CRÉATION DU PATRIMOINE DE SAINT-PIERRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 753, le roi lombard Aistulf entreprit de conquérir la partie de l'Italie encore sous l'autorité byzantine. Après avoir pris Ravenne, il menaçait Rome. Le pape Étienne II se réfugia dans le royaume franc et y rencontra, en janvier 754, le roi Pépin. Ce dernier avait, en 751, pris la place du dernier Mérovingien, Childéric III, avec l'accord implicite du pape précédent, Zacharie Ier, et cherchait le moyen de légitimer plus nettement son autorité. Pépin mit sur pied une expédition en Italie. Le pape le désigna comme « Patrice des Romains » et le sacra de ses mains, ainsi que ses deux fils. L'armée franque descendit en Italie par deux fois, en 755 et 756. Les territoires conquis sur les Lombards autour de Ravenne et de Rome furent donnés au pape, sous le nom de « Patrimoine de Saint-Pierre », origine des futurs États du pape. Les droits de l'empereur d'Orient étaient oubliés, malgré ses protestations. Ces événements marquèrent la rupture du lien entre le pape et le basileus et donc l'autonomie de l'Église d'Occident, obtenue grâce aux rois francs qui y gagnèrent bientôt (800) le titre impérial.

—  Vincent GOURDON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Vincent GOURDON, « CRÉATION DU PATRIMOINE DE SAINT-PIERRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-du-patrimoine-de-saint-pierre/