory of design » de l’université de Cambridge (Angleterre). Sa thèse a été dirigée par Colin Rowe, théoricien de l’architecture, auteur d’un important essai, Mathématique s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-eisenman/#i_32624

GUINZBOURG MOÏSSEÏ IAKOVLEVITCH (1892-1941)

  • Écrit par 
  • Anatole KOPP
  •  • 592 mots

Après des études secondaires, Moïsseï Iakovlevitch Guinzbourg part pour l'étranger (Paris, Toulouse, Milan) afin d'y étudier l'architecture (son père était lui-même architecte). En 1923, il devient professeur au Vkhoutemas et écrit une série d'articles, premiers essais théoriques, qui représentent la plate-forme du mouvement « constructiviste » en architecture. Il publie son premier livre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moissei-iakovlevitch-guinzbourg/#i_32624

HITCHCOCK HENRY-RUSSEL (1903-1987)

  • Écrit par 
  • Jérôme COIGNARD
  •  • 1 040 mots

Pionnier du style international dont il fut le plus ardent défenseur, auteur d'une vingtaine d'ouvrages, devenus pour la plupart des ouvrages de référence, l'historien de l'architecture Henry-Russel Hitchcock est mort d'un cancer à New York le 19 février 1987. Cet insatiable érudit était une figure populaire de l'Université américaine, entre Harvard et New York. Constamment enveloppé de la fumée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-russel-hitchcock/#i_32624

HUET BERNARD (1932-2001)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 797 mots

Né en 1932 à Quinhon, au Vietnam, Bernard Huet étudie l'architecture à l'École des beaux-arts de Paris, dont il est diplômé en 1962. Parallèlement, il suit les cours de construction de Jean Prouvé aux Arts et Métiers, mais sera surtout marqué par l'approche théorique et critique d'Ernesto Rogers au Politecnico de Milan. Après trois années passées dans l'agence de Michel Ecochard, il part en 1963 p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-huet/#i_32624

HUXTABLE ADA LOUISE (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 505 mots

Critique d’architecture américaine, Ada Louise Huxtable vantait la construction et la conservation des immeubles de Manhattan (New York) qui correspondaient à sa vision de l’architecture, c’est-à-dire qui s’intégraient pleinement dans le tissu urbain. Elle critiquait en revanche avec virulence les architectes et les urbanistes qui érigeaient, pour des clients fortunés, des bâtiments et des quarti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ada-louise-huxtable/#i_32624

LOOS ADOLF (1870-1933)

  • Écrit par 
  • Harald R. STÜHLINGER
  •  • 1 792 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Héritage  »  : […] « Adolf Loos, qui libéra le monde du travail superflu. » L'épitaphe inscrite sur sa pierre tombale illustre bien l'importance de la portée théorique de l'œuvre de Loos. Car il fut non seulement un architecte mais aussi un auteur passionné d'articles et de conférences. Dès 1898, il publie des articles souvent polémiques contre la Sécession et l'Art nouveau qui sont réunis dans deux anthologies : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-loos/#i_32624

MUMFORD LEWIS (1895-1990)

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 1 549 mots

Critique et historien de l'architecture et de l'urbanisme, Lewis Mumford est né en 1895 près de New York à Flushing (Long Island). Il a fait des études de sociologie, d'urbanisme et de littérature au New City College of New York, à Columbia University, à New York University, et à la New School for Social Research. Mais c'est essentiellement comme autodidacte qu'il a acquis les connaissances encycl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lewis-mumford/#i_32624

SCOLARI MASSIMO (1943- )

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 1 004 mots

L'architecte Massimo Scolari est né le 31 mars 1943 à Novi Ligure en Italie. Inscrit à la faculté d'architecture de l'Institut polytechnique de Milan en 1963, il a pour professeurs Ernesto Rogers et Aldo Rossi. L'influence de ce dernier sera déterminante : après des travaux théoriques sur l'histoire du Mouvement moderne et l'histoire urbaine, c'est en effet sous la direction de l'auteur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massimo-scolari/#i_32624

SOLÀ-MORALES RUBIÓ IGNASI DE (1942-2001)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 798 mots

Né en 1942 à Barcelone, Ignasi de Solà-Morales Rubió y étudie l'architecture et obtient son diplôme en 1966. Docteur en architecture, il mène également des études de lettres et de philosophie. Cette solide formation le conduit à s'intéresser, dans un premier temps, à la théorie et à l'histoire de l'architecture, qu'il enseigne à l'École d'architecture de Barcelone à partir de 1978 – son frère aîné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignasi-de-sola-morales-rubio/#i_32624

TAFURI MANFREDO (1935-1994)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COHEN
  •  • 944 mots

Architecte de formation, ancré dans le milieu intellectuel de Rome où il était né en 1935, l'historien de l'architecture Manfredo Tafuri n'a cessé, depuis ses premières recherches sur l'œuvre de son aîné romain Ludovico Quaroni, de mettre en cause les idéaux professionnels de ses premiers collègues et les méthodes des historiens de l'art vers lesquels il était attiré. C'est à l'Institut universit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manfredo-tafuri/#i_32624

VÁGÓ JOZSEF (1877-1947)

  • Écrit par 
  • Anne LAMBRICHS
  •  • 1 036 mots

József Vágó est né à Nagyvárad (Oradea), en Transylvanie. Fils d'un petit entrepreneur en maçonnerie, il termine ses études d'architecture à l'Université polytechnique de Budapest en 1900. Après avoir dirigé la construction du Pavillon hongrois à l'Exposition universelle de Paris, il commence à travailler à Budapest chez l'architecte Ignác Alpár puis s'engage en 1901 dans le mouvement de la Sécess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jozsef-vago/#i_32624

VENTURI ROBERT (1925-2018)

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 1 682 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le théoricien de l'ambiguïté architecturale »  : […] Formé à l'université de Princeton (New Jersey), Robert Venturi a séjourné entre 1954 et 1956 à l'Académie américaine de Rome, ce qui lui a permis d'acquérir une connaissance directe et approfondie des grandes œuvres du patrimoine architectural maniériste et baroque. À son retour, il travaille pour Louis Kahn et devient son assistant à l'université de Pennsylvanie à Philadelphie. Il fait alors la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-venturi/#i_32624

Voir aussi

Pour citer l’article

Valérie DEVILLARD, Hélène JANNIÈRE, « CRITIQUE ARCHITECTURALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-architecturale/