TAFURI MANFREDO (1935-1994)

Architecte de formation, ancré dans le milieu intellectuel de Rome où il était né en 1935, l'historien de l'architecture Manfredo Tafuri n'a cessé, depuis ses premières recherches sur l'œuvre de son aîné romain Ludovico Quaroni, de mettre en cause les idéaux professionnels de ses premiers collègues et les méthodes des historiens de l'art vers lesquels il était attiré.

C'est à l'Institut universitaire d'architecture de Venise que Manfredo Tafuri, militant actif du Parti communiste italien, trouve à partir de 1968 non seulement un havre institutionnel, mais aussi une équipe qui lui permet de développer ses recherches et de fonder un programme pédagogique novateur. Il avait participé au début des années 1960 à la rédaction de la revue Casabella-Continuità, dirigée par Ernesto Nathan Rogers, qui poursuivait alors le dessein d'une “révision critique” de l'histoire du mouvement moderne. À l'Institut de Venise, où architectes romains et milanais avaient trouvé un terrain neutre de collaboration, la rencontre de Massimo Cacciari, de Francesco Dal Co, de Marco de Michelis et d'autres jeunes historiens encourage Tafuri à radicaliser sa critique de l'“histoire opérative” de Bruno Zevi. En opposition à une démarche visant à fournir des indications immédiatement utiles à la conception architecturale, voire des recettes, Tafuri s'interroge dès son premier livre important, Théories et histoire de l'architecture, sur les contradictions internes aux théories et aux projets des avant-gardes européennes des années 1920, mettant en évidence leur accord avec les entreprises de rationalisation capitaliste.

Sur la base de ces réflexions, Tafuri constitue alors une équipe qui restera pendant une quinzaine d'années la plus productive de toutes celles qui furent actives dans l'Europe d'après 1968, et sans doute la première à mettre en œuvre dans le champ de l'architecture les méthodes issues de la lecture de Roland Barthes, de Michel Foucault et de Walter Benjamin. Avec ses collègues et assistants, il mène à bien u [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : architecte, historien, professeur à l'Institut français d'urbanisme, université de Paris-VIII, et à l'Institute of Fine Arts, New York University

Classification


Autres références

«  TAFURI MANFREDO (1935-1994)  » est également traité dans :

CRITIQUE ARCHITECTURALE

  • Écrit par 
  • Valérie DEVILLARD, 
  • Hélène JANNIÈRE
  •  • 5 217 mots

Dans le chapitre «  La critique engagée et opératoire »  : […] Lors de la remise en cause du Mouvement moderne, une telle critique a été qualifiée d'« opératoire » par l'historien italien Manfredo Tafuri (1935-1994) : elle formule ses jugements non à partir d'une analyse rigoureuse des faits, mais sur des valeurs a priori dictées par les courants qu'elle entend légitimer ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-architecturale/#i_22539

Pour citer l’article

Jean-Louis COHEN, « TAFURI MANFREDO - (1935-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/manfredo-tafuri/